Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

P.12 WBW > Les Habits des Vins d'Expression > Le Ciel et la Terre

, 00:25am

Le ciel, cet espace infini

Comme le ciel, l’espace est difficile à visualiser sur une petite surface.  Une solution serait de ne rien montrer sur l’étiquette. C’est le pas que des vignerons américains ont franchi avec une étiquette totalement blanche et vide.  C’est aussi le rêve de certains en France de présenter une bouteille sans aucune indication, nue comme au premier jour de la Création et qui se suffirait à elle-même. C’est un rêve devenu presque une réalité quand l’étiquette devient transparente ou si petite qu’on ne la voit plus. Pour suggérer l’infini, il existe néanmoins d’autres idées, comme les étoiles et la lune la nuit, le ciel, les nuages, les oiseaux ou les papillons le jour. Il suffit alors de lever la tête pour regarder l’infiniment grand de la voûte céleste et se poser la question  ‘que me dit le ciel aujourd’hui ?

 

239. Une seule vigneronne a eu cette idée de célébrer le ciel qui chaque jour renaît et chaque jour change, qui est la manifestation la plus forte de l’ordre sacré de l’univers. Marie-Annick Lemaire signe ainsi tous ses vins de Vouvray, ici un sec représenté ici avec une grue, symbole en Asie de prospérité, de pureté et de vitalité.

 

La pluie, les nuages

Ils ne viennent pas spontanément à l’esprit. Difficile de dire que la pluie figure en tant que telle sur une étiquette de vin. Pourtant c’est d’elle que dépend la fertilité de la terre. Elle est source de fécondité. Par contre les nuages annonciateurs de la pluie, oui, il y en a.

 

240. Les plus beaux sont ceux de Pascal Jolivet pour des Sancerre et des Pouilly sur Loire; le blanc porte des nuages gris-noirs, le rosé des nuages orangés et le rouge des nuages violets-mauves. Quant au Pouilly-Fumé, ses nuages sont vert-gris. Ces nuages bienveillants et étonnants de présence créent une atmosphère d’attente et d’évanescence.

- Il est plus fréquent de trouver un cumulo-nimbus bien rond annonçant le beau temps dans un ciel clair pour meubler l’espace au-dessus du chai. C’est le cas pour le Muscadet Sèvre et Maine sur lie du Domaine de la Cognardière de Dominique et Vincent Richard.

 

Le vent

Il est difficile à représenter en tant que tel. Dans les vignes, on en parle surtout pour s’en protéger, comme par exemple à Saint-Nicolas de Bourgueil ou à Bourgueil contre le vent du Nord qui voit sa course freinée par les bois du haut du plateau, avant la descente face au sud vers la Loire. Quelques vignerons arrivent à en parler de façon directe et positive.

- Au Domaine des Guyons, Franck et Ingrid Bimont ont donné le nom de la Cuvée Vent du Nord  à un Saumur parce qu’il rafraîchit avec bonheur l’été leur chai ouvert plein sud dans une cour blanche de falun qui retient la chaleur du soleil.

 

Le vent d’Ouest

Il apporte la douceur océanique le long de la Loire, ce vent qui transporte les graines de plantes qui aiment la chaleur et que l’on retrouve tout au long des rives de la Loire jusqu’à Saumur et plus. Sur terre toujours mais sur les collines, une façon très féconde au niveau de la symbolique de faire parler le vent est de dessiner un moulin dont les ailes tournent pour broyer le grain qui donne la farine. Le lien se fait naturellement entre le vin et le pain avec l’aide du vent qui fait tourner les ailes du moulin. Le meunier était un personnage important de la communauté villageoise avec le maréchal-ferrant, le laboureur et le vigneron. En France le vin est associé au pain pas seulement pour la rime mais par l’histoire, surtout dans notre région d’ouest. Les ailes des moulins transmettaient des informations vitales aux ‘Vendéens’, ces  royalistes en lutte contre les forces de la Convention (1793-1796). Plus pacifiquement de nos jours, les moulins  connaissent une nouvelle vie de résidence secondaire grâce aux restaurations entreprises par leurs nouveaux propriétaires.

