Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog d'Elisabeth Poulain

Articles avec #1001 facons de manger

Quick-Bruxelles, une publicité à laquelle il ne manque que la senteur

4 Août 2018, 09:06am

Publié par Elisabeth Poulain

Bruxelles, affiche publicitaire Quick, panneau JCDecaux, début du 3è millénaire, Cl. Elisabeth PoulainBruxelles, affiche publicitaire Quick, panneau JCDecaux, début du 3è millénaire, Cl. Elisabeth Poulain

Bruxelles, affiche publicitaire Quick, panneau JCDecaux, début du 3è millénaire, Cl. Elisabeth Poulain

C’est un visuel de grande taille telle qu’on en voyait au début du Troisième Millénaire à Bruxelles, dans un abribus, signé JC Decaux. A l’époque où j’avais fait ce cliché en marchant sur le trottoir, j’avais admiré cette affiche qui offre un impact incroyablement fort. Je crois réellement que c’est la meilleure affiche que j’ai jamais vue pour une chaîne  de restaurants. Ce n'est pas qu'elle me donne envie de manger ce qu'on voit sur l'affiche, c'est le concept lui-même qui fait qu'on retient le nom de la marque "Quick".  

Que voyez-vous sur l’affiche ? Un homme jeune qui s’écrase le nez sur la vitre, tant la tentation est forte de manger le Big Bacon Q de la marque QUICK que l’on aperçoit sur la gauche, vers le bas de l’affiche. Les deux coûtent 4,50 euros, avec le slogan suivant « ‘t Zit lekker bij Quick », qui pourrait vouloir dire, sans garantie aucune, malgré le recours à des sites de traduction automatique : « c’est meilleur chez Quick ».

Outre le nez qu’il écrase sur l’affiche,  on voit les yeux de l’amateur de Big Bacon qui  convergent vers un Quick que saisit  sa main droite, dans le bas de la partie gauche de l’affiche. Et sa bouche souriante est fermée dans l’attente de pouvoir porter le premier de ces Big Mac au Bacon. La tentation est si forte, qu’on a l’impression qu’il en est « bigleux », un mot très familier pour dire qu’il louche…Quant au Big Bacon, je n’en jamais goûté.

Quelques mots sur le groupe Quick, belge d’origine, qui a pour slogan « Le Formidable, c’est du belge ». La valse des ouvertures-fermetures dans les différents pays est telle que je renonce à essayer de rassembler les données essentielles. Disons seulement que la France est actuellement son principal marché et que le logo de Quick a changé aussi tout en gardant la lettre Q en blanc sur fond rouge… 

Bruxelles, affiche publicitaire Quick, panneau JCDecaux, début du 3è millénaire, Cl. Elisabeth Poulain

Bruxelles, affiche publicitaire Quick, panneau JCDecaux, début du 3è millénaire, Cl. Elisabeth Poulain

Pour suivre le chemin

. Quelques mots sur le groupe Quick, belge d’origine, qui a pour slogan « Le Formidable, c’est du belge ». La valse des ouvertures-fermetures dans les différents pays est telle que je renonce à essayer de rassembler les données essentielles. Disons seulement que la France est actuellement son principal marché et que le logo de Quick a changé aussi tout en gardant la lettre Q en blanc sur fond rouge…

. Quant au Big Bacon d’aujourd’hui, si son nom a bien été conservé, son aspect et donc sa composition ont beaucoup changé visuellement. Il y a par exemple visiblement de la salade…

 . Sur Quick voir, https://fr.wikipedia.org/wiki/Quick_(restauration).

. Quant  à JCDecaux, l’entreprise est très présente à Bruxelles, JCDecaux, Allée Verte 50, 1000 Bruxelles, http://www.jcdecaux.be, 02 274 11 11, 02 274 11 72.Je vais essayer de retrouver une autre série de clichés en particulier d'un restaurant  situé rue Lesbroussart, à Ixelles cette fois-ci, une des autres villes associée à Bruxelles-Centre.   

