Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

N comme Nana comme les Super-Nanas de tardivo

24 Février 2010, 12:05pm

Publié par Elisabeth Poulain

Ma grande question en ce début de billet est de savoir si je dis les supernanas par tardivo ou de tardivo. Parce que tardivo, vous le connaissez. C’est un peintre qui n’a pas peur Blog 2010.02.24 041de s’exprimer. Il y va à fond, avec beaucoup de gaîté et une vraie confiance dans ses sujets, ses sujettes, la nature humaine et bien sûr ce qu’il fait. Il a toujours un côté burlesque et jubilatoire. Peindre des nanas en couleur, c'est superbe. Leurs dimensions terriennes, bosseuses, joueuses, qui cherchent à se faire belles, avec des mouflets-mouflettes dans leurs jambes, des chiens ou chats dans les bras, un perroquet sur l’épaule… l’enchantent d’abord lui tardivo. Ces Nanas aux grosses lèvres rouges qui ne sourient jamais, savent tout embrouiller, comme si elles seules avaient ce pouvoir de tout refondre dans un tout dont elles sont le centre et seul acteur. Elles, qui sont toujours à la peine, prennent le temps de s’habiller, d’enfiler jupe droite et pull collant, en mettant un sur-soutien-gorge par dessus pour bien marquer leur féminité, de chausser des bottines, en choisissant l’éventail le plus large des couleurs pour attendre leur rendez-vous avec tardivo. 

 Blog 2010.02.24 042


Tardivo, qui ne veut pas que son nom commence par une majuscule, tardivo donc, qui adore les oiseaux , ne fait volontairement aucun effort pour choisir des titres à ses oeuvres. Son boulot revendiqué est de créer et de montrer. Ses titres seront donc minimalistes. Il vous autorise même à « réinventer les titres donnés » à ses œuvres. Comme ce peintre nous y invite, je suggère un commentaire pour Vachement bien (photo ci-dessus): cette nana est une véritable star du Développement Durable, celle qui est capable de faire cinq choses à la fois, aider la vache à rouler, produire de la chaleur, traire la vache, s’occuper des enfants et garder la forme.                                        Blog 2010.02.24 043

 

Certaines sont ses Dulcinées.  D’autres ont simplement un prénom un peu oublié comme Ginette et Gudule (photo ci-contre)  ou  Gertrude . Génétiquement modifié  a mis son tailleur du dimanche avec une veste verte et une jupe jaune en solidarité avec le plant de tournesol fauché pour cause d’OGM. 

 

Ses Super-Nanas, tardivo les aime tellement, qu’il en a fait des cartons-relief qui renforcent leur présence, au point qu’elles ne sont pas ridicules posant de chaque côté du peintre. L’absence de décor avec pour seule présence hors la leur propre, l’ombre du carton, leur donne un air  plus vrai et un aspect plus mystérieux. Le Bécot de Coco (photo ci-dessous) a cette dimension. Pour les autres, à les voir ainsi "nues" sans le décor qu'elles ont façonné à leur image, on s'aperçoit que ce décor fait partie d'elles. Elles sont tout autant le décor au moins quand elles sont à l'intérieur. Quand elles sortent, elles tirent, elles poussent, elles courrent avec la maison, avec des roues comme l'escargot sa coquille. A côté d'elles, en preuve de vie, une cheminée qui indique une source de chaleur et un chien noir pour garder le foyer. Un enfant est perché sur le toit. 


Et partout dedans, dehors des animaux qui sont leur véritable compagnon, leur alter ego. Il y a beaucoup d'oiseaux à qui elles parlent les yeux dans les yeux, le bec prêt à offrir un doux baiser. Quelques chats, des poissons aussi assurent une présence forte.     

 

Bien sûr ne parler que des nanas, même si ce sont des super-nanas, serait beaucoup trop réducteur. Comme tardivo aime ce qu’il fait et que les amateurs de ses œuvres aussi, il explore beaucoup et beaucoup de critiques d’art, des femmes le plus souvent, mais bien sûr c’est par hasard, parlent de lui. Citons ainsi Anne Cauquelin, Fabienne Le Beller et Françoise Monnin pour une belle plaquette « Jean-Claude Tardivo 2001-2004 ». Blog 2010.02.24 046Françoise Marvier a joué sur les lettres du nom du peintre T.A.R.D.I.V.O, avec un T comme Touraine où le peintre est né,  un A* comme celui qu’on trouve à Chartres dans la cathédrale, un R comme celui de la Renaissance qui a fait renaître les couleurs, D comme Dames, ses super-nanas, I* comme Image, V comme Ventre et O comme Origines.

 

A la réponse du début, ma réponse est que ce sont bien les super-nanas de tardivo, celles qui ont fait le tour du monde, en passant par l’Allemagne, le Japon et les Etats-Unis. Depuis cette série sur les femmes, tardivo a re-donné naissance à certains de ses héros déjà présents dans les toiles de 2003-2004, l'enfant à naître, qu'il appelle son cousin de bonhomme têtard. Regardez bien les trois petits lapins dans les nuages en haut à droite...     

                                                     Blog 2010.02.24 047

 



Pour suivre le chemin

. Voir le site de l’auteur, retrouvez-y d’autres œuvres en particulier sa série  Les cousins de bonhomme têtard  qui ramène à l’enfance ainsi que les auteurs et critiques qui ont écrit sur ses œuvres :    http://www.jctardivo.com/   

. *Françoise Marvier a choisi Arche pour A  et Icare pour I

. Photos EP à partir des documents envoyés par le peintre, avec mes remerciements. 

La toile ci-contre s'intitule Sauve qui peut. Elle annonce la nouvelle série.  

Commenter cet article