Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

P.21 WBW > Les Habits des Vins de Tradition > Le Signe du Temps

, 00:25am

Son essence, la légitimation du vin

Le Signe du Temps est un signe extrêmement fort qui règne sans partage et guide de façon souvent voilée nos actions les plus courantes et les plus tangibles, non seulement dans nos relations avec les autres, mais avec les objets de la vie professionnelle et domestique. Ce temps est celui de l’esprit, celui qui s’inscrit plusieurs millénaires en arrière, celui d’aujourd’hui et de demain. C’est un marqueur d’histoire proche ou lointaine qui fait alliance naturelle avec le papier qui porte la culture. Son essence est d’ordre spirituelle. Comme le vin avec lequel il fait un bout de chemin depuis l’aube des temps, le temps se refuse à se laisser enfermer.

 

Le Signe du Temps est également le plus délicat à saisir. Il est complètement inhérent à la tendance patrimoniale qui découle d’un héritage. Il est toujours en nous et est de ce fait insaisissable. Comme la culture, comme le vent, il est toujours là si présent dans notre vie. Ce vent qui vient du ciel, qui transporte les graines de la vie, tout autant que des poussières venant d’un passé dont la force nous dépasse et va vers un ailleurs que nous ne connaissons pas. Ces poussières de temps sont ténues et pourtant perceptibles sur les étiquettes de vin, en parlant histoire, mythe, mais aussi religion avant d’analyser nos rapports au blanc et au noir et de terminer par l’or qui sont des indicateurs du temps.

 

Des hommes et des dieux

La présence de l’histoire est attestée par tous les Signes que nous avons rencontrés, plus particulièrement ceux de Pierre et de Papier. Mais aussi dans le Signe de l’Homme avec l’art pariétal ou la composition de la roche terrestre dans le Signe de Terre. Paradoxalement l’histoire est si peu présente sur les étiquettes que c’est son absence en tant que référence visuelle, comme un phare de légitimité, qui interpelle.

 

La préhistoire

Elle est  le choix de quelques vignerons désireux de célébrer la pierre, celle des dolmens dont on ne comprend pas encore vraiment la signification, celle qui témoigne de la pérennité du travail de la terre ou la proximité des chevaux que l’on rencontre dans des grottes… Les trois exemples qui suivent relèvent de l’univers contemporain du vin ; aucun des trois ne communique par les Signes de Pierre ou de Papier. C’est déjà une rupture par rapport à ce qui se fait traditionnellement. La tradition étant la somme de ce que nous prélevons dans le passé, pour justifier le présent et nous aider à aborder l’avenir.

501. Didier Dagueneau a associé son Pouilly ‘Pur Sang’ à un dessin d’un cheval pariétal. La grotte de Lascaux (-18 000 à -15 000 avant J.C.) est classée au Patrimoine mondial par l’Unesco comme l’est la Loire dans sa partie médiane.

 

502. La Pierre Couvretière est un dolmen proche de la Loire, qui date du V au IIIème millénaire avant J.C. et le nom d’un Coteaux d’Ancenis, Gamay, de la Cave des Vignerons de la Noëlle.

 

- Thierry Puzelat, pour son Touraine Le Brin de Chèvre, a cherché son exemple d’art rupestre au Sahara. L’âge du dessin est estimé à -6000 à – 4000 avant J.C.

 

La civilisation gréco-romaine

Elle a marqué profondément le littoral méditerranéen et la Vallée du Rhône. En Loire, son influence opère essentiellement au travers des dieux et des symboles du monde antique. Ceux-ci ont eu et continuent à avoir une influence qui dépasse la stricte carte géographique. Demeter, le dieu grec des moissons ou Cérès, son homologue latin, symbolise toujours l’abondance de notre Mère Nature. Son nom a été choisi pour appeler un organisme certificateur en agriculture biologique.

On trouve également :

- Prestige de Cérès pour un vin gris Châteaumeillant de la Cave des Vins de Chateaumeillant ;

 

503. Thyrse pour un Saint-Nicolas de Bourgueil de Sébastien David qui a donné à son millésime 2001 non filtré, « ce symbole antique en forme de cep de vigne, un des attributs de Dionysos »,  indiqué en tout petit au bas de l’étiquette.