. A Bruxelles, il existe de très nombreuses façons de se restaurer autrement, pas seulement des grandes chaînes mondiales. Cette ville internationale  possède de nombreux restaurants de qualité, à découvrir  par exemple  sur  https://www.resto.be/restaurant/bruxelles .

. Cliché Elisabeth Poulain

Voir les commentaires

Le panais, un légume « oublié » en pleine forme grâce à Jacky du JCA

21 Janvier 2018, 18:42pm

Publié par Elisabeth Poulain

Panais carotte, Cl. Quadell 2005, wikipedia

Panais carotte, Cl. Quadell 2005, wikipedia

. En commençant par vous traduire ce qu’est ce sigle sibyllin : JCA = Jardin de Cocagne Angevin et Jacky est un jeune homme qui a contribué à cultiver et produire  ce légume avec les autres membres de l'équipe de l'association dont il est membre.    

Comment peut-on parler d’un légume « oublié » ? Un légume appartient au monde végétal du vivant. Il ne peut donc être « oublié » et pourtant si. Posez-vous la question : combien de fois en avez-vous vu dans « votre » grande-surface, celle où vous avez l’habitude d’aller faire vos courses, en plus du marché où certains d’entre vous peuvent aussi avoir leurs habitudes?

Je dois avouer que je ne le connaissais pas et que ma découverte est donc forcément très, très récente. J’ai tout de suite été vérifié dans mon Larousse gastronomique, de 1938 (!) ce qu’était ce légume. Retenez seulement que,  tout aussi vieux, qu’il soit, il connait le panais, lui ! Il suffit d’aller en page 774 sur les 1087 qui composent l’ouvrage, pour trouver deux petits paragraphes en bas de page  où vous pouvez lire ceci : « Plante potagère  dont la racine est employée comme condiment mais surtout pour aromatiser le pot au feu. On peut aussi le consommer comme légume. Toutes les recettes indiquées pour les carottes et les choux raves lui ont applicables ».

Planche botanique, panais carotte, wikipedia

Planche botanique, panais carotte, wikipedia

L’édition de 1963 du Grand Larousse encyclopédique en dix volumes est un peu plus prolixe, dans le n° 8 en page 124.

. C’est un terme qui vient de l’ancien français "pasnaie", en latin "pastinaca", plante herbacée, vivace ou bisannuelle, à petite fleur jaune, sélectionnée pour sa racine charnue et fusiforme. Famille des ombellifères, appréciée pour les bouillons et le pot-au-feu auquel elle communique une saveur douce et aromatique. Les racines de panais sont également utilisées dans l’alimentation du bétail.

. Retenez ceci car c’est le premier élément un peu curieux, qui ressemblerait même de loin à la carotte ! Le second vient de son orthographe car il peut aussi s’écrire « panet ». Et ce panet, qui peut donc aussi s’écrire  panais,  désigne lui  un « pan de chemise ». Le panais  est alors tout simplement le diminutif de pan, dans sa version populaire, celui des pans de chemises, comme dans la citation d’Emile Zola « Sa mère se fâchait, se demandait si elle n’avait pas bientôt fini de se promener en panais ». Mais le n° 8 de ce dictionnaire encyclopédique en 10 volumes, en page 124,  ne dit pas dans quel ouvrage de Zola. Il ne cite même pas ses sources. Quelle honte !

Panais, vue de ce légume coupé en deux, Cl. Elisabeth Poulain

Panais, vue de ce légume coupé en deux, Cl. Elisabeth Poulain

Et voici maintenant enfin, la « vraie » source de mes  connaissances, sur le panais. C’est un livre de de recettes qui a pour nom « Du potager à nos assiettes. Cuisinez les légumes de saison » conçu et édité par « Le Jardin de Cocagne Angevin » du Réseau Cocagne. C’est une association de la loi 1901, d’aide au retour à l’emploi de personnes en recherche d’un travail par le biais d’une formation à la production de légumes lors d’un parcours actif de production de légumes divers et variés. C’est une démarche également globale au sens où elle va de la prise en charge de la personne en recherche d’un travail, à l’apprentissage d’un jardinage productif, du travail de la terre en mode biologique, de la récolte, de la préparation des légumes pour la vente, de la vente ensuite à des personnes  membres de l’association qui viennent à des dates convenues à l’avance dans des lieux prêtés  par les différentes municipalités. Chaque semaine, hors des fêtes ou des jours fériés, la personne adhérente à l’association vient chercher "ses" légumes, dont le contenu dépend en quantité du nombre de personnes à nourrir,  qu’elle a choisi lors de son inscription.

