Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Style de Pub Caravanes > L'Aster et la Lucas

27 Décembre 2011, 16:12pm

Publié par Elisabeth Poulain

Elles sont vraiment bien différentes. Elles ne datent pas non plus de la même époque. Elles sont pourtant un petit air de famille par leur volonté de les montrer sur tranche de nature, posant ainsi l’équation « une caravane = une tranche de nature et de soleil .»

Blog rose 2011.10.23 054

L’Aster d’abord

Elle est selon ses concepteurs « légère, spacieuse, luxueuse et robuste ». Ce sont les qualitatifs qui se dégagent en noir sur fond orange, la couleur du soleil. Sa ligne est un peu vieillotte à nos yeux. La fenêtre à l’avant, qui est double, s’ouvre vers l’extérieur. La porte à l’arrière peut s’ouvrir à moitié mais ne comporte pas de fenêtre. Comme c’est souvent le cas quand la porte est à l’arrière, la fenêtre double est à l’avant dans le sens de la marche, comme dans beaucoup de caravanes anciennes. C’est à cet endroit que se trouve la table dans la journée, avec vue sur la voiture quand la caravane est attachée.   

Sa petite roue qui supporte l’attelage est mis en position de sécurité. Sur le devant, seul le panneau central peut s’ouvrir. La porte latérale ne comporte pas de fenêtre en partie supérieure. Par contre celle-ci peut s’ouvrir indépendamment du bas. La caravane est installée pour les vacances dans une clairière entourée d’arbres stylisés en noir. Un adolescent joue au ballon dans le fond, un chien court devant une chaise longue vide vue de l’arrière.  

L’impression dégagée par ce dessin à la fois réduit à l’essentiel et à la fois très structurée est double. On a vraiment l’impression de trouver une clairière de rêve faite pour la détente en vacances symbolisées par le rectangle orange où la petite Aster blanche a toute sa place légitime. 

La Lucas ensuite

Blog rose 2011.10.23 041

Pour son constructeur, cette caravane toute électrique est vraiment celle du futur. Elle s’auto-désigne même comme « la reine de la route ». La preuve : c’est une « all-electric caravan ».  Plus que l’Aster,  elle est aussi plus compacte et est plus tardive comme en témoigne son design. La grande baie vitrée panoramique à l’arrière et les deux fenêtres latérales, avec effet de toit pour voir en hauteur, montrent une réelle volonté d’une ligne qui signe un confort comparable à ce qui existe à la maison. 

 

L’intéressant du visuel choisi pour mettre Lucas en valeur réside dans sa présentation. La caravane est présentée par l’arrière. Elle est posée sur une tranche de route dont on voit les strates, avec une barrière et en arbre en arrière, comme s’il s’agissait d’une part d’un gros gâteau à la crème, prêt à être manger. Ce serait d’ailleurs tout à fait possible dans cette caravane qui offre la possibilité de préparer justement de la pâtisserie dans un four électrique.  

L’intérêt de ce visuel réside d’abord dans sa composition très structurée, avec deux bandeaux supérieur et latéral gauche, l’emploi de la couleur orange, la présentation de la caravane à l’arrêt, vue de l’arrière où il sera possible de jouir du paysage, en lien avec le paysage. L’arbre en arrière est essentiel pour suggérer, non pas tant la nature, qu’un jardin à la haie bien taillée et à l’herbe régulièrement tondue, protégé par une haie bien blanche.  

La comparaison

Elle repose plus sur les différences que sur les points communs entre les deux caravanes. Pour l’Aster, l’important est de glisser dans une nature où il est possible de jouer au ballon et de se reposer. Pour la Lucas, l’important est de bénéficier de la modernité, comme à la maison, en jouissant du progrès qu’apporte la fée ‘Electricité’ conjointement avec le progrès technique. C’est le « King of the Road-le roi de la route » qui vous parle. 

 

Pour suivre le chemin des caravanes

. Voir les précédents billets sur ce blog

Style de Pub > La Blue Bird Caravan

Styles de pub > Caravane anglaise > Isn't she a beauty?     

Pub caravanes & Co > Un style de vacances > Ma Coquille 01/38

. Retrouver les photos dans l’album « Petites Maisons »

Commenter cet article