En quelques mots...

Elisabeth Poulain
Elisabeth Poulain est docteur en droit et a longtemps exercé dans l'enseignement supérieur et la recherche sur les questions de commerce, de marketing et d'enjeux internationaux. Auteur de nombreux ouvrages, elle choisit de porter un regard analytique sur le système qui nous environne, en montrant les liens de connexion qui le sous-tendent.

Les Habits du Vin

Vendredi 15 juillet 2011 5 15 /07 /Juil /2011 12:15

L’eau est difficile à mettre en lumière. Sa transparence constitue une vraie barrière pour les publicitaires. C’est déjà plus facile quand il y a des bulles qui permettent de dynamiser l’ensemble. Sans bulles, elle est difficile à saisir, à capter, surtout que par définition sa nature est d’être un trésor universel, même si chaque culture a son approche particulière de l’eau dans toutes ses déclinaisons.

 

La nature insaisissable de l’eau

Evian, Bouteille VerreC’est vrai que par essence, l’eau ne se laisse jamais complètement dominer. Elle a toujours le dernier mot. Elle manque, on parle de pénurie ; elle déborde, on chiffre les dégâts des inondations ; elle a un goût au robinet et tous d’évoquer son coût qui ne cesse d’augmenter ; il faut l’acheter et c’est le poids qui est alors incriminé.

 

Que faire dans ces conditions quand on a déjà abondamment évoqué ses vertus pour la santé, son lien constitutif avec le développement durable, la beauté de ses paysages de nature, son histoire, les stars qui associent leur image à la marque…? Il n’y a bien sûr pas de réponse unique. Mais il est sûr qu’il faut savoir jouer, voir ruser, avec elle, avec toujours beaucoup de subtilité et, si possible, en faisant preuve d’humour, en restant toujours en lien avec le buveur d’eau.

 

La poursuite du succès d’Evian

En France, pays phare en matière de culture de l’eau à boire en bouteille de grande marque, le marché est plus que mature. Pour Evian, tous les moyens de communication sont  hiérarchisés dans une stratégie marketing globale et utilisés avec beaucoup d’intelligence et de finesse pour continuer à être la marque phare des eaux plates. Contrairement à Perrier qui fut longtemps LA marque dans le domaine des eaux à bulles et ne l’est plus, Evian continue à être LA marque qui continue à voir tous ses chiffres de vente continuer à croître. Et ceci contrairement à tous les pronostics qui prédisaient le développement sans concurrence de la consommation de l’eau au robinet. Parmi les moyens utilisés, l’attention portée à la bouteille en déclinant une série de principes qui s’additionnent sans se contredire.

 

Les neuf principes

 

Principe n° 1 ---) Pas d’eau sans bouteille

C’est une constante dans l’histoire des boissons, l’eau bien sûr, les sodas mais aussi la bière, le vin et les autres boissons contenant de l’alcool, la bouteille en verre a constitué le premier vecteur de la marque. Ce conditionnement en petit volume a été, depuis son invention en série industrielle au XVIIIè siècle par les Anglais,  le moyen le plus pratique pour rapprocher la boisson de l’acheteur, en terme de transport, de proximité du point de vente final, de conservation du produit et de durabilité de la marque une fois la bouteille vidée.

 

L’eau fait partie de ces grandes histoires où la rencontre entre un produit, un conditionnement et une marque permet de construire des sagas impressionnantes bien avant le moment où le marketing a fait officiellement son apparition à la fin des années 50 en France. Une des difficultés pour vanter les mérites de l’eau au robinet est l’absence de bouteille et l’absence de verre identifiant sans contestation l’eau. 

 

 

Principe n° 2 ---) Pas d’Evian sans belle bouteille

Une autre difficulté de l’eau plate sans caractéristique gustative particulière est de la distinguer d’une autre par le goût quand celui-ci est neutre. La bouteille associée à la marque est la réponse à cette question. Encore faut-il savoir laquelle. Certainement pas une bouteille plastique, bien que certaines eaux aient parfaitement réussi le passage du verre au plastique, en gardant le même style. C’est le cas de Perrier. Evian par contre a choisi de créer une toute nouvelle bouteille à la ligne très épurée et pourtant compacte afin de ne pas avoir à changer toute sa logistique.

