Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

N de Nana > La Femme couchée dans l'herbe > Une image de détente et +

5 Juin 2013, 16:46pm

Publié par Elisabeth Poulain

Pourquoi n’y a-t-il quasiment que des femmes jeunes et jolies couchées dans l’herbe en pleine lumière d’été, comme si ce n’était que la seule saison pour elles de sortir les bras nus et en short, comme si les hommes de toutes sortes n’avaient pas besoin eux aussi de se reposer entre deux tâches, surtout que l’herbe d’été est très allergisante sans parler de tous les petits insectes qui adorent votre peau sucrée ?

 

Faites le test et cherchez dans Google Images les photos de femmes couchées ou allongées dans l’herbe et vous trouverez d’abord des femmes nues allongées, sans que l’herbe intéresse quiconque. En cherchant bien, on trouve une jeune paysanne endormie dans l’herbe au cours des moissons, écrasée de fatigue dans la pleine chaleur de l’été, dans sa longue robe de toile. C’est une huile de Vincent van Gogh, détenue par le Musée d’Amsterdam. 

Femme couchée dans l'herbe, La Sarthe, Créateur de Rêves 2011

La publicité, quant à elle, ne s’y trompe pas. Elle aime coucher les jeunes femmes partout, à commencer dans l’herbe voici quelques années et puis maintenant partout dans des canapés parfois posés dans l’herbe, sur un tapis, sur les marches d’un escalier, dans la rue, comme une fleur de bitume la nuit, les pauvres chéries !

Voici quatre d’entre elles qui ont en commun d’avoir été choisies pour figurer dans des visuels de publicités territoriales extraites de magazines d’une ville (Rouen) ou de départements (Sarthe et Maine et Loire). Les publicités de la Sarthe et de Rouen présentent des jeunes femmes couchées dans l’herbe, ainsi que la troisième qui a été choisie pour representer le développement durable. Pour la dernière, celle du Maine et Loire, il y a bien une jeune femme dehors, de l’herbe mais … Suspense.

Femme couchée dans l'herbe, Rouen, Almanach Jardins 2013 

La Sarthe, Créateur de Rêves. C’est le nom de l’affiche conçue par Sarthe Développement pour inciter les touristes français et étrangers à venir « rêver » en Sarthe. La jeune femme rêve allongée dans l’herbe les yeux fermés, les lèvres légèrement ouvertes. L’impression est toute de douceur pour « rêver à deux, en famille, entre amis… »

Almanach est le titre deux fois écrit, une fois à l’endroit, une fois à l’envers, choisi par Rouen pour l’édition 2013 de sa plaquette consacrée aux « jardins, mois après mois » qui vous  informe sur les parcs et jardins, les sentiers de promenades…La jeune femme cette fois-ci est placée en haut, son visage à l’envers, dans une prairie fleurie de boutons d’or. Elle a les yeux grands ouverts et sourit franchement en vous regardant si vous tournez la plaquette.

Femme-Prairie-Couv.-Guide 2009-DD2

Le troisième exemple préfère la simplicité pour vanter le charme du développement durable dans un guide de 2009. On ne voit pas trop le lien si ce n'est de montrer que la nature peut garder son air sympa, avec une jolie fille naturelle qui s'endort au soleil en toute confiance, comme une belle plante a besoin de ses rayons pour s'épanouir pleinement...La composition est très réussie. La jeune femme dort, le bras gauche sous la tête et la main droite sur son plexus, en signe de calme. Elle porte un t'shirt avec le logo recyclable, qui ressort d'autant mieux sur l'herbe sans fleurette.  

Femme, Herbe sur le tête, Conseil général 49, Fête du Vélo, 23.06.2013 

La Fête du Vélo du 23 juin 2013 en Anjou a sorti le grand braquet, pour dire que le Conseil général de Maine et Loire  a fait preuve d’une joyeuse originalité. La jeune femme sélectionnée porte cette fois-ci sur son casque de cycliste rouge assorti à son rouge à lèvres, une grande prairie sillonnée par des cyclistes avec un château dans le fond et des papillons et deux montgolfières dans le ciel, avec en guise de ruban des pampres de vigne s’échappant du casque. Elle n’est pas allongée. Elle a les yeux grands ouverts, le sourire d’un éclat de rire. Elle lève les yeux au ciel, sans chercher à établir le contact avec le lecteur. Elle est très séduisante tant elle pétille de joie de vivre dans ce visuel franchement réussi. Cette fois-ci, c'est elle qui porte l'herbe  sur la tête.  

Quant à la détente, la relation avec la femme couchée n'est même pas ambigüe. On comprend vite qu'il s'agit moins de sa détente à elle, que  celle d'un promeneur du genre masculin qui se promènerait là par hasard et qui découvrirait, endormie à ses pieds, une belle fleur endormie prête à être cueillie sans souci, comme une fleur de coquelicot, surtout si elle lui fait de l'oeil...Ronsard, lui, était d'un autre niveau. Il proposait d'aller cueillir la rose. C'est autre chose.  C'est bien pourquoi, le visuel que je préfère est décidément celui de la cycliste tonique qui porte le monde sur sa tête...Reste qu'il est quand même étonnant de  vouloir à notre époque encore attirer avec une femme couchée. En matière de pub, de bonne pub, on sait faire tellement mieux!   

Pour suivre le chemin

. Le visuel sur la Sarthe forme la page 3  de couverture du magazine de la Vallée du Loir, n° 4,2011, voir www.tourisme-en-sarthe.com

. Celui de Rouen Magazine, n° 397, 29.05.2013 est située en page 4 de couverture.

. Tout comme le Hors-Série du Mensuel de Maine et Loire de juin 2013, « Echappées belles en Anjou », à découvrir sur www.cg49.fr

. Photos Elisabeth Poulain, à partir des documents.            

Commenter cet article