 

241. Quand on met le clocher de l’église à droite de l’étiquette, face au moulin aux ailes déployées à gauche, on comprend bien que la vigne placée entre ces deux totems bénéficie d’une double protection, surtout quand l’étiquette est ronde, la forme parfaite. C’est le cas par exemple du Grolleau gris de Joël Hérissé du Moulin de la Touche.

 


242. Un Muscadet-Sèvre et Maine sur lie se présente avec un moulin, sous le nom de Château de la Gravelle, Cuvée Don Quichotte, de Véronique Gunther Chéreau de Saint-Fiacre sur Maine. 
 

 

243. Le moulin du Domaine des Saints Martins des Vins Thomas a été démantelé pierre à pierre pour ne plus avoir à payer le lourd l’impôt qui frappait l’outil de travail du meunier. Il en reste aujourd’hui l’embasement. C’était en 1900 le plus grand moulin autour de Tigné. De nos jours, il existe encore pour tous les vins du domaine dont un Blanc de pays, Chardonnay.

 

244. Il existe aussi, à la Maison Couly-Dutheil, un Saumur ‘Les Bondonnières’ avec un dessin que l’on dirait ancien et fort en couleur. Un autre moulin donne son nom à un Couly-Dutheil Saumur blanc, celui de Turquant.

 

245. Le Clos du Grand Beaupréau est actuellement travaillé par trois vignerons qui ont adopté en commun un macaron portant l’emblème du moulin pour leur Savennières. La seule autre contrainte est d’utiliser le blanc et le gris. Yves Guégniard du Domaine de la Bergerie est l’un d’eux.

 

Les oiseaux

Sur terre, la présence du ciel peut aussi être matérialisée par les oiseaux terrestres, des libellules et surtout les papillons car ils sont censés représentés la grâce féminine et de ce fait parler aux femmes. Les oiseaux de terre sont surtout retenus pour leur grâce, leur chant, la chatoiement de leur plumage ou leur finesse plus que pour leurs prouesses de vol athlétique.   

 

246. Christophe Daviau a choisi une grive qui symbolise la légèreté et la vitesse, avec ses ailes déployées pour son Crémant de Loire du Domaine de Bablut à étiquette blanche.

 



La nuit

Quand le soleil tombe, tout change. Ce sont les étoiles et la lune qui nous font rêver. L’ambiance se moidifie, les perceptions aussi, comme les vins  et leurs représentations. 
 

247. La Lune est un vin de table de France de la Ferme de la Sansonnière de Mark Angeli, vigneron et paysan solidaire à Thouarcé, en raison de la force du symbole lunaire associé au blanc de l’étiquette, au violet du blason et à l’argent à chaud.

 

Il n’y a pas que la lune à se montrer la nuit quand le ciel est clair, un grand nombre d’animaux nocturnes aussi, à commencer par les loups qui nous ont fait frissonner de peur le soir, étant enfant, avant l’arrivée du sommeil.

                                                                                                                       

248. Chez Régis Neau au Domaine de Nerleux, les Loups noirs de ce Saumur-Champigny se sont transformés, par la magie du vin, en loups d’or sur fond noir par un procédé qui rappelle celui qui consiste à parler des ‘enfants des livres’ pour désigner les livres pour enfants.

 

Au petit matin, la nuit se termine, le soleil réapparaît et la lumière chasse les démons de la nuit. Les plantes, les animaux et les hommes vont pouvoir reprendre vie.

                       

La lumière  

Elle est si importante qu’elle mérite d’être individualisée en tant que telle. Cette tendance venue d’Asie place la lumière au même rang que la couleur. Elle est une dimension en soi. La douceur de la lumière est celle de la Loire faite de couleurs tendres, de paysages accueillants, de pierres blanches de tuffeau, de beauté discrète et d’élégance, sans violence ni dramaturgie. Celle à laquelle pense Jacques Puisais de Chinon, un grand oenologue de renommée mondiale  qui a nommé un de ses ouvrages « Douceur et Tendresse de la Loire » (Editions L’Araignée). C’est certainement aussi  l’une des raisons qui associe la Loire à l’aquarelle. Rapide, cet art  nécessite une parfaite maîtrise du geste, sans possibilité de retour en arrière.