Lors de l’adhésion à l’association, un livret très bien fait est remis à l’adhérent. Il comprend 31 légumes, 119 recettes et 12 sauces. Le panais à lui seul occupe une place importante avec 7 recettes, contre 6 pour le fenouil, la carotte 6 aussi, 5 pour le topinambour….. C’est le chou de diverses sortes  qui bat les records avec 9 recettes…Ne nous égarons pas, aujourd'hui est le jour du panais, bon à manger par les Humains

Et c’est ainsi que j’ai découvert le panais, grâce aussi à Jacky, membre de l'association, ce jeune homme qui m’a accueilli lorsque je suis venue chercher le panier d’une amie partie en déplacement. Il m’a très aimablement conseillé et avec beaucoup de précisions sur la façon de préparer le panais. Par exemple, il ne faut pas en mettre de trop dans une recette composée de plusieurs légumes, sous peine de sentir l’arôme de ce légume  prendre un peu trop le pas sur les autres parfums…Pour éviter cela, j'ai ajouté à tous les légumes cités dans la recette une petite pomme "Granny Smith"...!

Panais, détail de la chair blanche de ce légume, Cl. Elisabeth Poulain

Panais, détail de la chair blanche de ce légume, Cl. Elisabeth Poulain

.Les huit recettes de panais + 1. du livret de recettes "Du potager à nos assiettes. Cuisinez les légumes de saison".1  Il y a la purée de panais. 2. La cocotte de légumes au bouillon de safran. 3. Le gratin de poireaux et panais au jambon blanc. 4. Le panais frit au beurre. 6. Le panais à l’étouffée. 7. Le panais en sauce. 8. La soupe de panais  . Quelle que soit la recette, il n’est pas nécessaire de le peler, brosser suffit. Par contre, quand il s’agit d’un gros panais, il est recommandé de lui enlever le cœur qui pourrait être fibreux.   

. Les modes de cuisson sont  variés. On peut les blanchir d’abord dans de l’eau bouillante pour ensuite les « mettre au four pendant 40mn  à thermostat 6 ». Pour gagner du temps, vous pouvez utiliser le micro-onde, en jouant avec les dimensions des légumes à cuire. C’est que j’appelle  la stratégie des bâtonnets , en découpant d’abord le légume en grosses tranches verticalement que vous coupez ensuite horizontalement pour en faire des bâtonnets que vous coupez à leur tour transversalement pour en faire des petits cubes, qui offrent l’avantage de cuire beaucoup plus vite.

Il ne reste plus qu’à choisir une poêle dans laquelle vous mettez un peu d’huile d’olive que vous faîtes chauffer avant d’y poser délicatement vos petits cubes de panais, d’autres de carottes et de la pomme verte, si l'envie vous vient - avec des lamelles d’oignon coupées finement…avec aussi, pourquoi pas,  une pomme de terre en petits cubes, surtout n’hésitez pas…                                                                 

En conclusion l’éclairage historique et interculturel du panais est tout à fait intéressant. C’est une plante, d’après wikipedia, qui ressemble beaucoup à la carotte. Ce légume est très côté en Grande- Bretagne, dans les pays nordiques ainsi qu’en Afrique du Nord. On le mange volontiers avec du couscous ou en pot au feu. Il est conseillé de le déguster soit en purée soit  cuit au four. Et maintenant « Bon appétit », "vive le panais! " et un grand merci à Jacky!

