Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Rouge de rouge, comme le rouge brique du Mont Fuji, selon Hokusai

1 Août 2013, 15:45pm

Publié par Elisabeth Poulain

Le Mont Fuji, qui vient seulement d’être classé par l’UNESCO, fait depuis très longtemps l’objet d’une véritable vénération au Japon. Plus qu’un symbole national, il est considéré à l’égal d’un dieu tutélaire bienveillant au pays du Soleil Levant. Il est devenu lieu de pèlerinage dont seuls les plus courageux arrivent à faire les huit stations pour atteindre le sommet situé à 3776 mètres.

  Fuji-rouge-Red Fuji-southern wind-clear morning-Hokusai-183

Sa forme parfaite de volcan a également été prise pour modèle par les artistes et ce depuis longtemps. Hokusai est l’un deux qui réalisa de 1830 à 1840 une série de 36 vues du Mont Fuji,  36 qui se révèlent compter 46 représentations au total. L’un de ces dessins est particulièrement connu. Il représente le Fuji revêtu de couleur rouge, au pont que certains l’appellent « le Fuji rouge ».

Le rouge du Fuji rouge est très difficile à définir. D’ailleurs le peintre ne s’y est pas risqué. Il a appelé son tableau en traduction anglaise  « Mount Fuji, South Wind, Clear Sky », dont la traduction   française devient « Le Mont Fuji par vent du sud et temps clair », ce qui vous en conviendrez n’est pas tout à fait pareil. Si je devais traduire le titre en conservant la couleur rouge, ce pourrait être « Le Mont Fuji, à la couleur rouge quand le vent et au sud et que le ciel est clair ».Le ciel est autrement plus évocateur, que le temps pris au sens du climat.

Ce rouge « par vent du sud et ciel clair ». Hokusai est le seul à l’avoir fait et à avoir pu le faire, parce ce rouge-là ne peut être obtenu que si le ciel est bleu de Prusse, nimbée de petits cumulo-nimbus horizontaux disposés d’une certaine façon, groupés essentiellement en partie gauche du tableau  . Le seul aussi parce que ce rouge est issu en partie basse et gauche d’une forêt grise,  tachetée de petits cônes noirs qui chacun représente une partie de la forêt dense de confères qui semble entourée la base du volcan. Le seul aussi à l’avoir associé au feu dans sa partie basse et moyenne pour le fondre très vite dans le noir choisi pour représenter le cône du volcan, là où se voient le mieux les traces de neige éternelle  qui ressemblent à des coulées de lave en fusion, qu’on aurait tendance à voir rouge-fusion éclairer la roche noire extérieure du volcan.

Mont-Fuji-Rest-Station-Mark-Grant-Wikipedia 

Traditionnellement, c'est le cône du volcan qui est représenté en rouge fusion, pour marquer la sortie de la lave. Ici le cône est noir et c'est toute la montée vers le sommet qui est rouge brique. Le plus étonnant est que dans la réalité, la roche est bien de couleur rouge, quand on se situe à l'approche du dernier refuge, un rouge plus clair que celui choisi par l'artiste, mais un rouge quand même.  

Pour suivre le chemin

. Aller voir le Mont Fuji, en attendant.

. Commencer à vous faire l’œil sur  http://fr.wikipedia.org/wiki/Trente-six_vues_du_mont_Fuji  

. Photos Wikipedia, Merci au contributeur Mark Grant qui a fait la photo du « resthouse ». L’endroit est réservé aux alpinistes  confirmés.

Commenter cet article