 

On continue à boire du nectar en Loire, cette boisson fermentée divine qui conférait l’immortalité.

- C’est peut être aussi pour évoquer la concentration et souligner le caractère délicieux du Coteaux du Layon 2002, Nectar, que Nathalie et Antoine Leduc, viticulteurs à Soussigné ont choisi ce vocable.

 

Dionysos et Bacchus

Les dieux grec et latin du vin, sont toujours évoqués en Loire, plus souvent actuellement sous la forme d’un nourrisson joufflu que d’un noble vieillard d’ailleurs. Mettre Bacchus en médaillon est une autre façon d’anoblir une bouteille et de bénir le vin. On le voit bien pour un Bacchus:


- puissant en or sur fond noir pour un Chinon de Jean-Maurice Raffault,


- adolescent pour un Cour-Cheverny Vieilles Vignes de Benoit Daridan,


- enfant tenant une coupe à la main de Rémi Cosson pour un Touraine Noble Joué,


- d’Or 2004 donné à un Touraine Amboise du Domaine de la Gabillère du Lycée d’Enseignement viticole.

 

D’une façon plus visible, l’empire romain a laissé de nombreuses traces et les Romains sont encore très présents dans la partie est et médiane du Val de Loire.

 

504. Henry Marionnet honore ses Touraine Gamay issus de vignes françaises, non greffées plantées franc de pied en 1992, par un nom de cuvée en latin, la langue savante, Vinifera, du nom latin de la vigne, vitis vinfera, pour un Gamay du Domaine de la Charmoise.

 


505. Philippe Delesveaux nomme une cuvée exceptionnelle de Coteaux du Layon  Carbonifera, en prélevant carbo de carbonifère et nifera de vitis vinifera pour célébrer l’union de la vigne avec le sous-sol carbonifère de la Haie Longue à Saint Aubin de Luigné,

 

506. Christophe Daviau appelle un de ses Cabernet Franc Petra Alba, (La Pierre Blanche), un Anjou-Village Brissac du Domaine de Bablut. A l’évidence, Petra Alba marque bien la chaleur du sol et la force du Cabernet Franc, avec une sonorité finale en ‘a’ particulièrement bien choisie. Rocca Nigra du même vigneron a un pouvoir d’attraction décuplé par rapport à Roche noire.

 

De même que la langue grecque est à l’origine de nombreux noms de roche, l’influence latine peut se faire sentir par le recours à cette langue encore vivante, ne serait-ce que par le nom de domaine, qui vient de dominium, le droit de propriété, de dominus le propriétaire et de domus, la maison en latin. Domaine en latin se dit villa que nous retrouvons dans nos villas de bord de mer.

 

507. Jean Tatin a choisi Sucellusen nom de cuvée pour un Quincy du Domaine du Tremblay,  en hommage à ce dieu celte qui frappe fort avec son maillet, dieu de la nature, de la forêt, du sol et de la nuit. Sur l’étiquette figure aux pieds du dieu un tonneau de vin renversé et vide, parce que le vin a été bu.

 

- Quercus, le nom du chêne en latin, est le nom de cuvée d’un Coteaux du Giennois produit à 3 500 bouteilles en 2003 par la Cave de Pouilly-sur-Loire. Le chêne est l’arbre,  dont nous avons déjà parlé dans le Signe de Terre ( chapitre 2) et que nous retrouverons dans le Signe de Feu (chapitre 9).       

 

Pour suivre le chemin

. Ce 21è billet marque l’ouverture du chapitre 5 consacré au SIGNE du Temps qui met en lumière la légitimation du vin par l’histoire, la religion et la culture. Nous sommes toujours dans la partie consacrée aux Vins de Tradition, le CYCLE classique des Vins de Tradition

. Vous retrouvez les précédents billets classés dans l’ordre chronologique dans Pages.

. Les étiquettes de ce SIGNE du Temps figurent dans l’album photo 5WBW.

. Schéma et plan de la recherche, France Poulain.