Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Le Château de Sainte-Gemmes sur Loire et son Clos de la Garenne 1

28 Avril 2010, 11:40am

Publié par Elisabeth Poulain

Le Château

Le Château de Sainte-Gemme sur Loire est bien connu des pêcheurs et des promeneurs qui Sainte Gemmes, chateau, devant la Loiremarchent le long de la Loire. Il étonne en ce lieu si proche de la Loire qu’on sait redoutable l’hiver quand elle se trouve trop à l’étroit dans son lit d’été. Ce château, créé en 1701, comme il est indiqué sur le fronton, est plus une belle demeure entourée de chaque côté de terrasses  à la française et d’un vaste jardin sur l’arrière. Il témoigne de la volonté de réussite de son fondateur et d’une volonté de jouir d’un paysage déjà très apprécié en ce tout début d’un XVIIIè siècle que l’on pensait triomphant. Un majestueux escalier à double envolée permet de relier l’accès à la promenade de long de la Loire au bâtiment prudemment surélevé pour échapper aux fortes crues.

 

C’est du côté intérieur, en venant des Ponts de Cé en amont de Sainte-Gemme ou d’Angers au nord qu’on discerne bien la volonté des propriétaires des lieux, Georges Nicolas Baudard de Vaudésir et plus tard son fils Claude de fonder une dynastie. Outre de nombreuses dépendances permettant à ce très beau site d’être également un domaine agricole économiquement autonome,  Georges Nicolas Baudard fit en outre construire une orangerie à l’Ouest. De très belles fêtes y furent données. Peu de temps après, la famille décida de vendre.

 

L’asile d’aliénés                                                    Sainte-Gemmes sur Loire, chateau, musee, M. Prieur

La belle propriété devient la propriété du département du Maine et Loire qui la transforma en « asile d’aliénés ». L’établissement ouvrit le 17 janvier 1844. Comme la loi du 30 juin 1838 en faisait une obligation  pour les départements, celui du Maine et Loire avait mis en place une structure organisationnelle très stricte permettant  une gestion autonome du triples établissement, pour les hommes, pour les femmes, puis plus tardivement pour les enfants. Les hommes furent placés à l’Ouest dans de grands bâtiments ; ils y étaient « menuisier, maçon, serrurier, cordonnier, forgeron… » Les femmes, cantonnées à l’Est, étaient couturières, cuisinières, blanchisseuses… ». Le domaine possédait sa laiterie, « sa ferme des cochons », son potager, son jardin fruitier… et son clos pour le vin, le Clos de La Garenne.

 

Le Clos de la Garenne

Son nom indique bien qu’il a été planté de vigne dans un endroit éloigné, ‘habité’ par les lapins de garenne. La parcelle de forme quasiment carrée était située tout au fond de la propriété dans le coin gauche, quand on avait le dos à la Loire, près du cimetière des religieuses. Il n’en sSainte-Gemmes sur Loire, chateau, inondationubsiste plus qu’une photo que l’on peut voir dans le musée du Centre hospitalier de Sainte Gemmes. Ce centre inclut en son sein, le Cesame ou centre de santé mentale angevin qui occupe maintenant toute la propriété.       

 

Le vin

Il s’agit d’un vin non spécifié, d’un temps où il était encore possible à un propriétaire de faire imprimer une étiquette qualitative, sans même dire que c’était du vin d’Anjou. Ni le terme de vin n’y figure, ni celui d’Anjou. Pourtant il s’agit bien d’un vin produit par des vignes plantées en Anjou, plus spécialement à Sainte-Gemme sur Loire, avec comme seule indication, celle de Château de Sainte-Gemme sur Loire, Clos de la Garenne.  L’explication vient de l’usage qui en était fait : il était réservé à ceux qui dirigeaient l’asile.

    

Pour suivre le chemin

. Lire la suite sur le billet suivant, qui porte sur la comparaison des deux étiquettes du Clos de la Garenne du Château de Sainte Gemmes sur Loire.

. Le Musée du Centre hospitalier de Sainte Gemmes Sainte-Gemmes sur Loire, chateau, inondationsur Loire est ouvert à la visite lors des Journées du Patrimoine, des fêtes des Gemmoiseries et de groupes sur rendez-vous. Il a été ouvert en 2000 grâce au travail de recherche et de collecte de documents et d’objets permettant de suivre l’évolution de la psychiatrie et d’un lieu effectué par un groupe de bénévoles, retraites et actifs, qui s’est constitué en 1997.

 

. La visite est vraiment très intéressante car elle permet de suivre la triple évolution de la vision de la société sur la maladie mentale, des traitements et de la prise en compte des besoins du patient.  J’ai eu la chance d’effectuer la visite au cours des Journées du Patrimoine de septembre 2009 en la compagnie de trois très bons connaisseurs et commentateurs de la vie au Château de Sainte-Gemme : M. Prieur, directeur honoraire de  l’Hôpital, Michelle Maurier, cadre infirmier et M. Veau, éducateur, qui emmenait les enfants en colonie de vacances à Saint- Jean de Monts. On y Sainte-Gemmes sur Loire, chateau, museevoit les enfants en 1958 près la tente où ils dormaient.         

 

. Le Centre de Santé mentale angevin, BP 50089, 49137 Les Ponts de Cé cedex.

. Pour de plus amples renseignements, s’adresser au service de communication 02 41 80 79 01

 

. Photos EP d'aujourd'hui n° 1, 2 et 5, Michelle Maurier et M. Veau dans la salle des "colos" devant un kayak dans le fond  

. Photos du musée 3 et 4, avec mes remerciements à M. Prieur en photo n° 2  

Commenter cet article