Evian, Bouteille Verre, Ière version sans habillage

 

Principe n° 3 ---) Pas de comparaison entre la bouteille Evian Pure et l’autre non citée

C’est le pari gagné, je le dis tout de suite, par l’entreprise. Pour continuer à être présente dans le secteur Horeca (Hôtel-Restaurant-Café), l’entreprise qui appartient au groupe Danone, a réservé cette bouteille de prestige à la distribution aux professionnels. Ceux-ci demandent en effet à pouvoir servir une eau de qualité dans une bouteille au « design épuré », placé sous le signe de « l’élégance ». Cette bouteille a un nom, c’est Evian Pure.

 

Auparavant, l’entreprise avait testé son modèle de bouteille en grande surface, avec une étiquette en forme de médaillon placée très haut au-dessus du corps proprement dit et en dessous du col. Une contre-étiquette ovale est placée à l’arrière de façon à garder la parfaite transparence de l’eau, sa parfaite limpidité, sa pureté comme il est maintenant écrit sur la bouteille. Il manquait toutefois un élément de poids pour mieux asseoir cette bouteille dans le prestige : la réponse s’appelle PURE.   Parallèlement, il a été décidé de ne plus communiquer sur la bouteille plastique 1,5litres et ses variantes. Elle existe pourtant, elle est même montrée sur le site de la marque. C’est elle qui assure la très grande majorité des ventes.

 

 

Principe n° 4 ---) Savoir animer la bouteille verre

Evian, Bouteille Verre, Jean-Paul GaulthierPour faire connaître cette belle bouteille au grand public, la marque poursuit sa politique d’habillage exceptionnel pour les fêtes de fin d’année. A chaque fois, un grand nom de la couture, des parfums a la charge de mettre la marque en valeur par une série spéciale. Cette politique évènementielle a toujours été un des musts du groupe Danone : une bouteille spéciale - ou un nouvel habillage - est présentée spécialement pour Noël et le Ier de l’An dans le monde. La série des  « gouttes d’eau »  a duré plusieurs années. A chaque fois, les grandes surfaces reçoivent une quantité limitée que les clients acheteurs de bouteilles plastique attendent avec impatience.

 

Principe n° 5 Demander à un grand couturier d’habiller la bouteille

L’Evian bouteille verre joue aussi ce jeu. Au contraire des autres éditions, la forme pluri-annuelle ne change plus, c’est l’habillage qui se modifie le temps d’écoulement de la série limitée. Les résultats sont surprenants.

 

. Quand Jean-Paul Gautier s’empare en 2009 du corps de la bouteille, il la gaine de haut en bas d’un voile de cristaux de neige, la ceinture d’un double JEANPAULGAUTHIER sans espace entre les deux et d’une seule mention EVIAN dont on ne voit au mieux que les trois lettres centrales en bleu moyen.    

 

. Pour 2010, Paul Smith choisit, quant à lui, de se focaliser sur la partie haute de la bouteille. 15 liens de couleurs différentes ornent le long cou de la bouteille tels des colliers ou des bracelets de toutes les couleurs. Une signature légère « Paul Smith for » s’inscrit en dessous et juste au-dessus d’evian marqué  en rouge et en petits caractères.

