Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Toute la ville va vers la mer > Denaeyer & Van Poelvoorde

1 Avril 2012, 18:46pm

Publié par Elisabeth Poulain

Vous avez bien lu : c’est la mer qui va vers la ville et non la ville qui va vers la mer. Nous sommes pourtant totalement convaincus de la réalité de la seconde proposition. Ce sont bien les urbains qui émigrent dès qu’il fait beau, chaque week-end et pendant toutes les vacances au bord de la mer. Ce sont aussi les retraités qui « se retirent » - le mot est délicieux - le long des côtes normande et atlantique. C’est là et particulièrement en Loire-Atlantique et en Vendée qu’on trouve le plus de retraités venus du nord et/ou de la région parisienne pour « y couler » leurs vieux jours. Parler de Paris n’est pas neutre non plus. Chacun sait qu’aujourd'hui un grand projet d’urbanisme porte sur la réalisation du « Grand Paris », qui s’étirera de Paris, la capitale de la France, jusqu’à l’embouchure de la Seine.   

Toute la ville va vers la mer, Denaeyer-van Poelvoorde 

Toute la mer va vers la ville est le premier vers d’un long poème écrit en 1895 qu’Emile Verhaeren (1855-1916), poète flamand a appelé « le Port ».  Une vision pleine de bruit et de fureur, où le noir et le rouge sang domine que le poète a insérée dans « Les Villes tentaculaires ».

Roland Denaeyer et Colette van Poelvoorde, tous deux artistes né-e-s en 1930 et 1931, ont conçu « en dessins, collages et peintures un hommage au poète » d’une sélection de textes de l’artiste, une façon aussi de montrer la capacité très contemporaine du poète à mettre en musique des mots au fort pouvoir visuel. Ils ont réalisé un dessin surprenant.

Le visuel choisi pour annoncer l’exposition. C’est lui qui a attiré mon attention, tant la présence de ce petit dessin est forte. On y voit un tout petit bateau dont on ne sait s’il arrive ou s’en va, flottant au bord de l’horizon sur une mer calme ou aucune vague ne fait d’ombre à une autre, avec de très gros nuages noirs et gris oppressant qui mangent presque tout le ciel et une partie de la mer.

Pour suivre le chemin. Voir l’exposition des œuvres des deux artistes au Provincial Museum Emile Verhaeren, E. Verhaerenstr. 71,2890 Sint-Amands, Belgique, www.emileverhaeren.be 

. Connexions: Art, Poésie, Dessin, Noir et Blanc, Ville, Mer, Port, Belgique, XIX et XXe siècle

. Photo EP à partir de la carte publicitaire annonçant l'exposition  

    

Commenter cet article