En quelques mots...

Elisabeth Poulain
Elisabeth Poulain est docteur en droit et a longtemps exercé dans l'enseignement supérieur et la recherche sur les questions de commerce, de marketing et d'enjeux internationaux. Auteur de nombreux ouvrages, elle choisit de porter un regard analytique sur le système qui nous environne, en montrant les liens de connexion qui le sous-tendent.

Les Habits du Vin

Vendredi 17 février 2012 5 17 /02 /Fév /2012 12:29

Elle est située à la sortie du village en plein champ, hors le village de 500 habitants, en pleine nature.  On la voit de loin perchée à mi-pente, entourée de prairies, seule comme une île dans un océan de nature.  Inscrite à l’inventaire des Monuments historiques depuis 1926, l’église Saint-Christophe veille sur le petit cimetière de Reuilly qui abrite encore des vieilles tombes dont certaines sont vraiment très belles.

Reuilly, église romane, St Christophe XIe

On peut faire le tour de l’église à tout moment dans l’année. On peut aussi y entrer lors des journées du patrimoine du mois de septembre, grâce aux membres de l’association « Offerus » qui s’en occupent, en veillant à sa santé de si charmante vieille dame de pierre et en la faisant vivre dans « son écrin de verdure ». Ces derniers termes sont ceux de la plaquette remise lors la visite du 18 septembre 2011, par le Président  de l’association dont le nom évoque Christophe en latin. 

Reuilly, église romane, St Christophe XIe, l'âne le plus gourmand, prè aux ânes devant

Dehors devant le vieux mûr clos, dans une nature à la foi luxuriante et maîtrisée par l’homme, se trouve un couple d’ânes en train alternativement de brouter et de se frotter le dos au mur qui les sépare de l’église. Celle-ci est construite au plus près de la pente de la prairie aux ânes, avec son ouverture placée à cet endroit très resserré depuis le XIXe siècle. Resserré le site l’était aussi parce qu’il y avait là un gué pour passer la rivière qui coule au bas du coteau dans le bois sur le chemin de Compostelle.   

Reuilly, église romane, St Christophe XIe, façade sud, mur arêtes de poisson

A l’intérieur, ce sont d’abord les proportions qui frappent. C’est à la fois petit, à taille humaine et grand par la hauteur sous la charpente admirable. La lumière joue également un grand rôle dans cet équilibre. La clarté est grande malgré la petitesse des vitraux. L’ensemble donne une atmosphère d’une grande douceur.

Jusqu’au XVIe siècle, « la porte principale pour les nobles » se faisait par ce qui est maintenant la sacristie. Celle-ci est tout particulièrement à visiter, à cause de sa porte rugueuse d’une grande force d’abord et aussi en raison « des petits trous qui ont été faits au fil des siècles dans les colonnes de pierre par des pèlerins ou villageois en quête d’une aspirine du pauvre » tout autant que d’une médecine de l’âme du pauvre pêcheur. La poussière de pierre obtenue à l’aide d’une vrillette  était supposée avoir des vertus médicinales.

Reuilly, église romane, St Christophe XIe, la sacristie et les trous

Le jour de notre passage, les membres de l’association s’étaient lancés avec beaucoup d' énergie dans une grande opération de nettoyage en douceur de tout ce qui pouvait l’être, à commencer par les autels, la sacristie, les nombreuses statues dont celle de Saint-Christophe, une statue en polychromie de 2, 5m de l’Ecole rouennaise du XVI-XVIIe, un ensemble de statues de saints de plus petites dimensions, Saint-Eloi, Saint-Mathieu, Saint-Fiacre avec sa pelle…une Vierge à l’enfant qui porte l’enfant sur la hanche du XV-XVIe, le tabernacle, le fonds baptismal du XVIe siècle avec son décor de houblon, chardon et d’un blason orné de la coquille Saint-Jacques qui symbolise la chemin de Saint-Jacques, les bancs, le sol...Toute cette énergie donnait de la vie à ce lieu à la fois si chargé d’histoire et de symboles religieux et si simple dans son architecture et ses dimensions à taille humaine, qu’on en apprécie encore plus son insertion en ce paysage d’une grande quiétude.

    Reuilly, église romane, St Christophe XIe, vue intérieure

Une bien belle découverte en ce village de Reuilly dans l’Eure, avec un accueil très aimable des membres d’Offerus.     

Pour suivre le chemin

. Eglise Saint-Christophe de Reuilly, Offerus, Rue de l’Eglise, 27930 Reuilly, avec ses murs en arrête de poisson (photo ci-dessus) 

. Reuilly dans l’Eure, à voir sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Reuilly_(Eure)

. Cette église de Reuilly, consacrée à Saint-Christophe, dans l’Eure, le saint-patron des voyageurs  et des gués, ne doit pas être confondue avec l’autre église de   Reuilly, cette fois-ci dans l’Indre, dédiée à Saint-Denis, le saint patron de la Chrétienté. Toutes deux sont des églises romanes du XIe siècle ; celle de l’Indre, plus grande que sa consoeur de Normandie, est située en pleine ville.

. Une ville à découvrir, avec ses vins  sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Reuilly_(Indre) avec aussi pour église http://www.petit-patrimoine.com/fiche-petit-patrimoine.php?id_pp=36171_1

. Photos EP, à voir dans Eure Patrimoine, où vous trouverez aussi des photos de la Grange dîmière de Dauboeuf la Campagne, célèbre par ses dimensions et sa double charpente.  

Par Elisabeth Poulain - Publié dans : Interculturel
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Images Aléatoires

  • Loïe Fuller-Toulouse Lautrec Wikipediajpg
  • Harfleur-Rive droite de la Lézarde-Maisons-Couleurs
  • 2013-02-01 Grenier saint-Jean 089
  • Michel Henocq, Violences urbaines
  • Blog 2010.02.03 088
  • Gordon's Gin
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés