Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Paul Signac > Une Vision si contemporaine des Couleurs de l'Eau > Fin 19e

11 Mai 2013, 11:42am

Publié par Elisabeth Poulain

 « Les couleurs de l’eau », c’est le titre de l’exposition 2013 du Musée des Impressionnistes de Giverny dans le département de l’Eure. Un choix très heureux au point qu’on ne puisse en imaginer un autre après avoir pu découvrir les quelques 130 œuvres de Paul Signac présentées. Paul Signac appartient à la tendance des Néo-Impressionnsites, qui débuta vers les années 1886, très rapidement après la grande vague impressionniste  lancée par Claude Monet en 1874 et qui culmina en 1880. On sait que la fin de la seconde moitié du XIXe siècle a été un moment crucial de changement pour nos sociétés européennes. On le voit là sous nos yeux dans les salles du Musée de Giverny.  On ne peut être que frappé par la rapidité de la mutation qui s’imposa alors entre l’explosion de la couleur mise en œuvre les Impressionnistes et la recherche de la rigueur appliquée par les Néo-impressionnistes avec Georges Pierre Seurat en chef de file de ce mouvement.

Theo-Van-Rysselberghe-Paul-Signac-à-la-barre-de -son-batea

Paul Signac est quasiment toujours cité après Georges Seurat et tous les deux après Claude Monet. Les raisons tiennent à la chronologie, certainement aussi à la notoriété et à la personnalité de ces trois grands peintres. C’est Paul Signac qui disait qu’il était devenu peintre en découvrant ce que faisait Claude Monet. Autodidacte, ayant refusé d’être formaté par l’académisme institutionnel, il a pu constater qu’il était possible de peindre autrement.

Parler de Paul Signac seul avec le projecteur centré sur lui est pourtant la gageure réussie par cette exposition 2013 de Giverny. Le peintre est saisi dans sa singularité de marin de la marine à voile, qui voit l’eau comme un univers insaisissable, jamais le même et toujours un autre, un élément qui rend la vie plus belle, plus dense, qui offre des plaisirs et des défis à nul autre pareils, ceux de la glisse, de la fusion d’un moment  d’un paysage d’eau, sur l’eau, la couleur et le vent, ceux du mouvement et de la recherche de l'instant. Il y a là aussi chez lui la vision hédoniste d’un littoral à  découvrir par des touristes et à vivre par des résidents fortunés. Il n’y a pas de tempête chez ce marin qui pourtant avait un besoin vital de se confronter à la mer. Et pourtant, il en a forcément connu mais ce n’est pas ce qu’il voulait peindre et transmettre.

Paul-Signac-Les-Andelys-Les-Lavandières-1886 La recherche de l’harmonie des paysages domine l’œuvre, avec une vision très contemporaine du paysage et de la sensation fusionnelle avec la beauté. Ces paysages sont toujours ceux que nous trouvons maintenant encore les plus beaux, les plus attirants et les plus côtés socialement. Il suffit de citer les bords de la Seine, tout particulièrement aux Andelys, un peu en amont de Giverny, la côte normande, celle de la Bretagne, avec l’entrée du port de Concarneau qui a été choisie pour l’affiche de l’exposition… et dans le midi le littoral méditerranéen, Marseille aujourd’hui en 2013 capitale européenne de la Culture, Saint-Tropez, la Corse…Il y a non seulement le choix du décor, l’ambiance le plus souvent sereine et où il fait bon être dehors à la douceur du soleil, mais aussi  le moment, le matin ou le soir…avec toujours la recherche du ton juste en adéquation avec la sensibilité du peintre au moment où il saisit l’instant, l’ambiance, la sensation, avec en plus une très forte composition…

Il y a plus encore et qui ne se voit pas, c’est le travail qu’il y a pour rendre « sa » justesse ou plutôt ses justesses. On est surpris de voir les variations que le peintre fait d’un même site, commençant à l’aquarelle sur place pour garder le ressenti d’un moment, notant la position du soleil, la présence de la brume, la densité des fumées, le temps qu’il fait et reprenant ensuite chez lui dans son atelier son travail cette fois-ci à l’huile en grand format. Cette façon de faire  lui permettait à la fois de garder l’instantanéité de l’émotion, la maîtrise de la rigueur et sa valeur ajoutée propre. Une autre conséquence est qu’il existe plusieurs versions d’un même paysage, qui vont souvent, parfois vers une sorte d’alourdissement du paysage, en passant du crayon et de l'aquarelle à l'huile en grand format  . C’est un phénomène qui se remarque très fortement dans le Midi d’ailleurs plus qu’en Normandie et en Bretagne peut-être. 

Paul-Signac-Application du Cercle Chromatique de M Charles

Et puis il y a toujours l'eau, la mer, avec les bateaux, surtout ceux qui ont des voiles. Paul Signac les aime à taille humaine, revenant au port au petit matin au port de Concarneau, les voiles bleus marine ou violine dans une autre version gonflées de vent pour rentrer directement à l’abri, une fois les cales pleines de poisson. Dans la version choisie pour constituer l’affiche de l’exposition, les détails de la côte ont quasiment disparues pour dégager le champ visuel et gagner de la profondeur. Seul reste l’or jaune du sable. Il y a peu de personnes dans ses toiles, à l’exception par exemple de quelques lavandières que l’on découvre vues de dos frottant le linge sur la rive de la Seine aux Andelys, ou un homme assis sur le ponton encore aux Andelys. Le seul vrai,  beau et grand portrait de l’exposition que l’on découvre avec plaisir est celui qu’a fait de lui son ami le peintre belge Théo Van Rysselberghe avec un Paul Signac tout habité par sa passion de barrer son bateau. Ce goût pour l’eau, la mer, les bateaux et les pêcheurs fut une des constantes dans sa vie, au point qu’il réussit à devenir « peintre de marine », un titre et une fonction enviée réservé aux peintres aguerris.  