Pour suivre le chemin

. Le Jardin de Cocagne angevin, à découvrir sur http://www.jardin-cocagne-angers.org/

. L’association « Le Jardin de Cocagne » a édité un livre de recettes intitulé « Du potager à nos assiettes, Cuisinez les légumes de saison », dans le cadre du Réseau Cocagne. La conception graphique du livret de 82 pages est le fait de l’atelier  RECTO-VERSO    qui est rattaché à l’association d’insertion « Alise Ateliers », tel. 02 41 39 12 12, mail :  recto.verso@free.fr

. Photos wikipedia Quadell pour le panais-carotte, dessin planche descriptive, autres clichés avec vue d’un panais et de l’intérieur une fois coupé Elisabeth Poulain 

 

 

Voir les commentaires

La Vache qui rit 1926 & le jeu Grattez LVQR 2002 en rouge, noir, jaune

20 Novembre 2017, 19:12pm

Publié par Elisabeth Poulain

Affiche Benjamin Rabier, Gruyères de la vache qui rit, 1926, extrait, wikipediaAffiche Benjamin Rabier, Gruyères de la vache qui rit, 1926, extrait, wikipedia

Affiche Benjamin Rabier, Gruyères de la vache qui rit, 1926, extrait, wikipedia

Voici deux visuels d’un même fromage fondu en portions qui ont quelques années de différences, 75 ans exactement. La Vache qui rit s’est arrondie au fil des décades. Son dessin est plus doux, ses yeux grands ouverts, son sourire plus franc… Il est vrai que sa reproduction a dû être mille fois refaite, affinée, arrondie, complétée pour « coller à l’air du temps ».

                                                                                            *

La première représentation a été l’œuvre de Benjamin Rabier en 1926.Il s’agissait pour le dessinateur de mettre la marque BEL en valeur, avec ce slogan « BEL et BON » en haut à gauche se détachant en jaune sur fond noir. La Vache rouge qui rit plissait ses petits yeux entourés de beige, tout comme ses cornes beiges pointues et son long nez également. A ses oreilles portant du beige dans la cavité pendaient deux petites boîtes  de Vache qui rit, forcément. Le texte d’accompagnement en bas, qui est écrit en jaune « La Grande marque française, Gruyères de la Vache qui rit, Les meilleurs en Meules ou en Boîtes» souligne le positionnement très qualitatif de ce fromage. En 1927, soit un an seulement après, le slogan avait déjà changé: "Supérieure en poids et qualité, La Vache qui Rit est la crème de gruyère de luxe".

Affiche Benjamin Rabier, Gruyères de la vache qui rit, 1926, wikipedia

Affiche Benjamin Rabier, Gruyères de la vache qui rit, 1926, wikipedia

L’autre représentation est parue dans le magazine TV d’Ouest-France du 14 octobre 2002. Cette fois-ci en pleine page impair, la 13, on pouvait lire «  grattez La vache qui rit : 8 millions d’euros mis en jeu », avec cet ajout ,« mais pour savoir pourquoi elle rit, alors là, c’est pas gagné. Grand Jeu La Vache qui rit, 8 millions d’euros mis en jeu  ». Il s’agissait de gratter des cartes ;  la chance était de votre côté, vous pouviez gagner « 10 000E, 100E ou des bons de réduction de 5E sur des produits la vache qui rit ».

Trois paires de main sont posées sur le visuel de la vache, celles d’un enfant, de sa maman et celles de son papa, c’est du moins ce qu’il est possible d’imaginer. Clairement, la dimension « jeu » ne m’intéresse pas, ce sont plutôt les ressemblances et les surtout les différences qui peuvent expliquer comment la marque cherche toujours à se renouveler pour s’adapter à l’air du temps.

La vache 2002. Sa tête est plus ronde, plus petite et surtout très sympathique : non seulement elle vous regarde droit dans les yeux, en vous souriant pleinement, mais en plus, elle vous fait presque de l’œil. Elle joue déjà avec vous.  Les cornes trop pointues de l’édition 1927 sont cachées ; on ne voit que le début de celle de droite, l’œil  droit est clair et ouvert, on aperçoit aussi l’autre ; la truffe est bien blanche, la dentition se résume à deux traits blancs. Elle porte toujours fièrement ses boîtes fétiches en guise de boucles d’oreilles qui portent bonheur.

