Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Paysages dunaires > Vue sur la Mer du Nord > Knokke le Zoute

4 Mars 2013, 12:12pm

Publié par Elisabeth Poulain

Pour bien apprécier les paysages dunaires, il vous faut plusieurs ingrédients que vous retrouverez à coup sûr sur les côtes continentales de la Mer du Nord. Mon conseil est de commencer d’en bas, en partant de France, puis de remonter, sachant qu’en bas près de l’eau en l’absence d’immeubles en haut après la dune, vous ne saurez plus où vous êtes, en France du Nord, en Belgique, aux Pays-Bas…

Knokke-Dune-Ciel-Panneau

Vous aurez déjà une idée des trésors que vous allez rencontrer, le vent du Nord, la vastitude, la solitude, le questionnement sur soi, le trop-vide et le trop-plein avec cette idée d’éternel recommencement que vous susurre le vent dans les oreilles, les yeux, la bouche, le nez parfois… Le vent toujours présent, le sable qui bouge tout le temps, mais aussi la mer parfois bien proche, trop proche  au point qu’il a fallu construire des brise-lames perpendiculaires à la plage pour freiner la force de ses vagues dans l’eau et sur la plage. C’est ainsi  qu'est protégé le cordon dunaire qui domine de pas très haut l’arrière-pays dunaire et les prairies humides situées juste derrière, quand elles n’ont pas encore été construites.

Knokke-Dune-Ciel

Vous mangez du sable, sentez le vent, apercevez quelques silhouettes de loin… Un chien qui court en oubliant son maître devient un évènement. Une mouette voleuse un spectacle en soi, une algue desséchée une œuvre sculptée par le vent. C’est lui le grand maître, auquel vous obéissez, quand vous pouvez le fuir. On peste contre le vent, mais on l’accepte aussi. De toutes les façons, c’est toujours lui le gagnant. Quand on est près de l'eau, on remonte pour se protéger, quand on est à mi-chemin, dans les dunes, on s’assied mais alors on ne voit plus la mer. En haut, le vent souffle tout autant, rabattu qu’il est par les barres d’immeubles qui coupent l’horizon côté terre.

Knokke-Dune-Mer-Ciel

Dans ces cas là, il faut se retourner vers la mer et projeter son regard au loin. Là-bas au loin à gauche, vous voyez passer un gros navire qui vient de Dunkerque, arrive à Anvers ou se dirige vers Rotterdam ou l’inverse qui est tout aussi vrai. En vous tournant, ce sont les immeubles qui kidnappent le regard. Juste au ras de la dune en haut,  des grandes barres sont érigées face à la mer, sans aucune adaptation au site. Il s’agit clairement de construire au plus haut, au plus dense de façon à ce que le maximum de personnes puisse voir la mer de la meilleure façon, c’est-à-dire au chaud, sans vent et avec  une vue à 190°.

Knokke-Immeubles-Plage

La poussée sur la mer est d’autant plus forte que la côte maritime belge ne compte que cinq villes sur ses 66kms de long, à partir de La Panne proche de la frontière française au sud jusqu’à Knokke Le Zoute (Knokke-Heist en flamand) proche de la frontière avec les Pays-Bas qui possèdent entièrement l’estuaire éclaté en plusieurs bras qui mènent au grand port d’Anvers (Antwerpen) à l’intérieur des terres.

Knokke-Mer-Bateau-Ciel-

Cette solitude à trois, vous + la mer + le vent, est rompue dès lors que vous voyez les immeubles. A leur pied et sur la terre ferme, de grandes ou longues promenades ont été installées de sorte que marcher en compagnie d’une foule qui vous ressemble beaucoup, devient une autre source de satisfaction. Devant vous, à côté, derrière, plus loin, il y a  des vous à multiplier par toutes vos variantes d’âge, de style, de position sociale ou  d’activité sportive. Une vraie foule de vous dans un site, celui de Knokke-Le-Zoute qui claque bien dans l’oreille.  

Knokke le Zoute-Homme-contemplant-la-mer

Vous voilà, à vélo, à pied bien sûr, dans une poussette ou la poussant, jouant au ballon, prenant tout à la fois un bain de mer visuel, un bon bol d’air, une plongée dans la dune qui n’est pas loin. Vous pouvez aussi prendre le tramway, si vous êtes plus contemplatif, un tramway entre plage et dune, merveilleux. Et pour ceux qui veulent absolument leur cure de sable, il suffit de descendre à la plage. Pour passer un bon moment, il n’est besoin que de quelques petits matériels de confort à apporter, tel que petits siège pliants, pare-vents, pull-overs, bonnets pour les frileux, jouets pour les enfants.

Le plus dur sera de trouver l’emplacement, forcément derrière les cabines de plage, ou plus exposé sur le brise-lame à côté de l'Homme assis en vert-dune qui contemple la mer.  C'est une sculpture de Jean-Michel Folon qu'il a faite pour son exposition de 1997 au casino de Knokke. Son titre, "la mer ce grand sculpteur". Moi, j'aurais aussi pensé à "Homme libre toujours tu chériras la mer" de Charles Baudelaire.

Pour suivre le chemin

. Quelques informations sur la Côte belge et Knokke sur http://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%B4te_belge  http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Zoute

. Sur le tram, voir http://www.lelittoral.be/                  

. Voir aussi les billets précédents intitulés "Paysages" Photos > Paysages routiers de la Vallée de l'Eure > Le Givre                 Photos > Paysages ferroviaires > Belgique > Flandres > Sud-Ouest

. Photos de Claire Poulain, qui aime beaucoup les lignes géométriques et l'ambiance de  la côte belge, avec mes remerciements, à voir dans l'album-photos "Mer-Eau". La photo de l'homme en vert contemplant la mer sur une des jetées brise-lames vient d'un site de gestion du patrimoine.

Commenter cet article

Monique 19/03/2013 14:36


Bonjour elizabeth,


 


j'ai trouvé votre message sur mon blog ce matin et je viens donc à votre rencontre sur le vôtre. Je parcours quelques billets et tombe sur celui-ci dont la dernière illustration est celle de ce
petit personnage assis sur un brise-lame. Amusant... car il est le sujet de mon travail photographique dans le cadre d'un atelier amateur auquel je me suis inscrite cette année. Expo prévue en
juin. Pour votre info, il s'agit d'une sculpture de Jean-Michel Folon intitulée "La mer, ce grand sculpteur"... tout un programme. Je ne me lasse pas encore de l'observer tout au long des saisons
et des marées. A bientôt... ;-)

Elisabeth Poulain 19/03/2013 16:12



Votre photo est très réussie. C'est un vrai plaisir que de la regarder. Continuez à vous inscrire, c'était une bonne idée et merci de nous apporter ces quelques informations sur sa création!