Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Poses > La Seine, Le Barrage & Ses Lacs > Entre Globalité et Cohérence

18 Août 2012, 09:54am

Publié par Elisabeth Poulain

C’est par le barrage que nous avons découvert le village de Poses et c’est le différentiel entre la puissance du premier et la petitesse du second qui frappe au premier abord. Le premier coupe la Seine de façon transversale avec d’un côté le village de Poses et de l’autre, la Côte des Deux Amants située dans la commune d’Amfreville que l’on ne voit pas. Une passerelle pour piétons et cyclistes domine le barrage proprement dit sur la rive droite de la Seine avec Pose et la double écluse sur la rive droite, avec de son côté une guinguette. Quant au village de Poses, il s’étire en un long ruban entre l’eau de la Seine dont le niveau est rehaussé sous l’effet du barrage et celle de ses lacs de gravière qui constituent un des sites préférés des Rouennais l’été. Plus de 150 000 personnes fréquentent l'endroit chaque année, ce qui explique qu'il existe des sens interdits de circulation applicables seulement le week end!  

2012.08.17 Eure & co 102

La passerelle au-dessus du barrage. Elle est longue, très longue ; elle permet de mieux comprendre le site avec ses avantages en cette courbe de la Seine et ses inconvénients en particulier à l’écluse qui oblige le pousseur à négocier la courbe délicate à prendre pour une barge plus longue que celles pour lesquelles l’écluse a été conçue. Ce qui frappe tout d’abord, c’est l’ampleur du paysage par devant, la douceur côté Poses par derrière, et surtout ce qui se passe dessous, tout en avançant sur des passerelles métalliques qui vibrent sous la poussée de l’eau avec un bruit sourd incessant.

2012.08.17 Eure & co 111

Le devant, vers l’aval. C’est la première chose qu’on se surprend à faire : regarder fascinée l’eau vibrante, bouillonnante, avec ce constat, que la Seine que l’on voit en Normandie, à Château-Gaillard par exemple, n’est pas ce long fleuve tranquille que l'on a en mémoire. Il est une force qui ici prend tout son sens, ce qu’avaient bien compris les ingénieurs qui l’ont édifié en 10 ans de 1878 à 1888, en cette fin du XIXè siècle qui avait érigé la costruction métallique au rand d'un art. Pensez à la Tour Eiffel. Quand on regarde vers l’amont, on découvre en rive droite les paisibles maisons en bord de l’eau, et vers l’aval à nouveau des propriétés plus récentes dont les jardins ont un accès direct au fleuve.  

2012.08.17 Eure & co 105

Le dessous. C’est la partie la plus impressionnante à cause du bruit. On voit l’eau, comme coupée par des griffes qui tremblent sous l’effort et pourtant, tout est calme. Le ciel est clair, la lumière très belle, le soleil à peine chaud et sous les pieds, tout vibre de force contenue. On se surprend à penser à ce qui se passerait si l’eau gagnait…

2012.08.17 Eure & co 122

En face, le regard cherche des points d’appuis, en dehors de la Côte des deux Amants. On continue à marcher « pour voir ». Du coup, chaque rencontre avec un-e promeneur-e ou un-e cycliste prend des allures d’évènement. On se salue, non pas en disant « bon pont », mais « bonne journée », un vœu  facile à réaliser  dans un tel site.  

Au milieu, on fait le point, devant-derrière, dessus-dessous…On aperçoit alors une rangée bien alignée de mouettes qui font leur pause en prenant la pose quasiment toutes tournées vers l’amont et le soleil au-dessus de Poses. Elles ont visiblement leurs habitudes et savent avec certitude qu’elles seront encore là quand nous nous serons loin.

2012.08.17 Eure & co 125

A l’écluse, vers l’aval, ce sont les quais en briques sentant bon leur XIX siècle qui attirent le regard. C’est rare d’en voir d’aussi bien soignées. Arrive une péniche chargée de conteneurs. On la voit doucement et fermement poussée vers le lit central du fleuve. On se prêt à rêver au départ, au Havre. Reste quand même une question: qu'y-a-t-il dans ces conteneurs? Sont-ils plein ou repartent-ils à vide?

2012.08.17 Eure & co 141

Le retour en passant par le café. Il est temps de revenir vers la berge côté Poses et d’aller boire un café au café-épicerie du village tenu par une charmante dame. Deux hommes jeunes viennent boire une bière tout en échangeant des menues nouvelles du boulot et  du village. Nous, pour notre part, nous discutons avec notre voisine, qui chaque matin à la belle saison vient boire son Coca pour voir des gens. La dame est charmante. Elle a tant plaisir à vivre ici.

2012.08.17 Eure & co 189

J’ai acheté une carte postale du barrage, une vue aérienne des lacs et une ancienne du camping. On se croirait dans un film sur la douceur de vivre en France. Mais c’est vrai, aujourd’hui à Poses, entre la Seine et les lacs de la base de Plein Air et de Loisirs. Un jour peut-être ces lacs auront-ils aussi un nom qui rendra compte de leur importance et du caractère très paisible du lieu.

La globalité et la cohérence

C'est l'aliance de l'eau et de la terre qui donne les clés du paysage. Tout ici parle de l'eau, l'eau qui coule, qui offre les poissons à pêcher, que l'on traverse pour aller sur l'autre rive, qui donne l'énergie ou sur laquelle flottent et naviguent les bateaux, barges aujourd'hui, péniches hier, petite barque de métal pour relever les nasses...Ce sont des bateaux qui ornent en nombre les murs de l'église à l'autre boût du village. L'eau, encore qui a comblé par capillarité les excavations de sable et de gravier en arrière du village. Tout ici joue la partition de l'eau en symbiose avec la terre grasse de la Normandie et le sable des vacances.

2012.08.17 Eure & co 162 

Avant d’aller à Poses,

. Voir le site de la mairie avec ses photos récentes et les clichés anciens absolument superbes   http://www.poses.fr/albums-photos/anciennes

. Aller au café-épicerie prendre un pot et attendre les journées du patrimoine, le 15 et 16 septembre 2012   annoncées dans un billet de John Peter O’Jay sur le site de la mairie, pour visiter le Manoir de Senneville à Amfreville sous les Monts d’où vous aurez une vue magnifique sur Poses.

. Et ne manquer pas de vous promener le long des berges de la Seine, de repérer les ruelles fleuries par les habitants et de prendre la peine d’aller voir l’église et son vieux cimetière dans un site ravissant, très bien entretenu. L’église offre en outre la particularité d’être ornée sur ses murs extérieurs de graffitis creusés par les Croyants à partir du XVIIIe siècle….D'autres billets à venir.

2012.08.17 Eure & co 281 . Photos EP , à retrouver dans l'album "Eure-Patrimoine" 

 

 

   

 

 

 

  

Commenter cet article