Grattez la vache qui rit, 8 millions d'euros mis en jeu, Ouest-FranceTV mag2002, Cl. Elisabeth Poulain

Grattez la vache qui rit, 8 millions d'euros mis en jeu, Ouest-FranceTV mag2002, Cl. Elisabeth Poulain

Les couleurs de maintenant. Elle est toujours rouge, les traits noirs de large dimension sont doublés de blanc vers l’extérieur pour adoucir le contraste avec le jaune orangé  très vif du fond. Quant au blanc, il en est fait un usage mesuré,   généreux aussi même s’il n’y en pas beaucoup. Les endroits où le blanc a été posé ont été choisis avec soin ; citons le museau, un aperçu des dents en haut et en bas, le fond des deux yeux bien ouverts, contrairement aux anciennes versions et le début seulement de la corne droite.  

J’ai mentionné sa tête, mais pas encore ses boîtes rouges, vertes et bleus  qu’elle continue à porter fièrement aux oreilles, comme de véritables bijoux d’oreilles.  Comparer avec les premières représentations de la plus célèbre des vaches est difficile. Elle avait quelque chose d’inquiétant, même si elle a été l’œuvre de Benjamin Rabier, un grand artiste. Retenons qu’elle a toujours bon pied, bon œil, d’autant plus que qu’elle est lancée maintenant dans une diversification plus ambitieuse. Une affaire à suivre forcément...avec un grand intérêt.    

Pour suivre le chemin

. La vache qui rit  à retrouver sur son site   http://www.lavachequirit.com/

. Voir aussi le site de wikipedia sur https://fr.wikipedia.org/wiki/La_vache_qui_rit

. Clichés wikipedia et Elisabeth Poulain pour la pleine page du Magazine TV d’Ouest France en date du 14.10.2002

   

Voir les commentaires

Nos trois couleurs - le-bleu-le-blanc-le-rouge- dans le monde de la pub

21 Juillet 2017, 16:53pm

Publié par Elisabeth Poulain

Bleu-blanc-rouge, Pavé d'Affinois & bandes collantes-bananes, Cl. Elisabeth Poulain Bleu-blanc-rouge, Pavé d'Affinois & bandes collantes-bananes, Cl. Elisabeth Poulain

Bleu-blanc-rouge, Pavé d'Affinois & bandes collantes-bananes, Cl. Elisabeth Poulain

En France, chacun connait les couleurs du drapeau français. C’est un symbole fort de notre société. Il y a beaucoup à dire, au point de ne pas connaître, me semble-t-il, de texte aussi long que celui sur wikipedia sur ce thème. D’autres pays portent aussi ces couleurs mais autrement, puisqu’il ne peut y avoir dans ce domaine si complexe de la science des drapeaux, qu’un seul drapeau par pays. La conséquence logique, qui en découle, est qu’un autre pays dans le monde ne  peut pas porter les couleurs exactement et de la même façon que l’Etat dont c’est le symbole officiel antérieur. Ceci dit, il y a tant de différences possibles qu’on comprend sans peine que la connaissance des drapeaux forme une science à part entière, à portée universelle. 

Une autre dimension à connaître est la date de la Fête nationale d’un pays. En France, c’est le 14 juillet. Dans notre pays à la longue histoire, notre drapeau a une telle force de symbole  qu’il suffit à lui seul à représenter la France dans un monde qui compte un nombre croissant de pays, sous des formes variées. La situation au niveau mondial est en effet bien compliquée. Dans la grande famille des Etats au plan mondial, on distingue : 

.  les 197 « vrais » Etats-membres à statuts variés de l’ONU,

.  les 2 Etats-Observateurs permanents  le Vatican et la Palestine,

.  et enfin les 2 « Ni-Ni » - une formulation toute personnelle – que sont les Iles Cook et Niue, qui sont des agences spécialisées de l’ONU ! Une façon comme une autre de réussir à leur trouver une place dans cette curieuse typologie, qui montre bien que la force de la réalité s’impose à toutes les volontés de classification, et cela quelque soient les cultures, les époques et l’endroit dans le monde...