 

. En 2011, la tâche est confiée à Issey Miyake. Evian, Bouteille Verre, Ian SmithEn points communs avec le styliste britannique, la couleur qui éclate. Cette fois-ci, toute la hauteur de la bouteille est utilisée, avec un joli jeu d’inversion entre la ligne de la bouteille qui s’évase vers le bas et celles de la fleur qui au contraire envoient le regard tels des bras vers le haut. On retrouve evian en petits caractères, plus petits cette fois et avec un rouge plus vif. Issey Miyake est écrit en plus gros dessous en lettres d’imprimerie en dessous, sans que ce soit très visible. On retrouve sept couleurs déjà peu ou prou utilisées l’année précédente. Une grosse différence toutefois : cette dernière bouteille continue à être mise en vente en juillet de l’année suivante. C’est la première » fois de l’histoire d’Evian.

 

Principe n° 6 ---) Savoir jouer de la forme de la bouteille

Ces cinq exemples, la bouteille simple (1), Pure (2), JPGaultier (3), Paul Smith (4) et Issey Miyake (5) permettent de dégager quelques règles pour rendre l’eau vivante, à chaque fois différente et pourtant toujours la même.

 

L’eau est plus légère quand il n’y a pas d’habillage (1). Une étiquette de petite taille placée au bon endroit et d’une forme douce arrondit le goût. Cette légèreté peut être ressentie comme un manque, un vide. La preuve en est qu’il a fallu structurer la bouteille d’un gros PURE écrit verticalement sur le côté gauche. Certes la ligne de la bouteille, ses dimensions, son poids ni trop léger ni trop lourd sont parfaits à l’oeil et à la main et pourtant, il a fallu ajouter un mot court compréhensible partout pour lester la bouteille (2) et asseoir la marque. L’endroit où est situé l’habillage est fondamental dans l’équilibre global de la bouteille. Celle-ci se calcule par l’informatique mais seul l’œil permet de dire quel est le bon endroit ; trop bas, la bouteille s’alourdit, trop haut, l’impact est riquiqui. De nombreux tests visuels sont faits pour arriver à l’accord parfait.

 

 

Principe n° 7 Savoir préserver la couleur rouge et une typographie très visuelle 

Evian, Bouteille Verre, Issey Miyake, 2011C’est une constante de la marque, oser le rouge dans un univers où la couleur vive était absente et avoir une typographie qui facilite le repérage visuel de la marque très rapidement, sans majuscules. La chance d’Evian est aussi d’avoir une marque courte en 5 lettres. Seule Vichy fait jeu égal, mais il n’y a pas réellement concurrence. Vichy a une dimension thérapeutique, Evian est une eau minérale généraliste.    

 

Les couleurs de l’eau sont en réalité, comme on l’a deviné, celle de la bouteille. Longtemps la bouteille d’eau d’Evian n’a porté que trois couleurs outre le rouge,

. un peu de blanc autour de l’étiquette et une large bande horizontale pour faire ressortir la marque au milieu,

. EVIAN en rouge et petits caractères,

. les trois pics montagneux en bleu ciel et blanc

. le fond rose.

 

La bouteille - ancien modèle de 100 cl - a porté longtemps ce code-couleurs hérité du temps où l’eau minérale était naturellement associée aux biberons à faire pour les bébés, qui portaient du bleu ciel ou du rose tendre, avec toujours une référence à la montagne en triple symbole de pureté de l’eau, de la terre et l’air.

 

Principe n°8 Utiliser le style de la belle bouteille pour une autre eau

Prendre la décision de changer de modèle de bouteille et de mettre en place une nouvelle stratégie marketing qui accompagne et justifie le changement est une opération lourde dont le coût est très élevé. Il faut ensuite voir la réaction du marché ; pour cela, il faut tester la nouvelle bouteille. Pour ce faire, deux modalités seraient possibles, soit changer directement pour la marque phare, soit essayer avant le nouveau style de bouteille sur une autre eau de la gamme mais qui ne lui fasse pas concurrence. Cette seconde solution a été choisie par l’entreprise. Dés 1999, elle mettait sur le marché avant Noël une nouvelle bouteille Badoit qui préfigure la rupture qui sera faite pour Evian. Visiblement le test a été une réussite. 

