Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Photos > Marseille > La Ville normée sous terre > Paysages de parking

6 Juin 2014, 16:38pm

Publié par Elisabeth Poulain

L’ordre qui règne sous la terre. Il s’agit dans ce billet de montrer en photos l’impact sur notre esprit, notre vue, nos pieds… de l’agencement des parkings que « nos » voitures à tous ou presque sont bien obligées d’emprunter dès  lors qu’on désire bouger, quelle qu’en soit la raison. Cet ordre prend le nom de la norme dans le titre car sous terre, comme dans toute construction, surtout celle qui accueille du public en grand nombre et en voiture en plus, tout est réglementé de façon à faciliter les flux, le stationnement et limiter les risques de toutes natures à tout moment. 

Marseille, gare, parking1

Les clichés que j’ai choisis sont focalisées sur les lignes, les couleurs, les lumières ainsi que les ambiances. Quant aux odeurs, je ne peux rien en dire, ni dans un sens ni dans un autre.  Un jour viendra certainement où l’on pourra respirer de l’air frais de sous-bois avec un soupçon de senteur de mousse et de fleur de violette, avec une odeur différenciée à chaque niveau. Pendant que des hologrammes s’afficheront sur les murs des rampes pour descendre et remonter les niveaux.    

Marseille, gare, parking2

L’entrée du parking de la gare. C’est à ce moment que se fait le contact entre l’automobiliste parkeur et sa place de parking. Ce n’est pourtant pas le lieu le plus signifiant. On a l’impression d’être avalé tout cru par une grande bouche de couleur claire qui tourne sur elle-même.  

Au sol brillant éclate une  couleur bleu moyen bien attirant avec des pavés rectangulaires d’un jaune orangé foncé. Il faut lever les yeux pour voir que le bleu est un sens interdit pour les voitures et le jaune autorisé pour les marcheurs à pied.  

Un peu plus loin, la voiture ayant avancé, la bonne voie au sol est alors revêtue de ce beau jaune orangé. Le pavage pour les pieds des marcheurs est alors bleu turquoise. La vie revient, des voitures sont garées, l’une d’entre elles justement s’apprête à quitter son emplacement. Du coup, la petite lumière accrochée à une rampe va passer de la couleur rouge au vert, de façon à signaler aux automobilistes à l'avance qu'une place est libre. Une bonne idée.    

Marseille Centre, parking, descente en blanc & noir

 

Dans un autre parking localisé en plein centre de la ville proche du Vieux Port, la descente est un peu rude visuellement. Plus bas, du gris brillant au sol cohabite avec du blanc aux murs, un marquage au sol en blanc, une bande bleue  et des lumières vives sur les murs.

Le grand panneau jaune de sortie nous indique que nous sommes au 3è niveau. C’est ce que j’ai trouvé de mieux visuellement, outre le positionnement en plein centre.

Marseille Centre, parking, niveau jaune, sortie piétons

C’est le troisième parking, le plus récent aussi puisqu’il vient tout juste d’ouvrir, qui remporte tous les suffrages. Il bénéficie d’un ensemble significatif de codes visuels attirants, à commencer par son entrée sous une voie rapide et … très vite un jeu de couleurs néon en bleu et rose foncé à faire vibrer les parois de plaisir à mesure que nous descendons. C’est la fête au parking des Terrasses du Port, un tout nouvel ensemble immobilier d’envergure et un centre commercial qui se veut à la pointe, pour attirer en particulier les croisiéristes en recherche de nouveautés « made in France ». L’intérieur est très soigné et d'une propreté évidente. Elle est à elle seule un message qui s'adresse directement à ceux qui viennent déposer leur précieux carosse en toute sécurité.  

 

Marseille, Les terrasses du port, parking5, flèche

Le parking bénéficie de toutes les nouvelles recherches en matière de code couleur et d’attractivité par le design. « Notre » niveau, le n°4 porte la couleur « mousse légèrement jauni », un ton doux qui n’évoque pas le végétal et qui attire justement parce qu’il se situe dans un entre-deux. Les lumières, les allées, les portes en verre transparent pour piétons, tout est neuf et agréable à l’œil. Reste bien sûr le problème du gigantisme qui se pose toujours dans un parking où les repères visuels ne sont pas légion, à part la couleur du niveau et le positionnement par rapport à la porte piétons. Il y a pourtant ici un gros effort fait pour communiquer par le design et les couleurs.    

Marseille, Les terrasses du port, parking6, couleur

La volonté d’ordonner au mieux l’espace des niveaux crée à la fois un sentiment de rassurance tant pour les véhicules et les gens qu’un contre-effet de banalisation du paysage qui se présente à l’œil et une sensation de perte de repères visuels. On a aussi cette impression d’être devenu, sa voiture et soi, une seule boule de flipper se coulant dans un circuit obligatoire. Avec la sensation aussi que la voiture est plus facilement canalisable ; une fois garée, elle a sa place alors  qu’un marcheur sorti de sa voiture n’est plus grand-chose, surtout quand au retour, il doit retrouver son carrosse qui ressemble furieusement à d’autres, s’il n’a pas pris la précaution de noter le numéro de sa place de parking!  

 

Marseille, Les terrasses du port, parking10, sortie

Le ressenti de cet espace si étendu, sous un plafond bas, est totalement différent selon que l’on est au volant de sa voiture ou que l'on marche pour s’en éloigner ou la rejoindre. Au volant, on ressent moins, me semble-t-il, l’effet-plafond et l’impossibilité de voir avec tous les poteaux de soutien. La dimension « cocoon » de la voiture entre en conflit avec l'effet-mono-fonctionnel de cet espace- parking. La perception des dimensions est complètement différente et le plus curieux est que la focalisation de l’espace sur la voiture fait qu’on trouve un tantinet bizarre de devoir marcher à pied là où tout parle la langue de la voiture. L'autre remarque qu'il est possible de faire, comme dans tous les parkings est la disparition visuelle de ceux qui nettoient en raison du report des fonctions de nettoyage la nuit.  

 Marseille, Les terrasses du port, parking, entrée voitures2

Cet immense parking, qui offre 2600 places, doit compter en 2014 parmi les plus grands de France.         

Pour suivre le chemin  

. Quelques infos supplémentaires sur les parkings sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Parking  

. L’essentiel sur Marseille toujours dans http://fr.wikipedia.org/wiki/Marseille  

Marseille, Les terrasses du port, parking, entrée voitures

 

. Trouver toutes les infos sur les Terrasses du Port dans      http://www.lesterrassesduport.com/        9 quai du Lazaret, 13002 Marseille, France, 04 88 91 46 00   

. Photos Elisabeth Poulain, à retouver dans l'album "Ville sous terre, parking et tunnel"

Commenter cet article