Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Les petites maisons > La valse des conteneurs > Du transport à L'habitat

24 Novembre 2010, 12:15pm

Publié par Elisabeth Poulain

Un peu de sémantique

Conteneur infoLe terme de conteneur n’est pas du plus pratique, même si on comprend ce qu’il veut dire. Visiblement c’est un …truc qui permet de contenir. On aurait pu carrément dire que c’était une boîte rectangulaire à remplir de marchandises à transporter. Cela aurait été plus simple quand même surtout quand on sait comment ça s’appelle en américain courant: c’est une « box », une boîte. Un terme compliqué avec trois syllabes, commençant par ‘con’ en plus d’un côté et de l’autre un mot tellement banal et simple d’une seule syllabe à la jolie sonorité qu’il en devient universel. Il faut dire aussi à la décharge de conteneur qu’il a été tout simplement traduit de Container que l’usage a transformé en box. Vous avez déjà compris que j’aime bien les boxes et qu’aujourd’hui je vais vous en parler de cette boîte normalisée, qui ne sert pas encore à tout, mais à beaucoup, oui, ce point là est assuré.

 

Une question de normalisation du transport Conteneurs en partance sur un porte-conteneurde marchandises

Et oui, c’est ça l’intelligence de la logistique. Il est plus facile et beaucoup moins coûteux de transporter les marchandises par voie maritime en les calant dans une boite qu’en les transportant une par une, chacune dans son emballage. Il y a des bateaux spécialisés pour ça, les portes-conteneurs, des grues géantes dans les grands ports, les pinces à conteneur, qui se chargent de transborder les conteneurs du quai au bateau et vice et versa en quelques minutes par conteneur.

 

La baisse des exportations chinoises

La grande époque du transport maritime par conteneur est actuellement stoppée par le ralentissement du commerce mondial qui part de Chine pour irriguer le monde en marchandises produites à des coûts imbattables tellement ils sont bas. Le trafic a chuté de plus 22% en un an (début 2009 par rapport à 2008). Le parc mondial de conteneurs s’élèverait à plus de 12 millions d’unités, sans garantie aucune de certitude quant au nombre, puisque ne sont comptabilisés que ceux qui sont neufs ou à peu près en bon état.

 

Les conséquences sur les conteneurs

Quant aux boîtes qui ne sont plus bonnes à être gerbées, c’est à dire empilées les uContainer forkliftnes sur les autres, leur nombre est proprement impossible à connaître pour plusieurs raisons liées l’une à l’autre: la Chine en est le plus gros fournisseur et utilisateur. La baisse des exportations au départ de Chine du fait de la chute de la demande en provenance du reste du monde fait que  le retour vers la Chine d’un conteneur à vide à partir de l’Occident, d’Afrique, d’Asie ou d’Amérique ne présente aucun intérêt pour les grandes compagnies chinoises, si ce n’est un coût sans aucune contrepartie. Sur place, la seule solution serait la récupération des matériaux, ce qui se fait déjà. Il n’est donc pas étonnant dans ces conditions que tout à coup les conteneurs sortent du bois en particulier en Europe. On les voit, on se demande ce qu’ils font là ou plutôt ce qu’on peut faire de ces montagnes de boîtes qui forment de véritables murs puisqu’on peut les entasser les uns sur les autres si la structure acier a conservé sa solidité. 

 

La puissance de la boîte

Un conteneur n’est qu’un gros parallélépipède Conteneurs en stock, Port du Havrerectangle de 20 ou 40 pieds. Plusieurs posés l’un à coté de l’autre, ça impressionne, surtout quand ils sont empilés les uns contre les autres à 3 hauteurs sur les ponts des gros porte-conteneurs sachant qu’il y a en cale 8 étages de conteneurs les uns sur les autres. Leur langage non verbal est impressionnant surtout quand ils jouent de la couleur. Leur message : la puissance. La combinaison entre un énorme bateau et cet empilement  parle directement à l’œil et à l’esprit. C’est une des raisons pour laquelle j’aime les grands ports, là où on voit ces énormes volumes de conteneurs avant de les voir sur les ponts des navires et de les imaginer en cale.  

 

Le conteneur en publicité

CVille-Pub, Zurich-Les Echos 1908-2008omptez toujours sur la publicité pour repérer les éléments porteurs de messages nouveaux. Le conteneur est perçu comme un signe de la vitalité et de la capacité de la Chine à créer une nouvelle configuration du monde. En fait c’est une publicité d’une multinationale d’assurances au nom suisse présente dans 170 pays, « Zurich » qui a pour slogan « Because Change happenz ». C’est elle qui a sélectionné pour ses polices d’assurance dommages et d’assurance des risques, une photo d’une rue de grande ville chinoise avec un bloc de conteneurs sur la gauche ou qui y ressemblent fort.