 

Principe n°9  Continuer la déclinaison avec innovation Badoit, Bouteille verre, fêtes

Evian vient d’offrir une nouvelle version de la bouteille verre. On peut la voir sur le site de la marque. L’innovation est la suivante : en partant de la version d’Issey Miyake, la marque propose à ceux et celles qui le désirent personnaliser leur Evian. C’est à voir sur « myevian ».   

 

Les questions

Q. 1. Pourquoi la bouteille en verre a-t-elle constitué un progrès dans l’histoire ? Basez-vous sur le vin, l’huile et sur l’eau plus récemment pour répondre.

Q. 2 Comment pouvez-vous définir en très peu de mots cette nouvelle bouteille ? Dites aussi ce qu’elle n’est pas, en vous inspirant des deux grands types de bouteille de vin, la bourguigonne ventrue et la bordelaise tubulaire.

Q. 3. Quel est le rôle attribué à chaque constituant, plastique et verre, par l’entreprise ?

Q. 4.1. Que pensez-vous de cette forme de communication ?

Q. 4.2. Et de la bouteille-goutte d’eau ?

Q. 5. Ce co-branding est-il également intéressant pour les différents acteurs ?

Q. 6. Que pensez-vous plus particulièrement de l’habillage d’Issey Miyake ? Cette question appelle une double réponse : la première porte sur ce que la marque a du, selon vous, imposé comme contrainte à IM et la seconde porte sur ce que vous pensez.

Q. 7. Le pari d’Evian est-il gagné, avec une réponse étayée large (voir le site Evian avant) et courte ?

Q. 8. Quel risque le groupe Danone prend-il, ce faisant ? Expliquez comment il est possible de le minimiser.

Q n° 9 Quel pas vient de franchir la marque ? En quoi est-ce logique ?

 

Les réponses

R. 1. Les avantages de la bouteille

Bouteille Evian, Fêtes fin XXè, montagne, jeu de transparenceDés sa création, la bouteille a connu un succès immédiat. Les raisons sont les suivantes : possibilité d’embouteiller de petites quantités individualisées, au départ près du lieu de production et non pas au lieu de vente, sans garantie aucune de conservation du produit. La bouteille industrielle a permis de diminuer très sensiblement les nombreux types de fraude et l’occurrence du risque. Pour le vin, le risque était principalement de trois types, le coupage avec de l’eau, l’impossibilité de garantir une origine à l’arrivée et le mensonge sur la quantité réelle du volume de liquide. Pour l’huile, le principal risque est celui de l’oxydation.

 

Le transport en était facilité, d’autant plus que la France à la fin du XIXè siècle s’est largement ouverte au transport ferroviaire. Il est devenu plus facile d’acheter et de vendre en plus petites quantités. Les producteurs ont pu assurer un service en plus et vendre de la valeur au départ. Quant aux acheteurs et/ou distributeurs, ils ont pu mieux travailler leur marché aval en calculant leur stock au plus près. On peut dire que la bouteille a annoncé l’ère contemporaine centrée sur la consommation individuelle et familiale, au plus près du consommateur.

 

L’embouteillage de l’eau a d’abord commencé pour des raisons thérapeutiques autant que sanitaires. Des trois liquides cités, l’eau est celui qui est le plus sensible à la contamination. Il fallait en outre pouvoir garantir la qualités des eaux thermales que les curistes avaient découvert soit en prenant les eaux soir en venant en villégiature dans ces villes d’eau. La bouteille d’eau a pu ainsi être vendue en pharmacie. 

 

R. 2. La nouvelle bouteille

C’est une bouteille légère dont la ligne élancée s’inspire de la carafe. Elle n’a plus ni corps ventru, comme une bourguignonne pour le vin, ni un corps tubulaire comme la bordelaise. En conséquence, elle n’a plus d’épaules qui font  la jonction entre le col –le haut- et le fond - le bas – de la bouteille. La ligne est travaillée de façon à avoir le meilleur rapport entre la contenance, le poids, la hauteur, la préhension par des mains de femme et le style qu’Evian qualifie d’épurée et élégant.