Le porte-clés Pavé d'Affinois aux couleurs de la France, Cl. Elisabeth Poulain

Le porte-clés Pavé d'Affinois aux couleurs de la France, Cl. Elisabeth Poulain

Cette fois-ci, c’est de l’univers français de la publicité, dont il est vraiment temps de vous parler, en particulier de l’usage étonnant et diversifié des trois couleurs, qui en est fait actuellement dans l’univers publicitaire français.

.1. Voici tout d’abord le porte-clés du Pavé d’Affinois, le plus petit cube publicitaire – grosso modo, 1,9 sur 1,9 cm de rectangle horizontal haut sur 2,2cm de hauteur et sans compter les débords- aux trois couleurs + une, il est vrai. Il y a bien le blanc en couleur de base de l’objet, le rouge pour le sac à dos cartable du petit bonhomme sympa qui sourit avec ses lèvres rouges  et ses bras costauds bleus, qui soutiennent les bretelles rouges du sac à dos. La couleur en plus est le jaune du nœud papillon du Petit Bonhomme. En réalité il y a encore une « couleur » en plus,  que je place entre guillemets, car il s’agit du noir utilisé pour tracer les yeux et les sourcils du PB-PA, juste au-dessus du beau sourire. Vous dire la date de ce porte-clés ? Impossible, je l’ai retrouvé au fond  d’un tiroir…La seule réponse est : c’était il y a longtemps. C’est donc l’exemple le plus ancien.

"Cultivés en France ", sticker concombre, Cl. Elisabeth Poulain"Cultivés en France ", sticker concombre, Cl. Elisabeth Poulain

"Cultivés en France ", sticker concombre, Cl. Elisabeth Poulain

Concombres de France, sticker avec adresse du site, Cl. Elisabeth PoulainConcombres de France, sticker avec adresse du site, Cl. Elisabeth Poulain

Concombres de France, sticker avec adresse du site, Cl. Elisabeth Poulain

.2. Maintenant en seconde position, se présente le plus petit sticker de forme ovale, sur plastique transparent, enduit d’une colle à résister à une grosse tempête sur l’Atlantique et pour cause…La raison en est qu’il vante les vertus du concombre français et qu’il doit donc résister et au froid et à l’humidité indispensables à la conservation de ce légume bien vert.

La France est représentée en un pentagone de jolie forme allant de la pointe de la Bretagne à la frontière de l’Alsace-France avec l’Allemagne de l’autre côté de la frontière que forme le Rhin. C’est le second plus grand fleuve d’Europe après le Danube me semble-t-il. Trois des côtés sont en bleu, le côté de l’Est est vraisemblablement en noir et le seul côté rouge est en bas. Est-ce à dire que ce concombre, placé en haut en faisant le pont entre la Lorraine et la Bretagne, viendrait du sud. C’est possible, tout comme l’hypothèse d’optimisation de l’accord espace-couleurs. La gestion de l’espace en harmonie avec les couleurs + le vert du concombre est en réalité très maîtrisée. Je doute pourtant que beaucoup de personnes se penchent avec une loupe, comme moi, pour mieux voir le long concombre qui mesure moins de 0,5 cm, quant à la largeur, je renonce d’avance…

Dans cet hexagone, vous trouvez le bleu en Bretagne, le rouge du haut du Nord jusqu’à l’Alsace du Nord, sans toucher la frontière et le blanc entre les deux. Le concombre est présenté de biais, la partie coupée pour que « la ménagère », toujours présentée comme la cliente type surtout en matière de légumes, comprenne bien qu’il s’agit d’un concombre et non pas d’un cornichon. Son nom de légume n’y figure pas, au contre de la mention non officielle « Cultivés en France » en dessous du concombre.

