Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Styles de Pub Caravanes > Thomson T-Line, Safari & L'Espace

3 Octobre 2014, 11:33am

Publié par Elisabeth Poulain

 

Voici deux visuels publicitaires qui appartiennent à la série des publicités faites par les constructeurs de caravanes lors du grand salon européen de la caravane tenu à Villepinte au nord de Paris en 1966.  

Thompson T-Line caravans 1966. Cette publicité présente tout d’abord à nos yeux le grand mérite d’être datée. L’année est même un élément important du nom de cette caravane. C’est la première fois que nous rencontrons cet élément qui indique la volonté de la marque d’être à la pointe du progrès. Voici une caravane moderne, actuelle et adaptée aux besoins des utilisateurs. Blanche sur fond beige-orangé moucheté, elle est toute petite, calée dans le coin droit inférieur du visuel. On ne voit que peu de choses d’elle, si ce n’est l’essentiel, sa petite taille qui ne l’empêche pas d’avoir une partie à vivre à l’avant avec sa porte toute proche.

Pub caravane Wawa

Cette T-LIne est placée dans le sens de la marche, avec un mat auquel est accroché un fanion qui se déplie gaiement même à l’arrêt. Dessous est inscrit le nom du constructeur mais en gardant un espace. A l’autre bout du visuel en partie basse également mais en sortant du cadre et cette fois-ci à gauche se trouve le nom du modèle, T-Line 1966,  avec un effet graphique sous T-Line qui suggère la plate-forme sur-laquelle la structure de la caravane est posée.

L’effet de douceur ressenti tient au positionnement des différents éléments les uns par rapport aux autres. Une ligne de fuite en oblique part du haut avant de la caravane, touche le T de Thompson et atteint le T de T-Ligne en blanc sur fond noir qui est le seul élément chromatique capable de dynamiser l’ensemble. Si on enlève le socle inférieur, le visuel perd de son sens et cette douceur devient un peu trop mystérieuse pour être compréhensible.

La dimension franchement innovante de ce visuel publicitaire est de rétrécir cette caravane afin de montrer combien elle s’insère bien dans l’espace de ce grand paysage. Faire petit pour prouver combien la marque est grande. C’est une belle anticipation de la philosophie de « Small is beautifull » (1973), l’opus d’avant-garde du philosophe E. F. Schumacher qui dénonçait le gigantisme et la volonté de puissance de nos sociétés.    

    Pub caravane Safari

Safari worth hunting for. Cette publicité est intéressante à plus d’un titre: c’est la première à être conçue pour une catégorie particulière de campeurs, les hommes chasseurs. On ne peut s’y tromper. Le héros a chapeau et jumelles ; son visage appartient clairement au genre masculin. Il n’est pas spécialement épanoui ; ses lèvres serrées témoignent de sa détermination, son nez pointu aussi.  

L’ensemble est un peu inquiétant. La marque Safari a choisi comme argument de vente ce slogan d’une caravane adaptée au chasseur pour la chasse. On irait presque à dire qu’il lui suffirait à ce chasseur-guetteur d’arriver avec sa caravane pour faire peur aux grand fauves intrigués, qui du coup s’approcheraient d’elle. Ce que montre le visuel est en fait un raisonnement au deuxième degré. De la chasse, seuls demeurent le chapeau du broussard et ses jumelles, sans lesquelles il ne saurait être efficace. Que voit-il dans ses jumelles ? C’est ce que nous montre cette publicité. A la place de ses yeux, on y voit deux caravanes qui curieusement sont toutes les deux placés dans le même sens, avec la partie à vivre à l’avant. Cela aurait été plus drôle qu’elles soient inversées l’une par rapport à l’autre, à la façon des yeux d’une personne.

En commun, ces deux visuels ont le sens de présentation et la distance. La T-Line et la Safari, vues vers l’avant placée à gauche dans l’espace, la première en l’éloignant dans le coin inférieur droit et Safari en la rapprochant pour la grossir par deux fois.

Pour suivre le chemin

. Ces deux visuels appartiennent au « Carnet de Notes » des Editions de la Direction de l’Equipement et de l’Agriculture de l’Oise, paru sous le titre de « l’Objet caravane, Mémoire graphique des années 1960 », une réalisation de France Poulain  

. Retrouvez sur ce blog toute la série qui va bientôt se terminer.

. Photos Elisabeth Poulain, à voir dans l'album-photos "Petites Maisons " sur ce blog

Commenter cet article