Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

N comme les Nanas de Desclozeaux

3 Août 2011, 15:58pm

Publié par Elisabeth Poulain

 

Une Nana est une femme qui a quelque chose de plus qu’une femme. Je vous passe la dimension littéraire et l’histoire. Actuellement, une nana est plutôt jeune, marrante, un peu piquante, une façon codée pour dire qu’elle pense et qu’elle s’exprime; elle est franchement décalée parfois, un peu déjantée quand elle en fait de trop. C'est une femme qui bouge, qui s’engage, quitte à faire des erreurs ou dire des bêtises. En trois mots, c’est quelqu’un de sympathique. Quant à son look, je n’ai pas d’idée particulière, Desclozeaux si, par contre, il en a plusieurs, des idées!    

     

Desclozeaux  

Jean-Pierre,  de son prénom par lequel on ne l’appelle jamais quand on ne le connaît pas, est un affichiste, illustrateur, dessinateur qui travaille beaucoup pour la presse. Les lecteurs l’ont  connu au Nouvel Observateur, à Télérama... Depuis plusieurs années, il réalise chaque semaine un dessin pour la chronique « Saveurs » que tient Jean-Claude Ribaut pour Le Monde. Il est de ces artistes qui, avec leur crayon, voient là où d’autres ne sentent rien. Passionné d’art postal, il vous transforme une enveloppe en une scène magique où il dessine  deux nanas, avec de gros têtons pointés en l'air, à l'arrière d'un bateau que conduit Jean-Pierre avec sa grosse tête tampon....  

    jDesclozeaux- Art postal-Le Monde Blog 

Ses Nanas

L’artiste les aime épanouies, tous leurs sens et leurs papilles en éveil, avec un air franchement canaille irrésistible de mangeuses d’homme. A elles, on ne parle pas de menus à la « Weight Watchers », où tout se calcule et s’additionne pour ne pas franchir le nombre de calories sous peine de culpabiliser des journées et des nuits entières. Ces Nanas là, on les voit presque toujours de profil pour mieux apprécier leurs rondeurs. Bonnes fesses haut placées, gros seins en pointe d’obus, long pif de préférence rouge pour mieux sentir le vin rouge forcément, elles ont une  bouche à avaler un boa tout cru ou équivalent. 

 Desclozeaux, Nicolas 2005, Les Petites Récoltes,Nana

Elles ont des longs cheveux jaunes comme une moumoute à double rotondité, une en bas pour équilibrer des fameuses loloches de l’autre côté et une en haut du crâne pour équilibrer encore, tant c’est nécessaire, cette grosse paire de lolos extra. Elles portent toujours des robes ultra-sexy, courtes, très décolletées, qui montrent leur baguette de jambes avec au bout des talons de 10 cm en plus, des trucs à se casser la margoulette, à se dandiner le troufignon pour trouver l’équilibre. Mais il s’en fout, l’artiste ! C’est comme ça qu’il les aime.

 

Pour Nicolas

Jean-Pierre Desclozeaux a fait une série de trois étiquettes de vin dans la série des « Petites Récoltes » chez Nicolas. Pour l’une d’elles, le dessinateur a réalisé la nana que je viens de vous décrire. Je comprends pourquoi elle a une robe blanche - ce n’est certainement pas pour aller à la messe - c’est pour vanter le vin de pays des Collines de la Moure Blanche. Le rouge de ses pommettes, qui en fait s’étend à son décolleté, est là pour attirer l’oeil  du contemplateur sur ce qu’elle fait. Imaginez l’audace qu’elle a ! Avec le talon de sa chaussure gauche, qui est un tire-bouchon, elle s’apprête à ouvrir la bouteille, rien que pour elle, avec un sourire qui lui va jusqu’aux oreilles, comme Julia Roberts mais en blonde. Ah la Diablesse !   

Desclozeaux-Autoportrait-Exposition

Et lui

Pour comprendre les nanas aussi bien, il doit avoir en partage quelques-unes de leurs qualités, la sensibilité, la finesse, la légèreté... Il aime aussi beaucoup les oiseaux légers qui volent autour de lui et se nichent dans sa barbe fleurie tel Charlemagne, les petites fleurs bien sûr,  le vin rouge plus que le blanc d’ailleurs, les mets à boire avec  et après tout ça, la sieste, dont il fait visiblement un art de vivre, surtout quand il tend son hamac en forme de porte-jarretelle noir  sous la Tour Eiffel pour mieux rêver à ce qui se passe en haut.  Jean-Pierre Desclozeaux est un vrai hédoniste.  

 

On voit bien la différence quand il dessine pour lui. Cette fois-ci, il ne s'agit plus de représenter la cliente de Nicolas, cette urbaine avec ses jambes maigrelettes quand même. Ses nanas à lui sont réellement bien chair, avec des tétons qui ont dans ses dessins des bouchons rouges au bout pour bien souligner leur caractère attractif, des fois qu'on ne les verrait pas. Quant à moi, celle que je préfère, c'est la petite poulette qui regarde droit dans les yeux - façon de parler - le grand coq qui veut la dominer. L'artiste a baptisé son dessin "Coq", là où moi, je vois une Nana. On ne se refait pas! 

 Desclozeaux-Coq et Poule

 

 

Pour suivre le chemin

. Voir Wikipedia pour le roman d’Emile Zola et le tableau fameux d’Auguste Renoir http://fr.wikipedia.org/wiki/Nana_(roman)

. Retrouver l’interview de JP Desclozeaux avec des photos de ses enveloppes http://mondephilatelique.blog.lemonde.fr/2011/01/19/jean-pierre-desclozeaux-passionne-dart-postal/

. Découvrir une banque d’images spécialisée dans le dessin de presse  http://www.iconovox.com/

. Admirer la créativité du dessinateur et le dessin de la Tour Eiffel avec le hamac où le dessinateur fait sa sieste sur 

http://mipithi.pagesperso-orange.fr/Cadre_peinture/Page_Desclozeaux/page_famille.htm

. Photos des dessins, avec mes remerciements à l'artiste et aux autres contributeurs, EP pour celle de Nicolas, à voir dans l'album-photos "Genre-Variations" sur ce blog.  

 

Commenter cet article