Paul-Signac-Calme-du-Soir-1891-Entrée-du-Port de Concarnea

La ronde des œuvres du peintre. Déjà de son vivant, le peintre recherchait des nouveaux paysages autant que des mécènes en France et à l’étranger dans une démarche très contemporaine. En commençant par Paris, bien sûr qui était en cette fin du XIXe siècle et au début du XXe, une des capitales mondiales de l’art. La création du Salon des Indépendants par Seurat fut un évènement important, preuve s'il en était déjà qu'un peintre ne peut percer  sans l’aide d’un marché structuré. Ce fut le cas pour Paul Signac grâce à la Normandie, celle de Monet, où il y avait déjà une colonie de résidents britanniques du fait des origines anglaises de la Normandie. Les   voyages que fit Claude Monet en Angleterre, ainsi que des liens très forts qu’il avait établis avec des amateurs d’art éclairés également aux Etats-Unis contribuèrent grandement à la notoriété de ce mouvement. La renaissance de la maison et des jardins de Claude Monet grâce aux dons des mécènes américains explique la création en 1992 d’un Musée d’Art américain à Giverny sous l’impulsion de son fondateur Daniel J. Terra. En 2009 le Musée des Impressionnistes de Giverny a pris sa suite grâce à un partenariat exemplaire entre La « Terra Foundation for American Art » avec de nombreuses collectivités et institutions publiques françaises*.

Paul Signac Affiche Expo 29.03 au 02.07.2013- 40x60cm- 

L’exposition consacrée à Paul Signac témoigne de la vitalité de ce partenariat privé-public pour faire mieux connaître cet artiste dont les œuvres sont présentes dans tous les grands musées du monde, comme le Musée d’Orsay sur les quais de la Seine à Paris… et certains qui sont moins connus comme le Musée Albert André de Bagnols sur Cèze dans le Gard qui a été fondé en 1868 par le peintre qui lui a donné son nom et qui était un ami de Renoir…Une jolie façon de terminer ce billet en beauté !  

Pour suivre le chemin

* Citons le Conseil général de l’Eure, de la Seine-Maritime, la Région Haute-Normandie, la Communauté de communes de Vernon et la Ville de Vernon, ainsi que le musée d’Orsay. Retrouver des informations sur la Fondation pour l’Europe sur http://www.terraamericanart.org/europe/

. Aller à Giverny au Musée des Impressionnistes, à découvrir sur http://www.museedesimpressionnismesgiverny.com/ avec une visite virtuelle de l’exposition (29.03 au 02.07.2013) réalisée par France-Info 

 . Retrouver l’interview du directeur du Musée, Diego Candil sur http://www.francebleu.fr/infos/l-invite-de-la-redaction-haute-normandie/invite-de-8h10-54http://www.francebleu.fr/infos/l-invite-de-la-redaction-haute-normandie/invite-de-8h10-54

. Un ouvrage vient de paraître sur l’exposition Signac et sous le même titre  « Les couleurs de l’eau », collectif, éd. Gallimard, 240 p., 35 euros, comme le montre http://www.francetvinfo.fr/signac-le-pointillisme-explique-en-trois-petits-points_291345.html

. Lire l'analyse de la Commissaire de l’exposition,  Marina Ferretti Bocquillon, dans http://www.latribunedelart.com/signac-les-couleurs-de-l-eau   

. Lire l'ouvrage "P. Signac" réalisé par François Cachin, la petite fille du peintre, qui a été la Directrice du Musée d'Orsay de 1986 à 1994 et ensuite la Directrice des Musées de France. C'est elle qui a organisé la plus grande exposition tenue en France au Grand Palais en 2001 à Paris. Elle a par ailleurs contribué à consolider les archives Paul Signac, ce qui explique peut être la richesse des "petites pièces" présentées à l'exposition de Giverny, celles faites en préalable aux grandes toiles réalisées ensuite par le peintre. Ces petites pièces sont fabuleuses.   

. Lire la biographie de Paul Signac sur un très bon site http://www.moreeuw.com/histoire-art/paul-signac-peintre.htm  D’autres infos sur le peintre lors de l’exposition du Havre en 2011 « Les Ports de France »  http://www.moreeuw.com/histoire-art/exposition-signac-lehavre.htm 

---) Sur Paul Signac peintre de bateaux, amoureux de la mer,  voir   http://www.roscoff-quotidien.eu/celebrite-signac-paul.htm , pour l’exposition de 2008

  Paul-Signac-Paysage-corse-Musée-André-Albert-Bagnols-sur-

. Le Musée d’art Albert André à Bagnols sur Cèze pour voir par exemple cette aquarelle du peintre faite en Corse http://expo-musee.sorties.francetv.fr/peinture/musee-albert-andre-bagnols-sur-ceze-visite-musee-albert-andre-bagnols-sur-ceze-ide-512fcb754

Commenter cet article