Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Levez les yeux au ciel et admirez le dernier Bonom

21 Décembre 2009, 11:41am

Publié par Elisabeth Poulain

C’est une bonne idée pour les fêtes, que de lever les yeux au ciel pour regarder les murs. Les poteaux? Non! Mais les murs visibles de la rue, oui, si c’est possible ; si non vous risquez d’avoir des problèmes. Ce n’est pas ce que je souhaite pour vous. Seulement des fêtes un peu différentes de ce que vous faites d’habitude, en pratiquant un sport complet, la marche, avec Bonom ou plutôt à traquer Bonom comme si vous étiez un chasseur de lynx dans le Grand Nord au Canada, ou un archéologue en recherche d'espèces disparues.

 Bonom, Chaussée de Wavre-Tyrannausore

Admirer Bonom, c’est une nouvelle locution qui se doit d’être traduite. D’abord ça se mérite. Il vous faut marcher dans les rues, à Bruxelles quand on est une ex-parisienne ou à Bruxelles quand on fait partie d’une des 80 nationalités qui en font une des villes les plus internationales qui soient en Europe. Londres est pas mal non plus dans ce style, mais l’Eurostar en ce moment, je ne vous conseille pas. En plus de la marche, un appareil photo est le bienvenu avec une carte de la ville associée à Bruxelles que vous donne gentiment le bureau de Tourisme Chaussée d’Ixelles à Ixelles comme il se doit.

 

Pour ça aussi, il faut avoir le cou mobile. Si en ce moment vous portez une minerve, ce n’est peut être pas conseillé. Il va falloir lever la tête et aiguiser votre œil. Les deux ne seront pas de trop pour trouver des œuvres d’art tagguées par Bonom, un nom sous lequel se cache un vrai et grand graphiste qui sait d’un coup de bombe noire avec parfois un peu de vert et de blanc vous faire frissonner, vous amuser, vous secouer, tel un poisson que vous feriez clapoter dans son bocal. Pourquoi, feriez vous ça, d’abord à un poisson ? Je ne sais pas, pour lui remuer les méninges peut être. Et nous rendre sensibles à la puissance d’un tyrannosaure, la beauté d’un poisson, le secret d’un oiseau…

 

Et tout ce bestiaire d’hier et d’aujourd’hui se trouve où ? Sur les murs. Il suffit de lever les yeux au ciel. On se met à regretter de ne pas en voir plus, de ces gros monstres de temps anciens - comme si le temps pouvait être ancien - disparus pour cause de changement climatique parce que soudainement les temps étaient devenus trop chauds pour eux.  Tiens, déjà, ça, c’est bizarre.

Bonom-poisson Ixelles 14234 1283438294322 1481047485 785888

 

Il y a aussi la série des oiseaux que Bonom a faite le long d’une voie ferrée sur le mûr de clôture. Ca se trouve sur le net. C’est superbe. L’oiseau déplie ses ailes à la vitesse du train qui part de la Gare du Luxembourg pour rejoindre Braine L’Alleud au sud de la capitale belge. Il vole avec vous en vous souhaitant une bomme journée de travail, quand vous êtes optimiste. Ca, c’est vrai pour ces Bruxellois qui vont travailler en dehors de leur ville, en croisant les banlieusards.

 

Enfin, last but not least, sur le net toujours, vous pouvez apercevoir Bonom de dos avec un casque sur la tête escalader la paroi d’un immeuble pour peindre un tyrannosaure encore sur un mur de cage d’escalier en U, un U ouvert vers vous, de la 3D en creux. Etonnant. Sans oublier de penser à cet éléphanteau qui s'apprête à sauter comme un grand du mur du Musée dans le centre de Bruxelles. On l'imagine fronçant les sourcils en signe de concentration.    

 

Bonom, Bruxelles Centre

Toutes ces belles découvertes sont réservées aux admirateurs de l’artiste-graphiste qui fait voler des poissons, des oiseaux  ou des monstres sur les murs de la ville. Après cette traque des empreintes de Bonom, on ne peut plus voir de grandes surfaces verticales vides dans d'autres villes, sans penser à ce qu’il pourrait en faire. C’est bon de rêver le jour dans la rue avec les autres en marchant.

 

Pour suivre le chemin de Bonom à Bruxelles-Ixelles, XL comme on dit là-bas

Aller voir en marchant,

. l’éléphant sur le mur du musée central (photo 3 ici) 

. 2 tyrannosaures de chaque côté d’un grand escalier Chaussée de Wavre, en face de la Rue du Viaduc, qui prolonge la rue de la Croix (le tyra du côté droit en photo 1),

. 1 poisson en descendant la Chaussée d’Ixelles vers la Place Flagey, avec une photo du 13 décembre dernier d’Yves Calomme, avec mes remerciements, sur flickr (photo 2) 

. 1 autre poisson à l’angle de la rue de la Croix et de la Chaussée d’Ixelles, sur

http://www.flickr.com/photos/spaceopera/

 

Retrouver d’autres œuvres, comme un éblouissant renard, sur

http://www.facebook.com/event.php?eid=224539089517
http://www.facebook.com/home.php?#/pages/Bonom/18775509945?v=photos&so=15

 

Visionner

. la  vidéo du tyrannosaure  sur http://www.bxlblog.be/tag/bonom/

. et les oiseaux sur 

http://www.dailymotion.com/video/x5zxce_bonom-bruxelles-graffiti_creation?from=rss

 

Photos EP pour la n° 1 et 3.

  

 

Commenter cet article

Frédéric 23/12/2009 18:41


Très beau résumé, nous nous sommes d'ailleurs permis de vous citer dans la carte regroupant les travaux de BONOM (lien direct) qui sert de support principal au
site BONOM.BE


Elisabeth Poulain 23/12/2009 19:17


Ca, c'est vraiment très sympa et  je vous en remercie vivement. J'avais déjà repéré les oeuvres murales de Bonom lors d'un précédent passage à Bruxelles. j'ai passé une bonne heure avant hier
à retrouver des photos que j'avais faites, en vain. Du coup, j'ai recherché sur le net et j'ai pu constater la grande notoriété de Bonom. 
Félicitations à vous et bonne fin d'année.