Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Photo d'un mur avec arche > Mésentente force 4 entre voisins

21 Février 2014, 09:44am

Publié par Elisabeth Poulain

La photo. Elle est réellement étonnante. Elle date d’il y a quelques années. Elle a été prise au cours d’une promenade dans une petite ville de Bretagne, au bord du littoral, vraisemblablement en Finistère nord.  

La rue. Tout avait été refait, tout était « propre » avant l’ouverture de la saison touristique, quand il faut savoir attendre les jours de petit mauvais temps pour pouvoir se promener calmement dans les petites villes à la recherche de l’insolite, du différent… Quelque chose qui reste de « l’avant », quand le tourisme n’avait pas encore reformaté les paysages pour ressembler à ce que veulent les touristes ou plutôt à ce qu’en pensent les propriétaires et les institutionnels du tourisme. 

Mur à l'arche coupée, Bretagne nord

Dans ce cas, l’étonnant est venu de la perfection voulue par chacun des deux voisins, quelque chose de nette, de propre pour bien délimiter la frontière entre le mur de l’un et le mur de l’autre, un souci d’autant plus important, qu’il s’agit du mur de façade visible de la petite rue.

L’ennui – si on peut dire ça- est que la ligne de la démarcation passe exactement au milieu d’une arche romane ancienne de granit dont chaque pierre a été taillée de façon à s’adapter exactement à l’endroit où elle devait être posée, là précisément et pas à côté. Par définition aucun mur ne peut ressembler à un autre, a fortiori aucune arche non plus, quand il s’agit de tailler les pierres de l’arrondi de telle façon qu’elles supportent la charge de la poussée du haut pendant des siècles sans faiblir.  

L’ennui aussi pour l’arche est que la maison de droite a dû être vendue à des nouveaux propriétaires qui ont voulu, vraisemblablement, refaire les choses à leurs façons, pour par exemple, faire arriver la pente du toit d’ardoise pile-poile au bord de leur ligne de propriété. C’est le mur qui file dans l’étroit passage et dont on voit la gouttière bien mise en retrait sur le toit pour ne pas déborder.  

Décision a été prise par le propriétaire de droite de couper l’arche au ras de sa ligne.

Décision a été prise par le propriétaire de gauche de conserver au maximum l’existant au ras de sa propriété qui doit aller sensiblement au ras de la pierre qui forme la clé de voute. Peut-être celle-ci a-t-elle été sensiblement coupée pour ne pas déborder chez le voisin. Par contre, elle déborde sur l’espace étroit entre les deux maisons.  

Au-dessus de la pierre de voute, le propriétaire de gauche à conserver les pierres taillées qui ornent au vertical l’arche dans sa partie haute. Au-dessus, des pierres plates ont visiblement été reposées à leur place. Il leur manque semble-t-il  un peu de liant pour bien les fixer. On aperçoit du coup la gouttière qui devait arriver directement sur le trottoir et qui maintenant a été priée de revenir dans sa partie privative pour être re-dirigée ensuite vers  la rue, ayant cheminé de concert sous terre avec sa voisine la gouttière d’à côté qui a dû obtenir l’autorisation du voisin de gauche d’emprunter ce chemin. On voit clairement les deux sorties des gouttières qui aboutissent au-dessus d’une grille de récupération. Avec cette impression de deux voisines qui s’ignorent, tout en coexistant étroitement.   

Pourquoi ce titre de mésentente force 4. Les voisins visiblement n’ont pas réussi à trouver un accord  pour sauvegarder l’arche. Qu’ils aient coupé le remplissage de l’intérieur de l’arche ne pose pas vraiment problème visuel, par contre l’arche si. Ils ont alors choisi de couper l’arche, d’enlever les pierres verticales et le haut du mur, préférant cette curieuse cohabitation entre une partie gauche qui ne choque pas et une partie droite dont la partie vide  interpelle.

Je ne sais pas si en partie gauche il y a un mur au ras de la coupure. Je ne le pense pas. Il devait bien y avoir un passage en lien avec l’arche.  De la même façon que j’ignore si une personne peut passer dans l’espace étroit qui reste. L’étonnant est que les voisins aient coupé l’arche d'une façon si brutale…

Mur de pignon préservé, Bretagne nord

Juste pour le plaisir, voyez ce qu'il est possible de faire pour sauvegarder un pignon de façade avec beaucoup de détermination, d'idées et certainement aussi d'un budget conséquent. C'est admirable.  

Pour suivre le chemin

. Photos Elisabeth Poulain, à retrouver dans l'album-photos "Murs & co"

. Voir les autres billets sur le mur, une série qui commence à s’étoffer.

Commenter cet article