Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Samedi matin, sur les bords de la Mayenne, à Montreuil-Juigné (49)

7 Août 2010, 19:52pm

Publié par Elisabeth Poulain

La découverte des berges de la Mayenne

 

La Mayenne, Montreuil Juigné, le chemin de halage

 

Nous sommes sur le chemin de halage, pataugas aux pieds  et carte de la ville de l’Agglomération d’Angers à la main, pour découvrir les berges de la Mayenne, en partant du camping Léon Delanoue juste avant le pont qui permet de rejoindre Cantenay-Epinard sur la Sarthe. Il fait beau, avec un temps léger, un peu frais, avec la fameuse lumière de Loire, qui n’est qu’à une dizaine de kilomètres au sud.

 

Au camping, les vacanciers sont encore dans leur tente ou leur caravane. Nous nous dirigeons en direction de l’écluse qui permet d’ajuster le niveau des deux rivières, la Mayenne et la Maine, dans laquelle elle se jette avec la Sarthe. Mayenne et Sarthe perdent en effet leur nom pour former la Maine, la plus petite rivière de France. A cause de l’eau toujours présente, la géographie est un peu compliquée dans le coin.

 

La Mayenne, Montreuil Juigné, le chemin de halage

 

La complémentarité

On peut marcher en rive droite de la Mayenne, grâce au chemin de halage bien entretenu.  Bien sûr, il n’y a plus de chevaux pour tirer les gabarres et toues qui descendaient la rivière vers Angers ou la remontaient vers Montreuil-Juigné et plus haut. C’est là aussi que viennent les pêcheurs, qui attendant si paisiblement la lente venue des poissons.

 

En rive gauche, il n’y a que de l’herbe et des arbres en bordure de la rivière. Aucune vie visible, même pas de vaches qui seraient pourtant les bienvenues. Sans elles, les prairies semblent vides. La géographie empêche l’accès de l’autre côté, avec un presque île et deux îles. L’hiver, ces herbages sont sous l’eau, tout comme l’Ile Saint-Aubin, située un peu plus bas à la confluence entre la Mayenne et la Sarthe.  

 La Mayenne, Montreuil Juigné, l'écluse

 

L’ambiance si paisible

Montreuil-Juigné s’est développée, dans un coude de la rivière, en haut du coteau très pentu et boisé, qui forme le parc. municipal François Mitterand Toutes ces composantes - la différence entre les deux rives, l’absence de bruit, les arbres de la forêt sur la pente, la prairie en face, la ville en haut et les pêcheurs qui ont l’air de dormir assis dans leurs plates accrochées au bord - donnent une ambiance hors du temps. A l’exception d’un couple d’octogénaires aimables et rieurs, avec canne de marche à la main, nous n’avons rencontré personne à l’aller.

 

La vie à l’écluse

La Mayenne, Montreuil Juigné, la dame de l'écluseIl a fallu atteindre l’écluse, pour voir le paysage s’animer. Fini le coteau et la forêt, voici de belles demeures, des voitures, un parking pour les accueillir, des jogueurs et surtout voici l’écluse, l’éclusière si charmante, sa maison et ses fleurs.

 

Voici aussi la seconde pénichette que nous voyons. Celle-ci est en train de franchir l’écluse. Une épreuve  brillamment franchie par le papa d’une adolescente qui a aidé à la manœuvre – elle devait veiller à ce que le bateau ne touche pas le mur, ce qu'elle a fait en bougonnant - La Mayenne, après le passage, remontée de la rivièreet d’une enfant plus jeune.    

Le retour par le coteau

La montée est raide. Elle offre de très jolies vues sur la vallée de la Mayenne et de la Sarthe, proche. C’est pour nous le plaisir de passer devant la mairie très fleurie et de traverser le parc que nous avons vu d'en bas pour rejoindre le chemin de halage, grâce à des sentiers très pentus. C’est à ce moment que nous avons apprécié encore plus la densité du bois. Une forte averse  d’orage nous a surpris, sans trop nous mouiller. Il était temps de rentrer.

 

Pour suivre le chemin jusqu’à Montreuil-Juigné

. http://www.ville-montreuil-juigne.fr/media/randonnees__088620200_1352_21062010.pdf

. Photos EP, voir d'autres photos dans l'album "Paysages".

 

      

   

 

Commenter cet article