En quelques mots...

Elisabeth Poulain
Elisabeth Poulain est docteur en droit et a longtemps exercé dans l'enseignement supérieur et la recherche sur les questions de commerce, de marketing et d'enjeux internationaux. Auteur de nombreux ouvrages, elle choisit de porter un regard analytique sur le système qui nous environne, en montrant les liens de connexion qui le sous-tendent.

Les Habits du Vin

Dimanche 29 avril 2012 7 29 /04 /Avr /2012 11:04

Ces trois photos. Elles ont été prises en hiver, quand les petits arbres n’ont pas encore de feuilles. Seuls leur maigre tronc et leur branchage sont apparents. Le temps est calme, sans vent, ni pluie. Il fait encore frais. La terre n’a pas encore pu se réchauffer. On le voit à ses couleurs éteintes, d’une harmonie « en- dessous », comme intériorisée. Elle retient ses forces et les garde pour l’explosion du printemps, quand elle va se lâcher, à fond.

Paysage de Loire, La Prairie humide, Rive gauche1

L’herbe encore jaune. Elle n’a pas encore eu le temps de reverdir pour se présenter au mieux de sa parure. Elle est en attente.

L’eau très présente. Elle s’est accumulée pendant l’hiver. C’est la période qu’elle préfère. Elle a tous les creux des prairies à sa disposition. Le sous-sol peu profond et rocheux l’empêche de s’infiltrer. Alors elle en profite pour former des lacs d’hiver très appréciés des oiseaux migrateurs restés en Anjou et des oiseaux de mer fuyant les tempêtes littorales. Ces cuvettes, si elles sont peu profondes, ont au contraire la capacité à s’étendre et à occuper des espaces importants, se moquant des clôtures.

Paysage de Loire, Prairie en eau en hiver2, Coutures

Le ciel d’hiver dégagé. Ses couleurs sont douces, avec du bleu déjà, des gris et du blanc, qui ressurgissent au moindre petit nuage. Il en profite pour se dupliquer sur le miroir de l’eau. Il envahit l’univers liquide, ne faisant plus qu’un seul élément.

Entre ciel et terre, l’eau. C’est celle de la pluie, pas celle de la Loire, qui coule puissante en hiver, de l’autre côté de la colline boisée qui gêne l’écoulement des eaux. Pendant ce temps, la prairie devenu lacustre reste au repos, pendant que les vaches sont bien au chaud à l’étable.

Paysage de Loire, Prairie en eau en hiver3, Coutures

Pour suivre le cheminPhotos EP prises entre Saint-Rémy la Varenne, Blaison-Gohier et Coutures (49).La première montre la vue sur la gauche, celle du milieu la vue en face et la 3è la vue à droite.  

 

Par Elisabeth Poulain - Publié dans : Nature & Co
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Images Aléatoires

  • P1310431
  • Boîte de conserve, Geo, Jambon
  • Verres-et-bouteilles--09.07.29-082.jpg
  • Angers-Ile St Aubin-2009
  • Château de Gaillon, Esplanade Colbert, Fenêtres
  • Rochefort sur Loire, Offanges, Ruines
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés