Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Les Petites Maisons à pans de bois à Quillebeuf-sur-Seine, Eure

14 Octobre 2012, 11:25am

Publié par Elisabeth Poulain

Elles sont, pour les plus anciennes, inscrites à l’Inventaire des Monuments historiques (ISMH) tant elles sont émouvantes. Il faut dire aussi qu’elles ont fait l’objet de beaucoup d’attention de la part de leurs différents propriétaires au cours des siècles, avec forcément des longues périodes de temps difficiles. Les plus anciennes datent du XVIe siècle. Leur inscription les protège d’aménagements par trop intempestifs, ainsi que leur situation non pas en front de Seine, mais surtout dans les deux rues intérieures parallèles un peu en hauteur par rapport aux quais sur la rive gauche de la Seine. 

Quillebeuf sur Seine, Maison à pans de bois

Les parcelles des petites maisons à pans de bois. Elles ont la forme de lanière perpendiculaire au fleuve, de façon à optimiser l’accès du plus grand nombre au fleuve, avec des rues parallèles au quai. Du fait de cette disposition, les façades sont étroites par rapport à la longueur plus grande entre les rues qui coupent les parcelles. Le cœur ancien de cette petite ville de 1000 habitants est concentré à l’endroit le plus resserré, coincé entre l’eau du fleuve et son port et la colline très pentue qui s’élève en ce point à 23m de hauteur.

L’implantation des maisons était de ce fait guidée à la fois par la nécessité vitale d’avoir un accès direct au fleuve et à l’eau, d’utiliser l’espace au mieux de ses possibilités et d’avoir des rues parallèles au fleuve de façon à pouvoir facilement circuler en bas, à l’abri des inondations, sans avoir à monter sur le coteau. Des petites sentes larges d’un peu plus de 50cm disposées de façon aléatoires entre les parcelles  permettaient d’aller facilement d’une rue à l’autre.

Quillebeuf sur Seine, Maison à pans de bois

Il en découle plusieurs conséquences. L’habitat est dense comme dans toutes les villes anciennes, édifié en bandes, avec des maisons accolées les unes aux autres, au moins sur la façade principale de rue, peu hautes à un étage le plus souvent ou deux au maximum, avec des encorbellements, en débords sur la rue, qui resserrent l’espace entre les maisons à l’étage. Chacun construit à sa façon, avec une seule contrainte visible, c’est le respect de l’alignement sur les maisons déjà existantes, de façon à permettre aux gens, aux diligences et aux charrettes de se croiser, en attendant que l’une passe tandis que l’autre attendait.  

Quillebeuf sur Seine, Maison à pans de bois

La construction à pans de bois. Outre son aspect visuel qui nous fascine, elle offre des avantages indéniables. Elle utilise les matériaux du cru, avec de la pierre en soubassement, du bois abondant en Normandie pour monter les pans de bois, comme on le fait d’une charpente,  et remplir les creux avec de la petite pierre  et de la terre d’argile qu’on malaxe avec de la paille pour en faire  du torchis pour calfeutrer. C’est un très bon isolant.

L’aspect visuel compte tout autant que les qualités intrinsèques de ces maisons bioclimatiques. Les pans de bois fascinent tout autant par leurs couleurs foncées ou pastels maintenant souvent que par leur graphisme qui structurent fortement les parois verticales, avec une inventivité et des particularités propres à chaque maison. Aucune maison ne ressemble à une autre. La symétrie n'est pas de rigueur ni l'horizontalité ou la vertivalité d'ailleurs. On n’est pas ici dans l’univers de la grande série mais dans un monde artisanal où l’homme tenait dans sa main une richesse sans pareil.

Quillebeuf sur Seine, Maison à pans de bois

La façade avant sur la rue joue un grand rôle. C’est elle qui est visible des autres. Elle  indique le niveau de réussite sociale de la famille qui y vit. C’est également là que les gens se rencontrent. L’arrière a une autre nature. Elle appartient au domaine du privé et de l’utile. C’est là que les occupants vont pouvoir trouver un peu d’espace disponible. Au fil du temps, des petites constructions accolées les unes aux autres en ordre décroissant vont agrandir la maison par l’arrière, avec deux contraintes, garder la fenêtre pour conserver la lumière pour éclairer l’intérieur et garder un passage pour aller au fond de la parcelle. Parler du jardin serait erroné. L’espace devient le plus souvent utilitaire, comme on peut le voir vu du haut de la colline. 