.3. Un autre sticker,  concernant encore le concombre, est vraisemblablement plus récent du fait de la grande sobriété et de la densification du message pour en accroître la force, mais on ne voit pus le concombre. La taille a augmenté passant à 1cm-2,3cm environ la forme ovale a été sauvegardée et le blanc est maintenant présent, pour tout ce qui est écrit. Il a pour objectif de faire ressortir les trois couleurs : le bleu en haut pour faire ressortir « concombres de », avec le rouge pour FRANCE écrit en plus gros. Les deux mentions sont séparées par un trait courbe dans lequel figure l’adresse de l’interprofession du concombre, soit www.concombres-de-france.com Quel raffinement, avec une question à laquelle il n’y a pas de réponse chiffrée « combien de personnes en % d’acheteur-e-s ont-elles pu voir cette adresse ? ».  

Collant à bananes avec le nombre de banane, Cl. Elisabeth PoulainCollant à bananes avec le nombre de banane, Cl. Elisabeth Poulain

Collant à bananes avec le nombre de banane, Cl. Elisabeth Poulain

.4. Voici un exemple concernant cette fois-ci des bananes. C’est une formule récente qui joue avec les couleurs bleu-blanc-rouge avec une autre complémentaire, un orange éteint pour représenter la banane. Disons-le tout de suite, que cette teinte est un peu lourde pour que l’œil, qui ne verrait que cette bande collante qui entoure les fruits, soit réellement séduit ou attiré. L’intéressant n’est pas là. Le drapeau sert à vendre des bananes de marque «  la Banane française » vendues au nombre et non plus au poids.

En outre il y a une nette différence qui porte sur le positionnement horizontal des couleurs du drapeau: le bleu est en haut, le rouge en bas avec le blanc au milieu. La hauteur est d’environ 2,9cm. On distingue de gauche à droite le timbre en orange éteint qui ressemble à un timbre, plus les trois couleurs horizontales, le chiffre 3 fruits en bleu dans la barre blanche qui s’est élargie en cercle débordant sur le bleu et le rouge. En dessous dans la bande rouge, on distingue la formule en blanc « Cultivées  en Guadeloupe et en Martinique. Origine : Antilles françaises ». Suit le code barre en bleu qui coupe les trois couleurs en transversal sur fond blanc. Et le plus étonnant est qu’il n’existe pas de drapeau à bandes horizontales tricolores, qui positionne ainsi le bleu en haut, le blanc au milieu et le rouge en bas…  

Céréal bio, sablés chocolat noir, fabriqués en France, Cl. Elisabeth PoulainCéréal bio, sablés chocolat noir, fabriqués en France, Cl. Elisabeth Poulain

Céréal bio, sablés chocolat noir, fabriqués en France, Cl. Elisabeth Poulain

.5. Le dernier exemple, très récent d’ailleurs vient d’un packaging de Sablés de Chocolat noir intense le marque Céréal bio. Sur le côté droit en face principale, un cercle de 2,4cm de diamètre enserre une France bleu-blanc-rouge sur fond vert, légèrement inclinée. FABRIQUE EN FRANCE entoure la carte tricolore. Un grand rectangle AB, se détache verticalement en blancs sur un fond vert un peu plus dense.

Ce packaging étonne par  le nombre de mentions de formes variées, qui se trouvent à la rencontre entre le dessus de la boite rectangulaire longue de 22cm sur 9 cm de large et 3,3 cm environ de hauteur.

. Dans le coin situé à droite en bas, on compte la certification  AB qui prend la place de deux « timbres » avec le rond Fabriqué en France incluant la carte tricolore.

. Sur la largueur on retrouve en petit,  le rond rouge sur lequel se détache le nom de la marque Céréal bio, avec le haut de la tige d’un grain de blé.

