Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Reflets du ciel, Flaques d’eau, Ornières d’allées en forêt, Photos

24 Mars 2017, 11:37am

Publié par Elisabeth Poulain

Reflets du ciel, flaques d'eau, ornières en forêt, Cl. Elisabeth Poulain

Reflets du ciel, flaques d'eau, ornières en forêt, Cl. Elisabeth Poulain

Décryptage du titre. Il venait de pleuvoir abondamment pendant plusieurs jours. Nous savions que les chemins de la forêt, où nous avions nos habitudes dominicales de promenade, allaient être détrempés. Mais ceci n’était de nature à nous empêcher de nous y rendre. Sans faire vraiment beau, il y avait quand même suffisamment de bleu au ciel, avec de jolis cumulo-nimbus, pour nous inciter à aller marcher dans « notre » forêt domaniale de feuillus, celle où nous avions nos habitudes…Par contre nous avions mésestimés l’état des allées argileuses défoncées par le passage de camions…

Les photos du sol montrent deux étapes de notre promenade, au début sous le couvert d’arbres et ensuite lors d’une éclaircie.

Reflets du ciel, flaques d'eau, ornières en forêt, Cl.1.1-1.2-1.3-Cl. Elisabeth PoulainReflets du ciel, flaques d'eau, ornières en forêt, Cl.1.1-1.2-1.3-Cl. Elisabeth Poulain
Reflets du ciel, flaques d'eau, ornières en forêt, Cl.1.1-1.2-1.3-Cl. Elisabeth Poulain

Reflets du ciel, flaques d'eau, ornières en forêt, Cl.1.1-1.2-1.3-Cl. Elisabeth Poulain

La première série s’ouvre sur la présence au sol de beaucoup d’eau. Le premier cliché 1.1 n’est pas intéressant en soi. On ne voit quasiment rien. On ne distingue même pas le ciel de l’eau. Seuls quelques brins d’herbes surnagent. Le cliché 1.2 est plus intéressant visuellement. Il montre la difficulté de marcher dans de la terre argileuse orange foncée, sans trace au sol mais avec recouverte d’une belle épaisseur d’eau formant des grandes flaques, sans possibilité de trouver des îlots de terre pour avancer au sec.

La troisième photo 1.3 annonce la seconde série : elle rend compte de la profondeur des traces au sol de camions cherchant à avancer hors des traces profondes des passages précédents. Quant à nous, promeneurs à pied, nous avions évidemment déploré de ne pas avoir pris des bottes, en plus de nos chaussures habituelles, au cas où… Nous marchions carrément dans l’eau, une situation quand même peu agréable.

Reflets du ciel, flaques d'eau, ornières en forêt, Cl.2.1-2.2-Cl. Elisabeth Poulain
Reflets du ciel, flaques d'eau, ornières en forêt, Cl.2.1-2.2-Cl. Elisabeth Poulain

Reflets du ciel, flaques d'eau, ornières en forêt, Cl.2.1-2.2-Cl. Elisabeth Poulain

. La seconde série de trois est placée sous le signe au sol de l’apparition d’un franc ciel bleu, avec quelques nuages bien blancs, dans l’eau stagnant dans les traces encore plus profondes des pneus des camions. On aperçoit les branches de quelques arbres au-dessus de nous.

Dans la première photo 2.1 de cette seconde série, on retrouve en partie gauche la couleur orangée de la photo 1.1, l’autre partie est au contraire très claire. On y voit distinctement le ciel bleu, les nuages bien blancs et les reflets de branches d’arbres, en partie droite. Les deux autres photos 2.2 et 2.3. présentent les mêmes caractéristiques.

Reflets du ciel, flaques d'eau, ornières en forêt, Cl.2.2, Cl. Elisabeth Poulain

Reflets du ciel, flaques d'eau, ornières en forêt, Cl.2.2, Cl. Elisabeth Poulain

Aucun cliché ne ressemble à un autre et pourtant il y un air de famille, dès lors qu’il y a des traces profondes. Clairement mes préférées vont à la seconde série et tout particulièrement à la 2.3 avec ses trois sillons, celui de gauche très orange foncé, le sillon du milieu, qui a les caractéristiques des deux séries et celui de droite, très clair avec un beau nuage en bas et le reflet de feuilles en haut…

Reflets du ciel, flaques d'eau, ornières en forêt, Cl.2.3, Cl. Elisabeth Poulain

Reflets du ciel, flaques d'eau, ornières en forêt, Cl.2.3, Cl. Elisabeth Poulain

Pour suivre le chemin

. Forêts d’Anjou : il est difficile de vous donner des indications précises, car beaucoup d’entre elles sont privées et malgré tout, ouvertes à la promenade, sans causer bien entendu de dégâts. En périodes de chasse, les ballades sont naturellement à éviter pour plusieurs raisons : le trouble causé aux animaux par les marcheurs, une gêne réelle pour les chasseurs et un vrai danger pour les promeneurs de la part des chasseurs ou … des animaux. Rencontrer presque en face à face un sanglier « dérangé » par des chasseurs qui le traquent n’a franchement rien de plaisant. C’est un souvenir qu’on n’oublie pas, parce qu’en plus les chasseurs n’étaient pas contents de nous voir.

.Deux forêts domaniales sont présentes à l’Est de Baugé, celle de Chandelais, « avec une forte dominance de feuillus conduits en futaie et présentant des milieux assez diversifiés : étangs, landes boisées, prairies calcicoles et pelouses, mares et cavités à chiroptères », celle de Monnaie, qui est définie comme étant « un massif boisé d'essences variées comportant une partie domaniale conduite en futaie, des zones de landes, des zones humides, des prairies et clairières ». Source https://fr.wikipedia.org/wiki/Baugeois

. Promenades en Anjou, voir https://www.anjou-tourisme.com/fr/voir-faire/promenades-et-randonnees-prr-en-anjou ainsi que http://maine-et-loire.ffrandonnee.fr/

. Clichés Elisabeth Poulain

Commenter cet article