Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Pub Tendance > Ces microbes si charmants

17 Novembre 2009, 10:22am

Publié par Elisabeth Poulain

Ils sont si mignons qu’on les croquerait comme ce que fait la pub pour les enfants depuis plus de 60 ans maintenant aux Etats-Unis.

 

Phase 1 : le crocodile terrifiant mignon

Le concept est simple. Il suffit de parler aux enfants la langue des enfants avec des dessins marrants, aux traits ronds, aux formes simplifiées et aux couleurs vives pour qu’ils comprennent. C’est Mickey qui a ouvert la route en 1935 sur les paquets de biscuits Post Toasties. Et depuis, ce graphisme a gagné son universalité sur un grand nombre de produits sucrés dans le monde.

 

Phase 2 : l’avènement de la peluche-microbe

Là, il s’agit de sensibiliser les adultes au monde du microbe. La mode a commencé comme bien souvent aux Etats-Unis, avec un concept étonnant : créer des peluches mignonnes et toutes douces reproduisant les formes et les couleurs des microbes, mais des vrais. Ca secoue un brin. Le concept se veut du double ou triple degré. Il s’agit de vous montrer combien ces bactéries sont si mignonnes que vous les oubliez et pourtant elles sont là, au cœur du foyer. Elles vous guettent, embusquées à attendre. Ce sont elles pourtant qui tuent en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Imaginez, vous allez offrir ça à votre enfant qui va le nicher prés de son cou. Ca fait fureur aux Etats-Unis et vous en trouvez sur le net. Magnifique.

 

Phase 3 : un nouveau concept pour passer des MST aux IST

Exit la peluche américaine. Voici la bonne idée d’une agence française : faire du drôle pour viser les jeunes et moins jeunes qui lisent Le Monde (25.06.09…) pour les sensibiliser aux IST. IST, c’est quand même plus drôle que de parler d’Infection Sexuellement Transmissible. Avant on parlait de MST, avec un M pour maladies. L’INPES et Mc Cann  son agence de com, ont voulu parler autrement de ces maladies, avec un concept mobilisateur :

. communiquer sur ce que n’est pas une IST, c’est le côté ‘double degré’ qu’on adore faire jouer à la pub en France,

. jouer sur le sigle IST, dans des catégories aux dénominations drolatiques et hautement improbables,

. en demandant à 40 artistes-graphistes de faire des créations à leur choix,

. en exposant le résultat d’ensemble sur un site dédié www.info-ist.fr

. en organisant une campagne d’affichage dans les rues sur les panneaux d’abri-bus pour les trois affiches choisies, complétée par une insertion publicitaire dans la presse nationale.    

 

Les catégories d’IST

Ce sont par exemple l’Inimitable Sumo en Tutu, l’Insecte Super Teigneux ou l’Idylle de la Scie et du Thon. Voilà pour les trois catégories gagnantes. Mais on avait aussi l’Iguane Siamois Tyrannique qui a remporté un vrai succès auprès des artistes avec 10 créations, l’Insecte Super Trapu ex æquo, l’Iris qui Sème le Trouble (7 visuels)…et quelques-autres pourtant intéressantes comme l’Ibis Soufflant sur le Trampoline.

 

L’appréciation

Cette fois-ci le message est clair, à l’exception du double degré de l’ancrage sur l’idée que ces dessins ne sont pas des IST. Il m’a fallu quelque temps pour le découvrir quand même. Les dessins ont quasiment tous quelque chose de différent, à part certains qui sont trop ‘gentils’ comme dans l’Igloo Suspendu à un Arbre. Ca tient peut être aussi la catégorie.

 

Ceux que j’ai appréciés, à part les deux finalistes Marc Gon (Super-teigneux et Sumo) et Syclo (Scie et Thon), ont pour auteur, dans l’ordre de la présentation :

 

Jo Lynn Alcorn (Ibis Souffrant sur le Trampoline), Antoine Corbineau (Iceberg Survolant la Tamise), Joachim Roncin (Idylle de la Scie et du Thon), Syclo (déjà nominé la Scie et le Thon) cette fois-ci pour l’Insecte Super Trapu et Rémy Malingrey avec L’Inspecteur en Skate si Théâtral.     

 

A mon avis, c’est une réussite visuelle. Quant à l’efficacité, j’en doute mais ceci est une autre question, une question qui fâche. Un autre objectif que la prévention était peut-être aussi d’associer l’intelligentsia culturelle à l’image de l’INPES qui n’a pas toujours connu de franches réussites quant à sa com. Rappelez-vous de sa pub sur le vin : une fin de repas avec du vin, la table non débarrassée recouverte de cendre de la mort, avec un sablier dont le sable est écoulé pour ceux qui n’auraient pas compris que le vin tue!   

 

Pour suivre le chemin 

. A découvrir sur le site de l’INPES, les 40 réalisations sur les différents thèmes sur www.info-ist.fr

. Voir le site du graphiste Marc Gon qui a signé deux des trois affiches –Sumo et Super-Teigneux – sur son site :    http://www.marcatapage.net/MATP.html

. Avec quelques infos sur l’agence McCann             

http://www.strategies.fr/actualites/agences/115404W/mccann-s-offre-un-co

Commenter cet article