Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Pour les fêtes, pub et recettes pour les produits tripiers

20 Décembre 2009, 12:43pm

Publié par Elisabeth Poulain

En cette période de Noël, où toute la pub nous prépare mentalement et physiquement à manger beaucoup, bien au delà du raisonnable, - pouah, quel vilain mot, quand on aime on ne chipote pas - je vais vous faire un cadeau : ressortir de magnifiques pubs que je n’ai jamais réussies à jeter, celles pour des produits tripiers, avec ou sans recette, parues en octobre 1998 avec une piqûre de rappel un an plus tard aux mêmes dates. Quand ça plait, il ne faut pas hésiter.

 

Commençons sobre, c’est à dire sans la recette, histoire de vous mettre en appétit.  Le slogan d’abord pour montrer l’ambition de ces visuels parues dans Ouest-France dans les pages agricoles : ‘Les produits tripiers, il y a ceux qui aiment et ceux qui ne connaissent pas’. C’est l’agence Procrea qui nous a mijoté ça, avec deux insertions pour chaque produit tripier.

 

Il faut dire que la sinistre affaire de la vache folle (1993) n’avait pas arrangé la situation de ces produits goûteux comme la tradition l’affirme et pourtant si difficiles à vendre en ces temps d’anthropomorphisation de l’animal. Le choix de l’annonceur, la fédération des produits tripiers, a été de faire du second degré avec un brin d’humour dans les légendes et très premier degré pour les photos du produit cru pour le Ier visuel suivi par une autre insertion avec cette fois-ci la Pub-produits tripiers-la languerecette cuisinée. La parution en 2 temps permettant  de ne pas se moquer du produit qui va être mangé ou de ceux qui vont le manger.

 

Les produits tripiers                                                

La langue

‘On peut fréquenter tous les grands restaurants sans être un top model’, affirme la photo de la langue marquée ‘langue’ dans la Ière publicité. La seconde montre la langue cuite et coupée en morceaux tel un archipel au milieu de haricots blancs, sous la légende suivante ‘il y a ceux qui aiment la langue de veau à la Toulousaine et ceux qui ne la connaissent pas’.

 Pub-produits tripiers-foie de veau

Le rognon                                                           

Un gourmet est facile à reconnaître : il découvre cette photo sans faire la grimace’ pour la photo d’un rognon, sans que soit précisé de quel animal il est issu. La recette nous donne l’info, c’est un rognon de boeuf à la Dijonnaise, avec la même affirmation au-dessus de la photo que précédemment.

 

Le foie

Sans vouloir vous flatter, si cette photo vous fait saliver, c’est que vous êtes un fin gourmet’. Mais cette fois-ci, il y a un changement, le foie montré cru est Pub-produits tripiers, foie de veauaccompagné de la recette, sans que celle-ci soit photographiée. Un an après la sortie des deux autres séries, le client voulait juste faire un rappel.  

 

Les trois recettes                                               Pub-produits tripiers, recette langue de veau

La langue de veau à la Toulousaine

Pour 4 personnes, préparation 20mn, cuisson 30mn, il vous faut 3 langues de veau cuites + 1 saucisse de Toulouse + 300 gr de haricots cuits à la graisse d’oie + 1 cuillerée à soupe de graisse d’oie + 100gr de chapelure + 2 gousses d’ail + 2 oignons + 2 tomates + 1 bouquet garni + sel et poivre. Ca va très vite puisque tout est déjà cuit à l’exception de la saucisse.

 

Vous faites dorer 10 mn la saucisse coupée en morceaux 10mn avec les oignons et 1 gousse d’ail, puis vous ajoutez les langues coupées en morceaux avec les tomates et le bouquet garni qui vont mijoter pendant 15 minutes.  Ensuite, vous frottez un plat à gratiner avec l’autre gousse d’ail, placez une bonne partie des haricots déjà cuits dedans, dessus vous placez le mélange avec les langues et la saucisse  en garnissant le pourtour du plat avec les haricots restant. Vous nappez de chapelure et faîtes gratiner. 

 

Les rognons de bœuf à la Dijonnaise

Pour 4 personnes, 15 mn de préparation et Pub-produits tripiers, recette rognonautant de cuisson, il vous faut 2 rognons de bœuf + 4 cuillerées à soupe de grains de moutarde + 2 de farine + 1 de moutarde + 1 oeuf + ½ verre de madère + sel + poivre et fines herbes.

Vous commencez par saupoudrer les rognons avec la farine, vous les badigeonnez avec un mélange composé par l’œuf, la moutarde en grains et les fines herbes. Dans une cocotte huilée, vous les faites cuire à 240° (thermostat 8)  pendant 15 mn. Ensuite vous les égouttez, en retirant la graisse et en ajoutant le madère ; vous remettez au feu et laissez réduire de moitié. Hors du feu, vous ajoutez la moutarde sur la préparation, vous délayez et la cocotte remise au feu, vous fouettez. Pendant ce temps, vous avez eu le temps de préparer des pommes de terre sautées qui vont accompagner la recette. 

 

Le foie de veau à la Normande*

Pour 4 personnes toujours - il n’y en a pas un Pub-produits tripiers, foie de veauqui a intérêt à manquer -, comptez 15 mn pour la préparation et 20mn de cuisson. Il vous faut 4 tranches de foie de veau + 50 g de beurre + 15cl de cidre doux et autant de cidre brut (raffinement) + 15 cl de crème fraîche + 5cl de calvados + 150g de champignon de Paris + ½ cuil. à café de fécule de pomme de terre + sel, poivre, persil. 

Vous saisissez les tranches 30 secondes par face dans une poêle avec du beurre Vous flambez au calvados, salez et poivrez. Vous réservez au chaud et mouillez avec les deux cidres, sans indication sur celui que vous mettre en Ier, avec la crème fraîche. Ensuite vous laissez mijoter 10mn. Pour finir vous liez avec la fécule de pomme de terre délayée dans un peu d’eau. C’est à ce moment que vous ajoutez les champignons. Vous servez avec des galettes de pommes de terre, râpées à cru et rissolées dans un mélange huile et beurre. La photo montre la recette avec des tagliatelles, mais pour la Normandie, j’ai préféré les pommes de terre.  

 

Pour suivre le chemin

* La recette parle de foie de veau au cidre. J’ai trouvé que la dénomination était réductrice parce qu’il y aussi du calvados qui ne peut être que de Normandie, comme le camembert, j’ai donc changé l’intitulé. Les autres recettes sont bien appelé par leur région d’origine. 

. Pour actualiser vos connaissances sur les produits tripiers, consultez le site dédié et voyez en particulier la pub pour un nouveau bouquin de recettes ‘Beurk, c’est bon’ (à ne pas offrir aux personnes qui sont sensibles à une tête de veau mort qui vous regarde dans les yeux) et une autre recette de foie de veau à la normande :

http://www.produitstripiers.com/actualites/beurk-c%E2%80%99est-bon

http://www.produitstripiers.com/recettesite/foie-de-veau-aux-saveurs-normandes

Commenter cet article