 

Du bloc à l’immeuble

Quand on se désigne la porte d’entrée en Europe Conteneurs residence pour étudiants sur un bateau,ZwolleGateway to Europe comme le fait Amsterdam qui est un des grands ports du monde, le conteneur on connaît, et ça bien avant la crise. Aux Pays-Bas, la pression foncière est très forte, les étudiants ne savent pas où se loger, et il y a des tas de conteneurs inutilisés en particulier dans les zones portuaires ou proches. Si vous additionnez le tout, vous concevez des bateaux flottants portant un immeuble fait de conteneurs transformés en chambre d’étudiants. Ce sont les plus belles réalisations mais bien sûr avec des conteneurs neufs pour garantir une durée de vie suffisante.

 

Sur le même principe d’assemblage, il y a aussi maintenant des immeubles de 2 oConteneur en résidence-Amsterdamu 3 étages recouverts de parements colorés qui deviennent des cités universitaires proches des facs et à des coûts imbattables. Les Anglais avaient déjà testé la formule dés 2001 avec « Container City I »  une unité de vie pour étudiants rassemblant 12 studios montés en 4 jours. Qui dit mieux ? Depuis les choses ont bien bougé dans le monde anglo-saxon toujours plus innovant en matière d’urbanisme, de logement et de vivre ensemble, particulièrement en Australie, au Canada, et plus près de nous, en Allemagne.

 

Les réactions en France

Elles avaient été clairement négatives et moqueuses. Comment pouvait-on envisager d’habiter dans un conteneur ? En oubliant bien vite que les chambres universitaires font un peu plus de 9 m2 et que ça c’est franchement riquiqui, surtout que la conception et les aménagements sont parfois vétustes. Désormais, les besoins de logement pour les étudiants devenant plus pressants, certaines municipalités ont sauté le pas.   

 

La France portuaire se lance à son tour dans l’aventure. Un hasard ? Certainement pas. Dans les ports, on est habitué à voir tous les jours passer ou rester des conteneurs. Le Havre est désormais devenu la référence dans ce domaine, avec une résidence de 100 logements répartis en plusieurs immeubles qui se font face dans un espace de 1000 d’espaces verts près du campus universitaire. La surface habitable est passé à 25 m2 avec tout le confort pour un coût unitaire de 36 000E.  

 

La résidence écologique

C’est un nouvel avatar très séduisant et presque certainement irréalisable en Conteneurs-ShippingFrance où la réglementation est beaucoup trop restrictive pour autoriser ce genre de fantaisie. La recette, vous prenez un bon vieux conteneur encore solide d’occasion et surtout pas un « tout neuf » qui serait trop cher et caserait le plaisir de la récupération et du bricolage. Vous l’implantez dans une forêt en pleine nature et vous lâchez court à votre fantaisie, en laissant surtout visible les marques extérieures peintes au tampon sur les parois. Le jeu, car c’en est un, est de montrer que « votre » conteneur a vécu et va grâce à vous, à vos talents et à votre fantaisie, va continuer à vivre, d’une vie douce, sans choc lors des transbordements. Il va vieillir en douceur à vos côtés. C’est brave, un conteneur. 

 

Pour suivre la route du conteneur 

. Retrouver la compagnie d’assurance sur  www.zurich.com

. Sur la baisse du transport mondial maritime de marchandises, voir 

http://salades-nicoises.net/spip.php?article271

. Sur les expériences à l’étranger

http://www.containercity.com/container-city-one.html

http://www.flickr.com/photos/roludsgn/sets/72157600288437836/

. A voir au Havre http://www.letudiant.fr/loisirsvie-pratique/logement/logement-une-chambre-en-ville-10351/logement-etudiant-je-te-fais-visiter-mon-conteneur-16390.html Angers-Soclova-résidence étudiante

. Angers vient de construire une résidence universitaire à ossature bois en modules préfabriqués par Bénéteau, le leader vendéen du mobile home. Ce ne sont pas des vrais conteneurs mais des cellules de vie toutes équipées. On voit bien la similarité du concept, la magie du conteneur et du transport maritime en moins, celle de l’histoire du camping en plus. A une différence d’importance près, c’est qu’il est interdit de vivre à l’année dans un mobile-home !       

. Pour acheter votre conteneur que vous pouvez faire repeindre à vos couleurs  http://www.containerinfo.net/container-marine.htm

. Photos de récupération sur le net, avec mes remerciements aux différents contributeurs.  

Commenter cet article