 

R. 3. Le rôle de la bouteille plastique et de celle en verre 

La bouteille plastique est fonctionnelle pour le client qui est assuré de trouver son eau de prédilection dans tous les points de vente d’eau en France et plus particulièrement dans les GMS. La 1,5 litre est la série la plus vendue. C’est sur elle que repose le chiffre d’affaires de la marque. On peut dire que c’est la bouteille-volume. C’est elle, ainsi que les autres liquides des entreprises de la filière, qui remplit les trains de nuit de marchandises de la SNCF.

Evian, bouteille plastique

La bouteille verre a d’abord été réservé au secteur des professionnels du secteur HORECA. Elle a ensuite été testée lors des fêtes de fin d’année. Son image véhiculée par la marque est d’en faire un produit de prestige  à poser sur une belle table. Elle est un porte-marque, un emblème pour Evian, qui met d’autant plus en lumière cette bouteille verre, la bouteille-valeur, que c’est la plastique qui assure la rentabilité. 

 

R. 4.1. Les avantages et limites de cette communication

C’est une d’autant meilleure idée que les objectifs sont triples.

. Il y a d’abord l’objectif premier qui est de marquer l’événement. La fin d’année est propice aux cadeaux et à la fête. Les consommateurs attendent l’événement. Tous n’ont pas leur bouteille qui est livrée en quantité limitée par point de vente, sans nouvelle livraison. Beaucoup font des collections de bouteille pour décorer la cuisine. 

. Associer une eau qualitative à la fête est plus pour la marque, d’autant plus que c’est l’époque de l’année où on boit le plus d’alcool. Montrer de l’eau à sa table est bien vu.

. Cette période de l’année autorise également un peu plus d’audace. Il est ainsi possible de tester un certain nombre d’idées en réel sur un temps court. C’est une façon intéressante pour une marque d’évoluer, d’autant plus que les concurrents font la même chose au même moment. 

 

Les limites viennent essentiellement du coût de l’opération qui explique qu’il faut amortir sur plusieurs années une forme excentrique, comme la goutte d’eau par exemple. L’autre inconvénient est de donner des idées aux concurrents, mais quand on est le leader, on craint moins leur réaction  car ils ont moins de capacité financière.  

Evian, Goutte d'eau 2003, Fêtes, bouteille avec bouchon et sur-bouchon

R. 4.2. La bouteille 'Goutte d’eau'

C’est une forme symbolique comprise dans le monde entier. La ligne est parfaite. Elle continue à être utilisée en publicité. Pourtant ce n’est pas forcément une bonne idée. Les raisons  de cette appréciation mitigée sont diverses :

. la difficulté à la saisir, surtout avec son bouchon capuche

. le plastique du bouchon

. la difficulté à la faire évoluer d’une année sur l’autre..

 

R. 5 L’intérêt du co-branding pour les différents acteurs

La vraie question porte sur les 4 acteurs. Qui sont-ils ? Pour une entreprise aussi aguerri qu’Evian au marketing, le premier acteur est le client qui achète la bouteille. En second vient le grand couturier qui va habiller la bouteille en modifiant son image et sa perception. Enfin vient bien sûr l’entreprise en charge du développement de la marque. Il ne faut surtout pas oublier les grands distributeurs qui « font » le chiffre.  

 

L’intérêt est différent pour chacun. Il suffit de reprendre tous les indices semés dans l’étude de cas et dans le corrigé jusqu’ici, en ce qui concerne le client et l’entreprise. Il manque le grand couturier et le distributeur. Pour le grand couturier, ce type d’opération est à la fois une ouverture  vers un autre univers et un défi à sa créativité. Tout dépend aussi évidemment des conditions financières de la rémunération versée au créateur. Le danger, car il en existe un, est ce qu’on a appelé dans la profession « la cardinisation » du nom de Pierre Cardin, qui à un moment de sa longue et très créative carrière, n'a pas su ou pas pu pour des raisons financières dire non à des propositions de co-branding qui n’étaient pas forcément à la hauteur qualitative de son nom.     

