Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Planter les premiers mini-jardins de rue avec les habitants > Angers

21 Novembre 2010, 12:10pm

Publié par Elisabeth Poulain

 

Ce sont les tous premiers à être mis en terre sur les trottoirs par les habitants, avec l’aide très bienveillante et très active de Frédéric Beatse, l'élu en charge des Quartiers, Gilles Mahé, l’élu en charge de l’Environnement,  et de Christian Griffon, le responsable des services technique des Parcs et Jardins d’Angers. Les habitants sont à l’initiative de ce projet mené à bien tambour battant ou plutôt pelle à la main dans le cadre du Conseil consultatif du quartier Doutre, Saint-Lazare, Saint-Jacques, situé en rive droite de la Maine, la rivière qui traverse Angers.

  Blog 2010.11.19 015

2010.11.21 009Deux sites ont été choisis, conjointement entre les habitants et les services techniques.

-        Le premier est situé de chaque côté de l’entrée technique qui jouxte le cimetière de l‘Ouest, rue de la Meignanne. 

-        Le second sur la belle avenue Yolande d’Aragon se trouve près de la fontaine Aqua Familia, de chaque côté de l’entrée de la rue Chauviré aux pieds des arbres, plantés il y a quelques années.

 

Les situations des deux endroits sont très différentes l’une de l’autre.

. Rue de la Meignanne, le mini-jardin est constitué par deux plates-bandes qui se font face de chaque côté de l’entrée des services techniques qui jouxte le cimetière de l’Ouest.   Celle de gauche en tournant le dos à la rue est déjà suffisamment large et longue pour créer un vrai jardin, dans de la bonne terre. La plate-bande de droite est plus étroite, le sous-sol contient des soubassements de béton. Il a donc fallu prévoir des végétaux adaptés dans cette partie. Le développement des plantes ne doit pas non plus déborder sur la voie qu’empruntent les camions de la ville.Des pieds de vigne vierge sont prévus pour habiller les deux murs qui appartienent à la ville. 

  

Blog 2010.11.19 012L’entrée se trouve perpendiculairement au trottoir. Le jardin ne devrait donc pas être gêné par les marcheurs, ni réciproquement. La rue de la Meignanne est en effet très passante, en terme de personnes qui se rendent à pied dans le Doutre, le centre historique de cette partie de la Maine. Les automobilistes encore plus nombreux peuvent voir le jardin en passant. 

 

. Avenue Yolande d’Aragon, les trottoirs de très belle facture sont plantés de tilleuls espacés tous les 10 mètres. Au centre de l’avenue, entre les deux larges trottoirs, c’est un parking paysager qui donne le ton. L’espace central est richement doté d’arbres et de végétaux. Un groupe d’habitants a suggéré de planter ce qu’on appelle « les pieds d’arbres », ces carrés de 0,8 m qui entourent les arbres plantés dans les fosses situés en dessous. L’idée est que chaque carré soit « adopté » par une à deux personnes, des marraines et des parrains, qui les protègent dés à présent et en assureront l’entretien et l’arrosage au retour du printemps. 2010.11.21 019

 

Le site est prestigieux. En rive gauche de la Maine, juste en face se trouve le Château. Sur la rive de droite, Le Quai est très proche. C’est le grand musée contemporain d’Angers. On le voit très bien. Les mini-jardins de  pied d’arbre devraient, si tel est le plaisir des habitants, coloniser tous les arbres de l’avenue. Je ne les ai pas comptés. Mais je vais le faire. Il pourrait y avoir ainsi de véritables petits paysages de rue, à voir de haut, différents à chaque fois.  

L’aide la municipalité

Elle est la bienvenue. Elle est aussi très réelle. Les habitants, locataires ou propriétaires, vivant près de ces deux sites, ont maintenant l’opportunité de jardiner les trottoirs, sur l’espace public, au pied des murs des immeubles, des clôtures, des poteaux. Semer une graine de rose trémière, de souci, de myosotis entre des graminées… est maintenant encouragé. On peut aussi aller plus loin en mettant en terre des arbustes à petit développement, des topiaires par exemple, entouré de plantes couvre-sol pour limiter  l’évaporation de l’humidité du sol en été et la prolifération des mauvaises herbes. Les services techniques défoncent le bitume si nécessaire, fournissent de la terre s’il y a lieu  et donnent quelques plants.  

L’engagement des habitants

Ceux-ci s’engagent à les mettre en terre, les arroser, en un mot à en prendre soin, comme s’ils étaient dans un jardin, après avoir reçu l’accord des services techniques qu’ils ont sollicités auparavant pour savoir s’il est techniquement possible de planter. C’est toujours le site qui commande, avec ses contraintes en matière de réseaux souterrains, de gêne pour les passants, les voitures… 

 

Blog 2010.11.19 0642010.11.21 005 

Les Premiers coups de pelle

Ils ont été donnés à des jours et des heures qui diffèrent dans les deux cas :

-        en fin de matinée et sous une pluie fine (et un petit vent transperçant) appréciée des jardiniers pour la rue de la Meignanne,

-        en soirée dans une franche gaîté  et dans une grande obscurité tant il y avait de têtes penchées et de monde à planter avenue Yolande d’Aragon. 

  

L’équipe de planteurs

Elle a été très fournie : entre les habitants, des enfants, des curieux, les élus, des administratifs de la collectivité et les jardiniers de la ville qui avaient pris soin d’apporter gants, pelles et plantes…C’était à qui aurait une pelle à la main pour pouvoir mettre « sa » plante en terre. Les jardiniers de la ville ont pu voir une franche avancée qualitative  de l’équipe dans sa capacité à travailler efficacement  entre les deux plantations distantes de quelques jours seulement. Ce soir là, on aurait bien continué à jardiner. On a du cesser faute de munitions, comprenez de plantes à mettre en terre. Il n’a pas été nécessaire d’arroser tant la pluie est quotidienne en ce moment.  Blog 2010.11.19 006

 

Pour suivre le chemin

. Les élus et/ou conseillers présents :

 

Frédéric Béatse (Quartiers), Christian Mahé (Environnement), SBlog 2010.11.19 058olange Thomazeau (Personnes âgées), Catherine Besse (Quartier Doutre, Saint Jacques, Saint Lazare).

 

. Contactez Marc Faugères, le responsable du Pôle territorial des Hauts de Saint-Aubin qui s’occupe de renseigner les personnes qui désirent implanter des mini-jardins de rue et de gérer leurs demandes faites directement. Il n’est pas besoin de passer par une association d’habitants du quartier: Marc Faugères, marc.faugeres@ville.angers.fr 02 41 35 10 61. 

 

. Rendez-vous sur les deux sites et appréciez la signalétique mise en place par l’équipe du service de la Communication de l’Agglomération d’Angers, avec des bambous "très développement durable".Et ayez un peu de patience pour connaître les noms des plantes.

. Photos EP, à voir aussi dans l'album "Mini-Jardins de rue" sur ce blog avec des exemples dans plusieurs villes.

Commenter cet article