Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Style de Pub > La Femme, Le Verre et Le Vin

3 Juillet 2012, 15:12pm

Publié par Elisabeth Poulain

Un dirait presque le début d’un conte à la manière de la Fontaine. Ce n’est qu’un rapprochement de trois visuels publicitaires montrant comment des concepteurs et les commanditaires de ces publicités, qui datent du début des années 2000, voient les femmes. On pourrait croire que le vin est le thème essentiel. C’est vrai qu’il s’agit de vendre plus de vin de Bourgogne ou de Cahors en l’espèce. Mais le vrai sujet et acteur, c’est la femme. Attention pas « la ménagère de 50 ans », une dénomination tellement abominable que je m’étonne que des journalistes continuent à l’utiliser encore actuellement en particulier à la radio. Non une vraie femme jeune, belle et séductrice à la fois, à la manière d’Eve.

Bourgogne, Chablis, Epaule de Femme, Révélation n° 14, 2003 

Le Chablis et la révélation n°8.C’est Laurence, la jeune, belle et séduisante œnologue qui nous le susurre à l’oreille, comme il est écrit en haut sur l’étiquette : « le Chablis possède de subtiles notes minérales à la fraîcheur vivifiante qui rappelle que, jadis, l’océan recouvrait ses terres.» Vient ensuite sur l’étiquette le commentaire suivant : « Un sol riche en minéraux et fossiles donne aux vins de Chablis cette couleur pure et limpide comme le cristal, mais c’est aussi de leurs arômes floraux et fruités que jaillit leur grande personnalité. Cette richesse fait de chaque vin de Bourgogne une véritable révélation».

Et pour mieux nous convaincre, le haut de l’affiche est dédié à Laurence dont nous ne voyons que la lèvre inférieure, la main sur le menton et l’épaule en transparence qui donne sa rondeur carnée au vin blanc. Gag pour montrer le jeu entre le dedans du verre  -le vin blanc - et le dehors – la jeune femme - un petit poisson de son bracelet vient de jaillir du précieux nectar pour regagner le poignet de Laurence.

Vin de Bourgogne, Révélation n° 8, Corps et Robe de Femme, 2003 

Le Bourgogne et la révélation n°14. Cette fois-ci, il s’agit d’accentuer la mise en scène pour un Bourgogne rouge. Le texte détaille la fameuse révélation : « Des nuances pourpres teintées d’éclats rubis donnent toujours des robes aux reflets chatoyants ». « En Bourgogne, plus de 100 appellations d’origine aux couleurs lumineuses, aux arômes intenses et aux saveurs incomparables expriment toute la richesse de terroirs millénaires. Cette richesse fait de chaque vin de Bourgogne une véritable révélation ».

La référence à la robe du vin n’est évidemment pas un hasard. Cette fois-ci ce n’est plus l’épaule dénudée que l’on aperçoit. C’est le corps de la femme vêtue d’une robe rouge couleur du bourgogne qui se forme au fur et à mesure que le vin est versé dans le verre. Ses bras nus et sa jambe droite dénudée presque jusqu’en haut de la cuisse accentuent la sensation de boire du vin de couleur rouge-corps de femme, le liquide coulant dans le verre, le corps dépassant du verre, pour la tête, le bras gauche et le genou droit.

Vin de Cahors, La femme à la langue 

Le Cahors. Des trésors de saveurs.  Cette fois-ci, le fond n’est pas bleuté comme dans les visuels précédents. Il est gris métallique uniforme, avec un halo blanc autour du verre au pied très curieux, qui suggère une double treille de vigne qui formerait un cœur. Le vin est quasiment noir. Une lumière éclaire légèrement de l’arrière le fond du verre pour donner la chaleur de la vie. En dessous, figure la double mention « Cahors, des trésors de saveurs ». Ah bon, des mots qui n’ont que peu de poids, sauf qu’il existe encore un élément d’importance dans ce visuel minimaliste. 

C’est le visage de la femme en haut à droite, ou plutôt sa langue qui, tel un serpent, lèche une grosse goutte de vin que l’on voit de profil. Sa peau est uniformément rose pâle de façon à faire ressortir sur le gris le rouge fort de ses lèvres et surtout de  sa langue pointue qui vient cueillir la goutte d’un rouge un peu plus fort. Ses yeux sont fermés dans l’attente du plaisir. Elle est déjà dans la jouissance promise.

Rapide bilan. Seul le visuel n° 2 « A la robe » a fait l’objet d’une plainte pour non-respect de la Loi Evin. Le tribunal en 2004 a interdit la poursuite de la campagne. Ni le visuel n° 1 « A l’épaule», ni surtout celui « A la langue » n’ont, à ma connaissance, provoqué de remous, alors qu’en ce qui concerne le dernier, il me paraît plus transgressif que celui « A la robe ». Les vins de Bourgogne  ont choisi pour leur campagne 2011 un verre à très haut pied qui se remplit  dans un joli mouvement. C’est très réussi et clairement aussi, c’est beaucoup moins fort que ceux que je viens de citer. Il manque quelqu’un pour goûter ce vin. Une femme ou un homme normal-e, ni une belle Nana (femme, pour le traducteur automatique) ou homme à grand nom du vin pour une fois, quelque soit son physique et son âge... Pourquoi pas ?

Ce serait chouette! Quant à Madonna (eh oui, elle-même), elle n’hésite pas à demander à son père – producteur de vin – d’habiller les bouteilles de vin qu’il vend avec des étiquettes très chaudes d’elle-même. Il faut ajouter aussi qu’elle n’hésite pas à chanter la gloire des vins de Bourgogne avec la rime suivante :

« We can drink some wine, Burgundy is fine, Let’s drink the bottle every drop ! ».  Remarquez qu’entre le Ier vers et le 3è, la magie du vin et le rythme de la ritournelle s’accélèrent :

Nous pouvons boire un peu de vin, Le Bourgogne est bon, Allons buvons chaque goutte de la bouteille. Yes ! 

Pour suivre le chemin

. Retrouver la publicité des vins de Bourgogne de 2011 intitulée « Petites parcelles, Grande renommée » pour les Blancs et « Petites parcelles, Grand savoir-faire » pour les Rouges, sur    http://www.vins-bourgogne.fr/gallery_files/site/321/21156.pdf. Le verre est toujours là, avec un très joli mouvement du vin quand il est versé dans le verre, l’aplat du pied qui porte le paysage et la hauteur et la finesse du pied.

. Voir l’article de Viti-Net sur la condamnation de l’Interprofession de Bourgogne pour le visuel n°2, comme contraire à la loi Evin,  au début de 2004 sur   http://www.viti-net.com/actualite/france/article/l-interprofession-des-vins-de-bourgogne-condamnee-pour-publicite-illicite-la-legislation-est-elle-a-revoir-11-204.html

. Voir l’article sur Madonna et les vins de Bourgogne, avec deux exemples d’habillage des bouteilles de son père, producteur de vin   http://www.intothewine.fr/magazine/breves-et-agenda/madonna-fait-de-la-pub-pour-les-vins-de-bourgogne

. Photos EP, à retrouver dans l'album-photos "Genre-Variations"

Commenter cet article