Quand on marche dans la rue principale , dans le sens où coule l’eau du fleuve, la plus jolie façade se trouve bien souvent - mais pas toujours – sur le côté gauche, de sorte que les maisons du côté droit sont tournées vers le coteau en tournant le dos à la Seine.

Quillebeuf sur Seine, Maison à pans de bois

Quillebeuf-sur-Seine est une ville de pêcheurs. Elle a conservé un lien fort avec le fleuve. Dans l’histoire de France, elle est, avec Caudebec en Caux plus en aval sur sa rive droite,  est une des rares villes dont les marins avaient  obtenu du roi Henri IV  le monopole du pilotage des navires sur le grand fleuve du Havre jusqu’à Rouen. Aujourd’hui les navires qui remontent la Seine ne s’arrêtent plus au port de Quilleboeuf; il n’y en a plus. C’est la rive d’en face qui a repris l’activité portuaire mais sans qu’il y ait de ville. Un bac fait le lien avec Port-Jérôme qui accueille une zone industrielle lourde, avec en particulier une raffinerie de pétrole.  Un bon nombre de Quillebois et de Quilleboises travaille en face sur la rive droite de l’autre côté.  

Quillebeuf sur Seine, La Seine, Les Mouettes Une autre des caractéristiques de Quilleboeuf est son église - classée Monument Historique – érigée en une courbe du fleuve, devant le port qui a maintenant complètement disparu. Son nom « Notre-Dame de Bon Port » indique bien qu’elle était dédiée aux marins et à leur famille. Sa situation a intéressé le peintre anglais Turner qui en a fait une représentation en 1833 au cours d’une violente tempête...On parle toujours du grand peintre anglais comme du peintre de la lumière. Il était aussi fasciné par l’eau, une eau qui pouvait se transformer en une furie indomptable en un instant lors des tempêtes d’une grande violence. Naviguer sur la Seine était dangereux. On a tendance à l’oublier quand on se promène sur l’estacade qui domine la Seine, à marée basse, en contrebas en ce dimanche matin d’octobre beau et frais, avec des mouettes pour seuls témoins, chacune sur sa petite île-pierre.  

Quillebeuf sur Seine, Marée basse, les Mouettes

Pour suivre le chemin

. La ville a pour maire, depuis 1977,  Ladislav Poniatowski qui est sénateur, conseiller général de l’Eure (Canton de Quillebeuf) depuis 1981 et… prince polonais. A retrouver sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Quillebeuf-sur-Seine et http://fr.wikipedia.org/wiki/Ladislas_Poniatowski

. Sur l’Eglise Notre Dame de Bon Port, consulter la page du pays de Risle-Estuaire   http://www.normandie-accueil.fr/page,0,0,195.html

. Les maisons anciennes sont dotées d’un petit panonceau discret qui indique le nom de la demeure, si elle en a un, comme « la maison du cordier » par exemple et le siècle de construction. Une bonne initiative des habitants relayée par la ville qui permet de mieux comprendre ce qu’on voit. Peut-être y-a-t-il aussi une petite carte en A4 qui retrace les balades à faire, disponible à la mairie quand elle est ouverte ?   

. Une carte de la ville indique les périmètres de protection des monuments historiques, à voir avant sur    http://www.haute-normandie.culture.gouv.fr/pages/rubrique_3/telechargement/QUILLEBEUF%20SUR%20SEINE%20ok.pdf

. Sur l’architecture à pans de bois, qui revient à la mode pour cause de développement soutenable, lire la fiche-conseil n°14, « Le Dire de l’Architecte des Bâtiments de France-Les Essentiels du STAP-DRAC Haute-Normandie, La construction à pan de bois »

 http://www.haute-normandie.culture.gouv.fr/pages/rubrique_3/telechargement/ESSENTIEL_CONSEIL_14_construction_pan_de_bois.pdf

et voir les jolis croquis  du CAUE de la Manche http://www.caue50.fr/telechargement/collections/l%27architecture%20de%20pan%20de%20bois.pdf 

. La route des chaumières, conçue par Normandie-Tourisme, passe par Quillebeuf sur Seine,  http://www.normandie-tourisme.fr/images/2262-2-routedeschaumieres-pdf.pdf

Commenter cet article