Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Rouge de rouge... comme l'étiquette de vin Joli Grain de la Coop

31 Juillet 2013, 15:39pm

Publié par Elisabeth Poulain

C’est une étiquette qui a forcément une histoire. Non collée, elle n’a pas eu à subir le destin difficile qui fait de l’étiquette de vin une simple porte d’entrée sur le vin enfermé dans la bouteille. Elle a donc conservé son état d’origine. Une des conséquences aussi est qu’elle n’est accompagnée d’aucune information d’aucune sorte, à commencer par sa date approximative. Aucune mention n’y figure concernant le type de vin. Seul le titre alcoolique est indiqué. C’est un 12°.

Rouge de Joli Grain, Vin de la Coop

Amoureux des grands vins, à l’étiquette prestigieuse, vous  pouvez être assuré qu’elle ne vous intéressera pas. Les collectionneurs peut-être. Les transmetteurs de la mémoire de Coop assurément. Un tel site existe. Il retrace le fil de la mémoire de Coop, qui était à ma connaissance très présente par exemple en Loire-Atlantique    dans les années d’après la seconde guerre mondiale. On y voit une bouteille vide avec une étiquette portant le logo de Coop bien reconnaissable qui date semble-t-il de 1967, mais avec une grosse différence.

L’étiquette que je vous présente est –elle- d’un rouge franc et massif, ce qui me permet de dire d’abord que c’est un rouge de rouge à vous emporter la vue. L’absence d’indication quelconque d’origine m’amène à penser que c’est un vin de coupage obtenu par le mélange de plusieurs types de vin de façon à garantir le type de vin, le titre alcoolique et le petit prix accessible aux adhérents de la coopérative fondée en 1905.

D’où mon titre de « Rouge de Rouge », synonyme d’un vin facile à boire vite, en quantité et qui ne coûte pas cher, mais sans être du "gros rouge" pour autant, ce qui aurait été dévalorisant. Joli Grain devai têtre un vin à forte couleur rouge car il comportait des vins obtenus avec des cépages « teinturiers » qui n’étaient pas renommé pour leurs qualités mais pour donner une belle couleur rouge attirante au vin. C’était en particulier celui qui était vendu à Paris à la fin de la semaine dans les faubourgs ouvriers. A la fin du XIXe siècle, la couleur rouge allait de pair avec le vin bon marché et l’alcool qui garantissait un lourd sommeil.

 

Rouge de Joli Grain, Vin de la Coop 

Mais l’étiquette donne aussi des autres indications, à commencer par son style qui a un vrai côté "art déco" avec ses colonnades à trois bandes sur les côtés, placées  en dessous d’une arche  dans laquelle s’inscrit d’une façon involontairement comique « Joli Grain ». Il y avait vraisemblablement une volonté de montrer que le vin n’était justement pas du gros rouge. Pour justifier ce joli grain, le dessin placé au centre est étonnant. On voit un vendangeur âgé –un signe de qualité dans le monde du vin – la hotte plein d’un raisin qui ressemblerait à des cerises débordé de la lourde hotte. L’homme tient en plus du raisin de la même couleur que ceux de la hotte. Pour éviter un conflit entre les couleurs rouges, celle du raisin est rose, au contraire du fond qui rouge profond et dense.   

Il reste le visage du vendangeur qui montre que le dessinateur a un réel talent. Il a dû travailler d’après une photo. On y voit un homme souriant aux lèvres brillantes rouges, aux pommettes qui scintillent au soleil, les yeux plissés de plaisir. Sa casquette, en position été, laisse passer des touffes de cheveux abondants au-dessus des oreilles. Le logo de Coop placé dans l’encart en bas du dessin ne coupe pas sa main, même s’il empiète légèrement sur la grappe tenue de la main droite. Regardez la bien, on dirait presque que chaque grain reflète le soleil, à l’instar des pommettes de ce vendangeur au regard intelligent et qui vous regarde dans les yeux. En guise de signature de l’artiste (je blague) se trouve la mention G. 145. R à gauche. 

Voici un commentaire de Chantal Tefy qui vient de m'arriver (en date du 10.12.2013) et que je joins au texte concernant  "l' image  représentant un vieux monsieur vendangeur sur les bouteilles coop joli grain ainsi que la même le représentant vraiment et bien,  en fait c'est mon grand père qui vivait dans le Limousin à Campnétery.Il est décédé en 1975. Ça me fait chaud au cœur quand je vois ces images, je les ai chez moi en souvenir."

Un grand merci pour ce témoignage.      

Pour suivre le chemin

. Merci au collectionneur qui m’a fait parvenir cette étiquette, il y a plusieurs années. 

. Voir http://www.deja-hier.com/histoiredesmarques/coop.asp

Commenter cet article