 

R. 6 Une appréciation sur l’habillage selon Issey Miyake

IEvian, Bouteille Verre, Issey Miyake, 2011l est vraisemblable que l’entreprise a demandé au créateur de faire preuve d’innovations sans lui laisser carte blanche pour autant. Une première demande a du porter, comme à Paul Smith une année avant, de ne plus utiliser la montagne. Une seconde demande a du viser les couleurs. Il s’agissait de quitter définitivement les références à la maternité conservée pour la bouteille plastique qui vise clairement la femme. L’époque a changé. Il faut que la bouteille en témoigne.

 

La gamme chromatique s’est rétrécie par rapport à la Paul Smith, sans que l’on sache si c’est bien la volonté de l’artiste ou celle d’Evian. Par contre de nouvelles harmonies surgissent, comme ce cœur jaune au milieu du rose, ou cette feuille d’un drôle de bleu gainé de vert, ce vert qui irrigue toutes les lignes verticales au centre des bouteilles qui forment les pétales et la feuille qui déséquilibre volontairement l’harmonie. C’est la dimension un peu curieuse de ce nouvel habillage qui dégage à la fois du sens avec la bouteille qui célèbre en force 13 sur la bouteille, avec du vert partout pour célébrer le développement durable, un jaune d’or veiné de rouge dont on ne sait s’il est bien du même rouge que celui de la marque et cette feuille bleu-vert et rouge cette fois-ci très curieuse. C’est la plus grande de toutes. C’est à la fois très innovant, dérangeant et décalé.  

 

Très peu de personnes de ma connaissance ont vu spontanément que cette fleur d’eau est faite de bouteilles de différentes tailles. Le calage de la bouteille aux fins de l’impression a du poser de réelles difficultés techniques. J’ai ainsi une bouteille qui aurait fait  refuser l’ensemble d’un conteneur à l’importation au Japon (11 400 bouteilles). La tige verte ne s’aligne pas exactement sur le col de la bouteille jaune renversée qui est le point fort de la composition. Une autre bouteille aurait aussi été refusée par le système informatique de contrôle: on voit à l'oeil un défaut dans le verre.       

 

Au final, l’harmonie est indéniable quoique quelque peu bizarre à mes yeux, à cause de cette trop grande feuille bleue. Il sera intéressant de voir comment cette bouteille va vieillir, si l‘occasion  lui en est donnée. Il semblerait, car pour la première fois, cette bouteille continue à être en vente sur le site en cours d'année.

 

R. 7. Le pari gagné de la bouteille d’Evian

Il est plus que gagné. Nul, à l’exception des collectionneurs et de curistes âgés, n’évoque plus la montagne qui demeure pourtant pour la bouteille plastique . La bouteille verre 75 cl s’est complètement imposée, pour Badoit  d’abord et Evian verre maintenant. Quand on évoque la marque, on cite maintenant les bébés nageurs, rolleurs, les T’Shirts à 30 Euros mais avec le choix du modèle quand même, la bouteille personnalisée aux noms des amoureux…La marque fait preuve de beaucoup d’inventivité, déclinable partout dans le monde, avec de l’humour et des campagnes qui s’ajoutent les unes sur les autres en synergie, sans se nuire.

 

R. 8. La minimisation du risque de cannibalisation

En utilisant l’eau de Badoit en premier, l’entreprise prend Badoit, Bouteille verrele risque de voir cette bouteille ne plus pouvoir le faire plus tard pour une autre bouteille de la gamme de Danone. Le groupe cherche à faire preuve d’audace tout en minimisant le coût de création d’une nouvelle bouteille et en testant la nouvelle forme. Il choisit alors une autre moins connue, moins diffusée, digestive et avec des bulles pour faire cet essai qui s’est conclu à la satisfaction de l’entreprise qui a pourtant pris beaucoup de précautions.

 

La bouteille de Badoit est légèrement plus haute que celle d’Evian. Elle présente en outre une forte particularité à la hauteur de ce que la marque estime être les épaules, un renfoncement sur le devant pour y placer une étiquette. Les mains qui saisissent la bouteille sentent que ce relief en verre se poursuit par une ligne courbe vers le bas arrière de cette bouteille au final beaucoup plus lourde. C’est à partir de ce modèle que l’Evian verre a évolué vers plus de légèreté. Notons enfin que la bouteille de fête est décorée de bulles joyeuses de haut en bas et sans faire appel à un designer connu.   

 

R. 9 La logique de la personnalisation

La marque montre qu’elle poursuit une véritable stratégie menée grosso modo  depuis la fin du XXè siècle. Elle est celle-ci : l’eau est un produit si essentiel à la vie qu’il en est difficile à vendre sans lui insuffler une très grosse dose d’imaginaire. Après la montagne, la cure, la liste de tous les minéraux, le biberon, l’allaitement, la quantité minimale journalière à boire, la pureté sous forme de luxe, la distinction entre l’eau à boire et l’eau à voir, l’humour avec les bébés, il reste à valoriser tel un trésor le lien avec le client sous une forme très directe.

 

Le véritable héros de toute cette saga, c’est celui qui achète Evian, boit Evian, porte le T’Shirt, véhicule la marque chaque jour en toutes occasions, visualise les films Evian…Lui, elle sont le véritable trésor de la marque. Le mieux est de le dire franchement avec un message de ce type : chez Evian, on  vous aime tellement depuis que vous êtes bébé, qu’on vous confie notre trésor, on vous donne les clés de la maison. A vous de jouer, de créer votre bouteille avec votreévian ou plutôt myevian. Car on ne traduit certainement pas. L’entreprise a sauté le pas, elle a maintenant modifié la marque!         

 

Pour suivre le chemin

. Retrouver la marque http://www.evian.com/fr_FR

. Voir aussi la bouteille d’Issey Miyake  avec des exemples de personnalisation sur www.myevian.com/?&gclid=COeT8MPP_qkCFewJtAodqnVeyw

. Trouver une bonne synthèse de la saga publicitaire sur

. http://www.lefigaro.fr/medias/2011/04/17/04002-20110417ARTFIG00249-les-bebes-d-evian-surfent-sur-leur-succes.php

. Voir le site d’un collectionneur de bouteilles sérigraphiées sur

http://droledebx.free.fr/BouteillesEAU/BoutEAU-Evian.htm

 

. Sur le thème des eaux dans un univers très concurrentiel, voir l’ouvrage très complet de Jean-Pierre Dormoy « Eaux minérales, le Guide de l’amateur », Editions Soline, 1999. L’auteur présente les principales eaux européennes en montrant à chaque fois la bouteille. C’est une belle étude qui reste très intéressante. Les photos prouvent mieux que les mots qu’on ne boit pas de l’eau mais bien une marque. 

. Redécouvrir les 60 ans de carrière de Pierre Cardin sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Cardin

 

. Photos EP à partir d'une "collection" de ces bouteilles d'Evian qui s'enrichissait chaque année à l'intention des étudiants-ingénieurs de 5è année  de master  et que je vais pouvoir maintenant donner à Emmaüs pour faire le bonheur -peut-être- d'un collectionneur.   

Par Elisabeth Poulain - Publié dans : Communication & Marketing
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Images Aléatoires

  • BXL-ADM 838
  • Angers, Berges de Maine, Equipe Grether
  • Angers, Faculté de Droit 2011.05.29 071
  • 542--Anjou-Villages--Cuv-e-And-gave--Domaine-de-Sauveroy.jpg
  • 706---R--roc-de-Ch-teauvieux--Touraine--Pineau-d-Aunis-.jpg
  • Les Arts et Métiers Angers, Platanes de La Rochefoucault
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés