Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

P.06 WBW > Les Habits des Vins d'Expression > La Vigne

, 19:02pm

Nous sommes dans Le Signe de l’Homme,celui qui par son travail dans le vignoble et dans son chai, change le jus de raisin en vin. Dans la page n° 5, nous avons vu comment certains vignerons choissent de mettre la vigne à l’honneur et parlent sur l’étiquette de leur mode de travail de la terre. Aujourd’hui nous découvrons les différentes façons de célébrer le vin en plaçant la vigne à l’honneur, avec Le plant, la grappe, la feuille, la baie…  

Le vrai retour de la vigne

Dans l’Antiquité, le vin était souvent représenté par la feuille de vigne plus d’ailleurs que par la grappe de raisin.

 

114. Avec une notable exception, pour le Chinon du Château de La Grille 1925avec une grappe de raisin, sans feuille, porté par Silène, associé au Dieu Pan, et par Satyre, le précepteur de Dionysos, un demi-dieu rustique bien troublant avec ses jambes de bouc, des cornes. Ce dessin est réinterprété actuellement en remplaçant ces dieux grecs par de jeunes et alertes vendangeurs, sans portée symbolique aucune.

 

Jusqu’en 1960 environ, il suffisait d’une feuille de vigne pour dire que qu’il y avait du vin dans la bouteille. Ensuite s’est ouvert une ère nouvelle placée sous le signe de l’abondance et de la facilité.  Pendant plus de trois décades, on ne communiquait plus guère ni sur le plant de vigne, ni sur la feuille, ni sur la grappe, sauf quelques vignerons, plus soucieux de mettre en pratique leurs convictions propres que de suivre le voisin et le fournisseur de produits chimiques. Actuellement, la situation se diversifie à nouveau et on retrouve des visualisations de la vigne. 

 

115. C’est le cas de Michel Redde pour un Pouilly-Fumé, Taille Pierre, avec un plant de vigne appelé ‘Maudit’ qu’il a dessiné à la plume, dans sa nudité d’hiver, avec son côté tragique et fort en même temps. Son fils, Thierry Redde, a choisi ce dessin en hommage à son père, qui a bâti le domaine qui porte son nom et est re-devenu peintre quand le fils a repris le domaine du père. 

 

116. Le vigneron Charles Jogueta dédié un Touraine à la Plante Martin du Closdu même nom, en gardant toujours le portrait de François Rabelais en médaillon.

 

117. Claude Courtois des Cailloux du Paradis a dessiné pour Racines, un vin de table, la force de la vigne en représentant le plant, cette fois-ci aussi dans sa partie souterraine, avec ses racines profondes.

 

118. Les Demoiselles de Chantal Wilk du Domaine des Ballandorssont représentées, pour un Quincy, par une feuille de vigne qui laisse échapper des grains dorés sur un fond vert.

       

119. Seules quelques feuilles de vigne en vert adouci présentent Provignage*, un vin de cépage Romorantin d’Henry Marionnet,issu d’une vigne plantée en 1850. (* Le provignange est une méthode de duplication de la vigne par enfouissement d’une tige. Synonyme de marcottage).

 

120. Quatre feuilles de vigne entourent le Jasnières, Clos des Mollières, des Maisons Rouges d’Elisabeth et Benoît Jardin.

 

Feuilles et grappes

Elles ornent à nouveau les étiquettes de vin de multiples façons :

 

121. une feuille de vigne et une grappe en or vieilli sur fond noir en blason pour un Gros-Plant d’A. Michel Brégeon,

 

122. une feuille de vigne qui enlace le S de Sauvion comme emblème pour un Muscadet, Climat, du Château de la Fessardière,

 

123. un ensemble très stylisé associant grappe et feuille au centre d’une forme ronde qui inclut Bablut en haut et Coteaux de l’Aubance chez Christophe Daviau,

 

124. une frise très légère, en relief et peu colorée de grappes et de feuilles de Pascal Jolivet en haut d’une petite étiquette carrée blanche pour un Pouilly Grande Cuvée, 

 

125. de la vigne représentée par un plant qui monte sur un mur ancien dont on ne voit que la partie gauche pour un Sancerre, Vieilles Vignes, de Roger et Didier Raimbault,

 

 

126. la grappe de raisin qui mûrit au soleil avec des couleurs surprenantes orange et rouge pour son Anjou (rouge) Vieilles Vignes ou mauve avec des traces d’orange pour le Coteaux du Layon (blanc) Maria Juby, du nom la grand-mère de Patrick Baudouin, sur une création d’Henri Mouzet graphiste.  Communiquer sur la baie de raisin ne relève pas seulement d’un jeu de la miniaturisation. Des puristes  travaillent au grain près. C’est le cas des producteurs de liquoreux du Layon qui ramassent le raisin, grain à grain, à fur et à mesure que le grain se déshydrate sous l’effet de l’action d’un champignon, le botritys cinarea, lors des tries successives qui peuvent aller jusqu’à huit fois !

 

127. Cinq feuilles de vigne volent au vent d’automne, sur une fine aquarelle, qui évoque

la couleur de la vigne en octobre, pour la Coulée Automnale, un Chinon de gravier, de la Maison Couly-Dutheil.

 

128. Alphonse Mellot, associe son Sancerre rouge, La Demoiselle, à huit grappes de raisin formant une farandole sous l’action conjuguée du soleil et de la lune. 

 

- Les Frères Foucault ont choisi un dessin ancien d’une grappe entourée d’une feuille de vigne pour le Brézé du Clos Rougeard, la couleur de la grappe variant en fonction de celle du vin.

- La feuille de vigne stylisée est utilisée comme emblème graphique par les Caves de la Loire à Brissac depuis de nombreuses années, pour un Anjou blanc avec ce commentaire : « un carré de vignes et sous la feuille d’or, la passion des hommes pour la plus belle des minéralités ».

 

Puis de la baie de raisin, il n’est que de lever la tête pour avoir une vue d’ensemble sur la parcelle de vigne et les paysages de vigne.

 

Pour suivre le chemin du « Monde à travers la Bouteille de Vin* »

- prochain billet sur les paysages de vignes tels qu’on les découvre sur les étiquettes de vin

*= The World through the Bottle of Wine = WBW