 

- Edouard Pisani-Ferry de Parnay parle en paraphrasant Kundera de « l’insoutenable légèreté de la Loire. » Pour la célébrer, il a choisi l’aquarelle pour son Saumur-Champigny, Cuvée Ferry, Château de Targé.

 

- Pascale et Etienne de Bonnaventure du Château de Coulaine utilisent l’aquarelle de façon monochromatique. Pour leur Chinon rouge, seuls des arbres colorés en vert forment un écrin autour du château.  

 

Ce quatrième élément est certainement celui qui est le moins perçu, d’une façon un peu surprenante, en décalage avec la réalité, comme si la lumière était occultée par le soleil qui lui fait de l’ombre ! Une des raisons peut être qu’il est plus facile de montrer la transparence et les jeux de lumières entre le vin et le verre de la bouteille plutôt que d’essayer de la traduire sur l’étiquette seule.

 

Le soleil

Plusieurs utilisations peuvent en être faites.

- Le Domaine de L’Eté de Catherine Nolay, a naturellement adopté le soleil d’or comme emblème sur ses étiquettes. La Cuvée Soleil est attribuée à un Coteaux du Layon.

 

249. On peut aller beaucoup plus loin pour monter la force symbolique du feu du soleil. Il suffit de se tourner vers François Ier qui l’avait choisi comme emblème dans ses armoiries avec pour devise « J’y vis et je l’éteins. » Il s’agit de la salamandre qui représente à la fois le Juste au Moyen-Âge et le soufre incombustible. D’où l’or cuivré qui accentue la forme de la salamandre dressée en cuvée d’un Cour-Cheverny de Philippe Loquineau.

                                               



250. Claude Courtois des Cailloux du Paradis, pour son vin de table ‘Petit coin de Paradis’ place le soleil à droite dans une étiquette panoramique qui inclut tous les éléments de la nature, la vigne évidemment mais aussi les arbres à fruit, les fleurs, l’herbe, la mare, un lièvre et une barque pour aller sur l’eau. Un monde global.

                       

Transition du Signe de Terre (2) vers le Signe de Pierre (3)

Le Signe de Terre est fondateur de l’identité du vin. Il s’est traduit en France par le concept des AOC qui fait reposer l’identité d’un vin sur un terroir, la vigne dont le cépage est adapté au terroir et le travail de la vigne et du vin. Ce concept a maintenant acquis la dimension mondiale par la force de sa cohérence. Les réformes actuelles sur l’agrément de l’exploitation et non plus de chaque vin n’en prouvent que mieux son importance et pourtant visuellement, peu de vignerons communiquent sur ces éléments.

Comme le montrent les Signes de l’Homme et de la Terre, une nouvelle vague commence à redire haut et fort l’importance de l’amour et du travail de la terre et à montrer visuellement nos liens avec l’histoire de l’humanité. Cette tendance va s’accentuer et ce de façon irréversible, sans nuire à l’imaginaire, ni à l’existence des autres Signes. Bien au contraire, les chemins du rêve se créent au fur et à mesure qu’on avance dans le SIGNE de Pierre.
 

 

Dialogue imaginaire entre Isi** et Eli*

 

Isi : drôlement compliqué, ton truc. Déjà, il me faut dorénavant repérer les vignerons qui me parlent. Maintenant, j’ai à apprendre sur quel type de terre je marche, d’où vient le vent, où sont les coteaux à vignes ; je vais en plus devoir mettre mes lunettes, ce qui m’agace, pour lire ce qui est marqué en tout petit, zut, flutte et reflutte ; moi, je veux simplement boire du vin,

 

Eli : quelle râleuse, tu fais. Tu connais bien pourtant tout ce qui touche à ce que tu adores. Là c’est la même chose. Je ne vois pas le problème et en plus tu deviens intelligente, tu comprends mieux ;

 

Isi : merci bien, du compliment. Je le suis déjà tellement que je m’effraie,

 

Eli : si tu le dis !


Eli est l'auteur sérieuse et ** Isi, son double impertinent et rieur  

 

 Pour retrouver et suivre le chemin

= voir les 12 précédents billets
= et attendre le début du 3ème chapitre, le Signe de Pierre.  

Photos EP, visuel plan France Poulain