Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Les petites maisons en bouteilles WOBO Heineken

20 Août 2011, 17:51pm

Publié par Elisabeth Poulain

 

Des petites maisons faites avec tout

Je sais bien qu’on peut faire des maisons avec tout, de la neige, de l’argile crue ou cuite, de la pierre, du ciment, du béton, du bois, de la paille, du métal, du plastique imitant le bois ou le béton d’ailleurs, du verre aussi certainement. C’est d’ailleurs une des grandes tendances encore actuellement, malgré ou à cause du développent durable.

 

Une maison en bouteille

Aujourd'hui il s'agit d'une construction en plastique.. Mais pas n’importe lequel, uniquement celui qui se présente sous la forme de bouteille. Une bouteille Heineken bien sûr. Mais pas n'importe laquelle, une bouteille spéciale.

 Wobo House Heineken 1963

C'est un prototype créé en 1963 qui se présente comme une bouteille de forme carrée vue du dessus, avec des points saillants sur les quatre côtés, qui a été réalisée à la demande du Grand Alfred Heineken. C’est lui qui, après des études aux Etats-Unis,  a transformé la brasserie familiale en grande star dotée de nombreux atouts marketing. Il était particulièrement attentif à la bouteille, à la communication et à une démarche proche du respect de l’environnement, comme on ne disait pas encore en 1963.  

 

La bouteille carrée

Pour faire un mur, il vaut mieux en effet avoir une bouteille plate que l’on peut poser l’une sur l’autre  et à côté des autres en les décalant de façon à éviter les ponts thermiques les unes avec les autres, à la façon des briques. Ne me demandez pas comment elles tiennent ensemble, comment est résolu la question des coins…Un composite doit faire office de ciment pour lier le tout ensemble. C’est la face plane du fond qui est présente à l’extérieur. Aucune information n’est disponible sur la présentation de l’assemblage à l’intérieur.

 

Le plus amusant est que cette bouteille porte le nom de la  « World Bottle ». Elle est le fruit d’un partenariat très pensé entre le Cher Alfred, pas Hitchock, mais Heineken et un architecte, John Habraken qui s’était rendu en voyage à la Jamaïque à la demande du brasseur pour voir comment il serait possible  de donner une seconde vie aux bouteilles devenues des déchets bien encombrants une fois bues. Chacun sait que, dans le monde, tout rassemblement de quelques heures d’une foule donne lieu le lendemain matin à des scènes de désolation avec des bouteilles de bières vides jonchant le sol. Le large usage de la boîte boisson n’a pas résolu la question de la bouteille verre qui peut servir en plus de projectile et qui se casse. La bière, ne l’oublions pas, est la première boisson mondiale.  

World Bottle, Wobo Heineken, 1963 

Le sort de la WOBO

Finalement Alfred Heineken ne donna pas suite à ce projet qui avait pourtant le mérite de permettre à des personnes de faibles ressources de se construire eux-mêmes leur propre habitat avec des matériaux  disponibles sur place. La raison en fut vraisemblablement le risque d’atteinte à l’image. Il était facile d’imaginer les reproches qu’auraient pu faire les ligues anti-alcooliques contre l’achat de bières d’importation coûteuses par des personnes démunies incapables par ailleurs de loger leur famille.

 

On imagine l’horrible dialogue " Papa, va donc boire une H…, il faut finir le mur pour poser le toit ." Impossible, oui certainement. Mais il y a d'autres raisons. On imagine mal ces pratiques acceptées en Europe par les pouvoirs publics, sans compter la difficile question de l'isolation face au froid ou à la chaleur. Par ailleurs, la heineken est une bière chère, encore plus à l'exportation. On imagine mal les personnes à petits revenus acheter ce type de bière. Ils consomment la bière locale, comme partout dans le monde.     

 

Pour suivre le chemin

. La maison WOBO est présentée dans l’ouvrage « L’ABCdaire du Design », Valérie Guillaume, Benoît Heilbrunn, Olivier Peyricot, Flammarion éditeur, 2003 ; avec mes remerciements  pour les photos.  

. Les quelques informations proviennent du  texte de Thomas Bétrémieux , extrait de l’étude « Le ré-emploi des objets en architecture, la bouteille PET» sur  http://www.calameo.com/books/00006924676ce7e130e2b

. Voir la série des petites maisons sur ce blog. Dans les derniers billets parus:

Les petites maisons des Ardoisiers d'Angers Trélazé

Les petites maisons > La vogue des "Empilables"

Les petites maisons > Les tentes pour réfugiés

Les petites maisons > L'entre-deux > Entre cabine et cabane de plage

Commenter cet article