Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Style de Pub > La Côte d'Opale, la plage, le touriste anglais, l'humour

3 Décembre 2014, 17:34pm

Publié par Elisabeth Poulain

 

Un titre presque complet, mais pas tout à fait. Il y manque deux éléments importants, à savoir que l’homme est un homme d’affaires, dans sa déclinaison d’investisseur, une cible particulièrement importante pour les villes du littoral français et l’humour qui est « forcément » britannique. L’apporteur de capitaux pouvant aussi se transformer le week-end ou à ses moments de loisirs en vacancier désireux de se ressourcer à la plage le temps d’une pause bienvenue.

Quant à l’humour « british », nul ne peut dire s’il l’est vraiment. Ou si c’est la version française de ce que pourrait être ce type d’humour très second degré. La question est d’importance et comme presque toujours en publicité, la réponse n’est ni simple ni unique. Ce serait trop facile.  Une piste est que l’agence de communication est française et, mieux que ça, dunkerquoise. Elle a une bonne connaissance du terrain.

Le visuel. Le cadre d’abord. La scène se passe face à la mer qui se déroule devant nous dans sa plus grande beauté d’été, avec un ciel bleu clair, une mer bleue plus foncée adoucie de blanc par les vagues au bord de la plage, et celle-ci d’un beige qui s’éclaircit au fur et à mesure qu’on s’éloigne de l’eau.

DSC05893

Le héros ensuite. C’est un homme, c’est la seule certitude. Est-il anglais ? Pas sûr. Comprend-il l’anglais ? Oui, puisque le texte d’accompagnement est en anglais.

Le texte : Côte d’Opale. Enjoy equally by tourists and businessmen ! For some, it’s the doorstep of Europe, for the others, it’s the doorstep of UK . Suivent les 8 avantages de la Côte d’Opale, que vous trouverez en notes. On commence à comprendre que cette pub est à deux facettes.

Le touriste. Il est jeune, pas très musclé. Il est tellement content d’être au bord de l’eau, qu’il s’est approché au plus près de l’eau pour ne pas se mouiller. Juste avant d’arriver à la limite du sable humide, il commence à se déshabiller, avec quand même un certain sens de l’ordre. Tous les efforts de sa mère ne se sont pas entièrement perdus lors de son adolescence prolongée : « Donald, range ta chambre ! Tu as vu ce que tu as fait de tes vêtements, range d’abord, tu prendras ton bain après…Non, on ne met ses vêtements par terre en tas, non… ». Ce n’est pas tout à fait gagné non plus.

DSC05893

Le déshabillage selon Donald. Preuve en est qu’il a mis à sa droite tout ce qui est vêtement, sans aller jusqu’à faire un tas, à l’exception de son bermuda rayé et de ses chaussettes noires. Sa serviette d’homme d’affaires est à sa gauche posée sur le sable presque parallèlement à la vague, ses chaussures par contre ont été enlevées n’importe comment, avec les lacets dénouées !  Il a gardé son bermuda et ses atroces chaussettes noires sur lui pour contempler la mer, avec son grand parapluie sur les épaules, tout simplement parce qu’il n’a pas encore pensé qu’il pouvait le ficher dans le sable. C’est sa façon de montrer la forte attirance qu’il éprouve pour ce moment de détente.    

Ce touriste personnalise avec humour la double nature de force d’attraction de la Côte d’Opale auprès des touristes et des hommes d’affaires anglais pour investir en Europe et pour les autres au Royaume-Uni.

Donald est-il alors anglais ou continental ? Le parapluie indispensable au look britannique, le bermuda flottant  et les chaussettes noires feraient plutôt pencher la balance vers la Ière hypothèse.  

Pour suivre le chemin

. Le visuel, une création « Agence Marine Communication »,  est paru dans le mensuel gratuit « Metropolitan, London, Paris, Brussels & Beyond » distribué dans l’Eurostar, août 2012.

DSC05892

. Les atouts de la Communauté urbaine de Dunkerque qui figurent sur le visuel : 55mn de Londres, moins de 3h de Paris, Bruxelles, Amsterdam, 3 ports majeurs pour les échanges avec l’Europe, le Tunnel sous la Manche, 30m de passagers par an, 80 m de consommateurs potentiels, 120 m de tonnes de marchandises transbordées par an, 4000 ha d’espace disponible à l’investissement.  

. Les annonceurs sont Lille Region "Coeur d'Europe", Côte d'Opale Développement (Audomarois, Boulonnais Montreuillois, Calaisis, Dunkerquois) ainsi qu'Investment Promotion Agency (Boulogne sur mer, Calais, Dunkerque, Saint-Omer).

. En 2013, cette même agence « Marine Communication » a été choisie par la CUD –Communauté urbaine de Dunkerque - pour faire valoir l’année 2013, comme Capitale régionale  de la Culture à Dunkerque, MARINE COMMUNICATION 68 rue du Lapin Blanc, 59640 Dunkerque, Tél. 03 28 27 26 25

contact@marinecommunication.frhttp://www.marinecommunication.fr/realisations/2013/capitale-regional-de-la-culture-dunkerque-2013/

. Photos Elisabeth Poulain

Commenter cet article