Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

P.47 WBW > Les Habits des Vins d'Expression > Le Signe du Feu

, 23:38pm

Nous venons de quitter le cycle contemporain des vins d’émotion. Nous entrons dans le cycle fondamental des vins d’expression, avec ce dernier chapitre, le 9è et dernier de ma recherche consacrée à l’habillage de la bouteille, qui parait dans ce blog depuis plusieurs mois sous le titre ‘The ‘World through the Bottle of Wine’. Ce SIGNE du Feu  est un hommage au feu de la création.   


La création

C’est le feu qui crée, le feu qui a donné naissance au monde. Le feu, source de vie, qui est à l’origine du verre qui enferme le vin et lui donne forme achevée avant son transfert dans un verre à boire cette fois-ci. Un véritable feu matriciel qui est au profond du sens donné au vin et qui donne le style. Il est aussi le feu du vin, celui qui attire et effraie à la fois. Il est enfin celui qui est au cœur de la parole qui lie l’homme au vin, le feu de la création et de la passion.

Le feu du verre

Le feu est le Signe global par excellence, celui dont la bouteille de verre ne saurait pas se passer. Ce ne sont pas les tentatives actuelles qui pourront lui faire concurrence, du moins pour l’instant : des bouteilles en plastique bleu pour du Rosé d’Anjou avec une capsule à vis pour le marché néerlandais, des bouteilles de 25 cl en aluminium  « pour les femmes » en alternative à la bouteille de bière, des briques adaptées au vin en forme de parallélépipède rectangle de couleur, des boîtes boisson à emporter en pique-nique qui se vendent bien au Royaume-Uni et dans les pays scandinaves… Le plastique et l’aluminium ont certes leurs qualités de légèreté, de coût et de résistance, mais pour l’instant ils ne sauraient avoir la même portée symbolique que le verre.


- Près de la mer, certains vignerons font         ressortir l’origine volcanique de la roche qui nourrit leurs plants de vigne. Jo Landron a donné à sa cuvée la plus connue le nom d’Amphibolite, une roche éruptive à classer dans les basaltes.

- Cinabre est un vin de Touraine de François Plouzeau sur une peinture de Bertrand Bataille, qui fait ressortir le gras d’un rouge peint à l’huile avec des effets de profondeur. Cinabre est le nom d’un rouge vermillon issu d’un sulfure qui est un des composants principaux de la matière terrestre en fusion.

 

L’origine du verre

Le verre est né de la rencontre entre la force du feu, issu des entrailles de la terre ou des profondeurs du ciel, et des matières tels que sable, soude et chaux présents dans notre univers. Vers 100.000 ans avant Jésus-Christ, l’homme savait déjà tailler l’obsidienne, un verre volcanique pour en faire des pointes de flèche. Mais il fallut attendre plusieurs dizaines de milliers d’années pour que l’art du verre naisse en Egypte et en Mésopotamie vers 4.500 avant J.C. Le verre est le premier produit de synthèse que l’homme a su fabriquer.  Même au Moyen Age pourtant peu propice aux liens commerciaux, on sut  faire naître et développer l’art du vitrail présent.

 

901. Un Sauvignon de Marcel Sautejeau réussit tout à la fois à jouer sur la forme stylisée du S du cépage et du fondateur de la marque éponyme, évoquer le feu de la flamme qui crée le verre et célébrer l’art du vitrail avec une réelle dimension spirituelle.

 

Il fallut ensuite attendre la Renaissance pour que s’ouvre une nouvelle ère du verre qui fit de l’Europe le berceau mondial du verre. Quant à la bouteille de verre utilisée pour l’usage du vin, on la connaissait déjà bien en Loire avant la Révolution française. Certaines manufactures de verre produisaient plus d’un million de bouteilles par an, toutes soufflées à la bouche. Le transport fluvial par bouteille vers Paris représentait un avantage considérable par rapport au transport par barrique. La mise en bouteille se faisant dès lors au domaine, le risque de fraude par mouillage lors du transport diminuait ainsi que le risque d’oxydation.

 

- Louise de Dreux-Brézé qui gérait le grand Domaine du Château de Brézé au 18ème siècle s’en était faite une fervente partisane. Actuellement, son descendant, Jean de Colbert utilise la bouteille Anjou pour le Saumur Rouge et la bouteille lourde bourguignonne pour le Coteaux de Saumur, Clos Bonnenouvelle.            

 

Venise et la Bohême

C’est là qu’est né le verre de cristal ; la troisième technologie se fit jour en Angleterre au 18ème siècle avec la naissance et le développement du verre industriel. La bouteille de verre fut désormais produite en très grandes séries grâce à l’utilisation en continu du charbon et non plus du bois jusqu’alors. De nos jours, l’industrie de verre a subi une très forte concentration avec le rachat des petites unités indépendantes de production par les grands groupes européens.

 

La bouteille est le siège du grand secret du pouvoir de communication : une étiquette ne porte pas le sens à elle seule, elle n’acquiert de signification qu’une fois positionnée sur une bouteille pleine. Il suffit de faire le test entre voir une étiquette seule, une bouteille seule, la bouteille remplie, bouchée et capsulée, la bouteille revêtue de l’étiquette, de son macaron s’il y lieu, de la contre-étiquette. Huit opérations uniquement pour doter une bouteille d’un sens et d’un style. Chaque étape apporte quelque chose et à chaque fois il faut tester ses idées pour voir si la cohérence se poursuit.

 

Pour suivre le chemin

. Le prochain billet sera consacré à la bouteille, sans laquelle il ne saurait être question pour le vin de porter des habits.

. Les étiquettes de ce chapitre sont à voir dans 9Labels dans l’album photo.