Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Photos > Au pont de Montjean, la Loire en toute sa beauté d'été (49)

11 Juillet 2013, 16:06pm

Publié par Elisabeth Poulain

A voir ces paysages idylliques d’été avec un bateau-promenade attaché au quai et qui vous attend pour la promenade, cette barque de pêcheurs dans le lointain en aval près (de l’île) du buisson, ces pêcheurs du bord des quais qui attendent tous les poissons, on peut se dire qu’ici devant nos yeux se déroule un grand paysage emblématique de la Loire telle qu’on l’imagine vu du ciel.

Montjean, Pont, Cables  

On en prend plein les yeux tant l’eau est bleue , le ciel d’un bleu plus clair, le vert dense des arbres bordant la rive droite d’en face ou sur les îles que l’on aperçoit et qu’on appelle des « buissons » ici quand elles sont de taille petite ou  moyenne. Seule la grande Ile de Chalonnes, dont on voit la pointe du pont, mérite son nom. Ici face à Montjean, certains l’appellent d’ailleurs l’ile Montjean. Il est vrai qu’elle fait plus de 3 kms de long.  

Montjean, Pont, Quai aval,

Montjean, Pont, Vue Aval, Chenal principal

Le niveau de la Loire est exceptionnellement haut  pour cette presque mi-juillet 2013. Il s’ensuit que les bancs de sable sont moins visibles. Ils sont certes toujours présents recouverts d’eau. Vus du haut du pont, on les devine au changement des couleurs de l’eau et au glissement plus doux de la masse d’eau dessus, qui diffère de ce qui se passe dans le lit du courant qui entraîne des gros volumes. Cela se perçoit du dessus.  

Montjean, Pont, Vue Aval, Eau sur banc de sable

Montjean, Pont, Vue Aval, Le Buisson, Banc de sable

L’eau est toujours allante en Loire. Elle est vive même en été quand l’étiage est plus bas. Il se crée selon la nature et le resserrement du lit des vitesses différenciées de courant et des marmites, en forme de gros bouillons aspirant qui se trouvent à la surface pour emporter au fond ce qui se trouve à la surface. Ces phénomènes naturels sont redoutés par les kayakistes.

Montjean, Pont, Vue Amont, Chenal principal

Il faut dire à la vérité que je n’ai vu en ce matin d’été, ni marmite, ni kayakiste. On ne fait plus guère de bateau à voile sur le plus grand fleuve de France. Seules restent quelques péniches solidement amarrées au quai. Elles ont été converties en logement permanent à l’année par et pour leurs propriétaires. Par contre des nouveaux navires de petite taille sont « revenus » en Loire. Il s’agit des gabarres qui avaient presque disparues des paysages ligériens. Ces longues plates, qui sont dotés d’une petite cabane, sont équipées d’un mat et d’une voile qui leur permettent  de naviguer sur le fleuve quand le vent est favorable et de bénéficier du moteur pour faire le reste.

Montjean, Pont, Vue Amont, Ville et Quai

 Plus en amont, certains pêcheurs courageux et un peu téméraires s’avancent jusqu’à mi-corps sur les bancs de sable, ignorant le danger de la force des courants. Je les verrai en remontant la Loire sur la rive droite. A la hauteur de la tête de l’Ile de Chalones, il y a  y a des bons coins à pêche dans les courants qui se créent entre l’ile et les grands bancs de sable. Les hommes pêchent pendant que ces dames lisent sous le parasol pour se protéger du soleil…Une vraie belle mâtinée d’un samedi d’été, telle qu’on en rêve le reste de l’année. 

Pour suivre le chemin

. Aller à Montjean sur Loire, vous pourrez y voir une Loire du haut du mont qui a donné son nom à la ville. Pour le pont, lisez d’abord http://fr.wikipedia.org/wiki/Pont_de_Montjean-sur-Loire

Montjean, Pont, Vue Aval, Gabarre

. Voir des gabarres et celle de Montjean en particulier sur  http://lagabare.over-blog.fr/photo-1139216-800px-Gabare-Montjean_jpg.html

. Lire aussi sur ce blog   Dimanche matin d'été à Montjean sur Loire, face à l'Ile de Chalonnes

. Photos Elisabeth Poulain, à voir dans l'album "Le Loire de toute beauté"

 

Commenter cet article