Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Les Paysages des Vins de Loire vus à travers les Verres à Vin

1 Octobre 2013, 14:51pm

Publié par Elisabeth Poulain

Deux fois le mot de vin dans le titre ne sauraient être un hasard. Ce billet a en effet pour objectif de montrer les paysages de Loire en lien direct avec le vin, comme s'il n’y avait pas que l’eau des fleuves et des rivières pour dessiner les paysages. Il y a aussi le vin mais c’est plus difficile à montrer puisqu’il faut passer par la vigne qui ne donne du vin que si l’homme contribue activement à la transformation du jus de raisin en vin. Montrer des paysages de vigne est toujours un passage obligé dans les séquences visuelles qui s'accrochent à l'image d' un vin. Dans cet exemple, il y a plus. Il s’agit de faire passer directement le paysage qui entoure l’eau du fleuve dans le verre qui contient le vin pour que par magie il se transforme en vin bon à déguster.

Grands Vins de Loire, Calendrier 2009 

Le verre comme paysage du vin. C’est déjà une réalité « vraie » puisqu’on le regarde avec une attention et une acuité toutes particulières quand on déguste un vin. La vue joue un rôle complémentaire à celui des autres sens. On y cherche la couleur, la limpidité, le reflet, les larmes sur la paroi intérieure du verre, on y scrute les bulles…De là à mettre le paysage dans le verre, il n’y a qu’un pas que l’esprit fait très facilement et… les concepteurs publicitaires aussi. C’est aussi une façon très simple d’identifier un vin à un paysage et une façon de rendre ce lien direct visible d’un seul coup d’œil. Vous ne buvez pas n’importe quel vin, vous buvez un vin de Loire, un vin  global qui intègre toutes les composantes d’un paysage ou presque.  Le titre de cette campagne conçue par Vins de Loire « les vins qui ont un fleuve pour terroir. »

Grands Blancs de Loire, Calendrier 2009 

Les Grands Blancs de Loire ouvrent l’année au mois de mars  dans  le calendrier des Vins de Loire. On y voit une plate, une barque traditionnelle des pêcheurs de Loire, accrochée à un pieu planté au bord de la rive. Des arbres se reflètent dans l’eau en arrière du bateau; le soleil couchant occupe tout le fond en partie gauche. Le verre est couleur jaune pâle avec des irisations vertes pâles et des lueurs blanches.

Grands Moelleux de Loire, Calendrier 2009 

Les Grands Moelleux de Loire annoncent Mai et Juin. Leurs couleurs ont pris du corps ; elles vont du jaune d’or au jaune bronze. Cette fois-ci, le paysage terrestre est représenté par un coteau entier de la vallée du Layon  avec des bancs de sable qui se découvrent dans le fleuve aux beaux jours.

Grands Rosés de Loire, Calendrier 2009 

Les Grands Rosés de Loire représentent Juillet et Août. Cette fois-ci, c’est une gabarre qui nous emmène sur l’eau au petit matin quand la rosée commence à se lever sur une Loire couleur rose cuivré entre une berge boisée sur le côté gauche et des poteaux qui meublent le centre le lit du fleuve en son milieu.

Grands Rouges de Loire, Calendrier 2009 

Les Grands Rouges de Loire occupent Septembre et Octobre. Pour la première fois, la surface du fleuve est  légèrement ridée. Une estacade occupe la partie droite du fleuve. Un paysage de bord  d’eau se situe en continuité de la construction en bois, avec une ville dominée par une église importante. Deux oies sauvages s’apprêtent à rejoindre le lit du fleuve.

Fines Bulles de Loire, Calendrier 2009 

Fines Bulles de Loire terminent les deux derniers mois de l’année. Le choix du verre s’impose alors ; c’est une flûte qui est représentée cette fois-ci plus classiquement devant le paysage qui n’est plus dedans. La vigne semble littéralement couler vers le fleuve, comme on peut l’admirer à Savennières ou plus en aval un peu avant Le Cellier.  

Restent janvier et février qui n’ont pas de vin attitré. L’idée a été de jouer avec les couleurs de façon verticale dans un verre à vin composite quelques soient les mois concernés. En allant de droit vers la gauche, on peut ainsi trouver dans son verre des bulles, des liquoreux, des rouges, des rosés et des blancs de Loire. Seule la barge de mars-avril est restée en place près de son poteau et avec ses arbres dans le fond, avec une différence qui est que tous les éléments ont changé de côté. Ils sont maintenant sur la gauche. 

Grands Vins de Loire, Calendrier 2009 

Ces paysages d’eau se transforment en vin au seul contact proche avec la Loire, mais pas n’importe laquelle, celle qui coule à la campagne loin des hommes et des femmes qui y vivent et y travaillent en particulier dans les vignobles,  les chais et  dans toutes les entreprises qui composent la filière. La ville a disparu, resteb le village au loin avec son église. Toute vie, tout mouvement ont déserté le miroir du verre, à l'exception des oiseaux par deux fois. Plus surprenant encore est que sur la série des cinq clichés, seuls deux intègrent des rangées de vigne dans les paysages viti-vinicoles ligériens, ceux des liquoreux et des bulles. La présence humaine n’est suggérée que par la barque, la gabarre, le ponton…qui appartiennent à l’univers des pêcheurs.

La forme du verre suffit-elle à faire accepter le concept de cette eau d’un fleuve qui se transforme en vin? "Les vins qui ont un fleuve pour terroir" est une bonne idée si on remet la Loire à sa bonne et due place et sans enlever toute présence humaine directe. Les vins qui ont la Loire pour terroir, ce n’est pas mal non plus et ça rime. Reste l'usage un peu rapide du mot même de terroir, qui est quand même au coeur du système des appellations, un concept  fédérateur si cher à René Renou, originaire de l'Anjou.      

Ce billet ouvre une nouvelle série sur les paysages institutionnels véhiculés par toutes les formes de communication.  

 

Pour suivre le chemin

. Ces paysages sont issus du calendrier Millésime 2009, Vins de Loire, Les Vins qui ont un fleuve pour terroir, vinsdeloire.fr

. Photos Elisabeth Poulain

Commenter cet article