Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Les Petites Maisons de la Cour > La Cour des Petites Maisons > Angers > Doutre

12 Janvier 2011, 17:58pm

Publié par Elisabeth Poulain

 

Angers, Cour des Petites Maisons

Comment des petites maisons peuvent être former une Cour, avec une majuscule, une Cour qui n’a rien d’une Cour ? En fait, elles n’en ont jamais eu la prétention. A l’époque, bien avant la Révolution, quand la Doutre, le quartier situé en rive droite de la Maine, était encore protégé par d’épaisses murailles contre l’extérieur, des habitants s’étaient rassemblés pour former un modeste hameau dans un espace resté libre situé entre les grands murs d’enceinte et les bâtiments proches.

 

Ce hameau a pris le nom de cour, sans prétention aucune, comme il y a la basse-cour dans une ferme. Son nom s’est transmis à travers les siècles : c’est la Cour des Petites Maisons. Il s’agit de la rue qui forme un angle prononcé entre le n° 37 rue Lyonnaise et le n°7 du boulevard Clémenceau. Le débouché à cet endroit est si étroit que la rue est en sens unique en venant du boulevard. Les trottoirs, car trottoir il y a, mesurent 10 cm de large. 

  

 Angers, Cour des Petites Maisons

 

Les maisons n’y sont pas si petites, selon nos normes actuelles. Ce sont des maisons de ville qui s’ouvrent directement sur la rue. Le côté impair est déjà presque complètement refait avec des petits collectifs de quelques étages. En côté pair, une seule maison est en retrait par rapport aux autres. Située en partie droite quand on vient de la rue Lyonnaise, c’est celle qui paraît la plus ancienne. Les habitants de cette petite maison à étage ont judicieusement utilisé cet espace pour planter un décor végétal dans des bacs. Ce sont les seuls mini-jardins implantés devant les maisons.  Certains balcons d’un petit collectif en face sont fleuris. Quelques-uns ont une terrasse construite sur un garage accolé au fil du temps entre deux maisons. D’en bas, on voit de grands bacs avec des arbres vigoureux.

 

Angers, Cour des Petites MaisonsCette petite rue sans rien de remarquable au premier abord a deux autres particularités.

. La première est celle d’accueillir l’Atelier de la sculpteur Mauricette Toussaint au n° 5.

. La seconde dans l’angle  presque à angle droit dont j’ai parlé au début de ce billet se situe au n° 11. C’est l’adresse de l’Abri de la Providence qui comme son nom en témoigne, accueille ceux qui n’ont pas d’abri. Il y a 37 places dans deux de ces petites maisons accolées qui n'ont pas été surélevées.  Cette fois-ci, ce sont deux petites maisons qui abritent contre les dangers de l'extérieur. Ce n'est plus l'enceinte médiévale.  

Pour suivre le chemin

. Jacques Saillot, Dictionnaire des rues d’Angers, publié par l’Atelier d’Art Philippe Petit d’Angers, 7, rue Poquet de Livonnières, 49000 Angers, 20 janvier 1976. . A consulter à la Bibliothèque municipale Saint-Nicolas, rue Saint-Nicolas, tant qu’elle est encore là, avant son déménagement à la bibliothèque des Hauts de Saint-Aubin. 

 

. Des infos + sur Mauricette Toussaint, sculpteur, qui habite au 5, Cour des Petites Maisons, 49100 Angers. Elle organise un atelier ouvert aux personnes désireuses  de se lancer dans la création    http://m-toussaint.com/en/contact/

 

. Quelques données sur l’Abri de la Providence, qui n'est plus situé Cour des Petites Maisons,

http://abridelaprovidence.pagesperso-orange.fr/Pages/pageRapports.html

 

. Voir la série des Petites Maisons sur ce blog

Les surprenantes petites maisons de pêcheurs > Lofoten > Norvège 

Les petites maisons > La valse des conteneurs > Du transport à L'habitat 

Les ultimes petites maisons des cimetières 

PM comme les petites maisons de vigne (04) 

Les très petites maisons (toilettes) sèches 

Les petites maisons > Hundertwasser > La Picaudière 

Les petites maisons > La station service seule dans la nuit  

. Photos Elisabeth Poulain 

Commenter cet article