. En largeur et en dessous du drapeau français sur fond vert, on peut voir une première bande composite en haut de 5,5cm de haut sur 0,7cm de hauteur, avec à gauche la mention « Pensez au tri », au milieu  « Sachet à jeter » et droite « Etui carton à recycler ». En dessous dans une bande verte plus longue et moins haute -7,9cm-  et moins haute, aux deux coins arrondis,  trois éléments d’informations concernant / l’envie d’en savoir plus / l’adresse de Céréal, www.cereal.fr /  et le n° d’appel 09  69 39 00 70…/   Selon la façon de compter, il y a 5 formes ou icônes représentatives de la marque. " La  carte de France" devient un des éléments de la politique de communication, visuellement centrée d’abord sur la marque à fond rouge et aux lettres blanches ornées des grains de blé…

                                                                              ***

A une telle problématique, Il ne peut y avoir réellement de conclusion. Seulement une constatation: les couleurs du drapeau français doivent faire vendre…Mais comme on le voit, cette référence est délicate à utiliser…

Pour suivre le chemin

. Lire l’étude de wikipedia sur le drapeau français sur  https://fr.wikipedia.org/wiki/Drapeau_de_la_France

. Mieux connaître la  vexillologie, la  connaissance des drapeaux et pavillons,  sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Vexillologie

. Les drapeaux à forte ressemblance sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Galerie_des_drapeaux_%C3%A0_forte_ressemblance#Drapeaux_tricolores_horizontaux_rouge.2C_bleu.2C_blanc

. Le nombre des Etats dans le monde, 197 en 2017, à découvrir sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_du_monde 

. Le Pavé d’Affinois sur http://www.pavedaffinois.com/lentreprise/historique/ et sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Fromager_d%27Affinois

. Tomates et concombres de France sur http://www.tomates-de-france.com/

. Les sablés sur  http://www.cereal.fr/produits/sables-chocolat-noir-intense-la-farine-de-ble-de-meule

. Clichés Elisabeth Poulain  

 

Voir les commentaires

2017 > Tout est bon dans la cerise, la chair, les queues et le noyau…

1 Juillet 2017, 16:11pm

Publié par Elisabeth Poulain

Cerises Burlat dans le bas du cerisier, avec le soleil, 1.1-1.2-Cl. Elisabeth Poulain Cerises Burlat dans le bas du cerisier, avec le soleil, 1.1-1.2-Cl. Elisabeth Poulain

Cerises Burlat dans le bas du cerisier, avec le soleil, 1.1-1.2-Cl. Elisabeth Poulain

Voici venu le temps des cerises, le vrai, en ce mois de juin 2017 qui se termine en beauté. C’est ce que vous sentez quand vous passez près de ce cerisier fier de ses 35 ans dont les branches ploient, ou plutôt ont ployé sous le poids de ces magnifiques petites baies rouges, dont la teinte de rouge fonce avec la maturité, en grossissant en même temps. Plus la baie est jeune, sans avoir atteint sa taille adulte, plus elle est rouge claire. L’inverse est vraie également : plus elle atteint sa maturité et plus sa teinte fonce et sa taille augmente de dimension. Autant de signaux indiquant qu’elles sont prêtes à être cueillies, si non, vous prenez des risquent car  il faut savoir que les oiseaux aussi adorent les cerises…!  

Celui qui veille à la bonne santé de ce cerisier, qui atteint maintenant ses 35 ans, savait déjà que 2017 serait une bonne année à fruits. Au début du printemps, ce monsieur avait commencé à stocker des branches - d’un autre arbre -  suffisamment solides pour pouvoir soutenir les branches basses de son arbre en pleine maturité afin qu’elles ne se brisent pas sous le poids des cerises. Pour cela, il lui fallait trouver des branches qui se terminent en Y, au creux duquel la branche portant des cerises allait pouvoir se loger et laisser mûrir paisiblement ses cerises jusqu’à la cueillette …Et c’est bien ce qui s’est passé.

Cerises Burlat dans le bas du cerisier, avec le soleil, Cl.2 Elisabeth Poulain

Cerises Burlat dans le bas du cerisier, avec le soleil, Cl.2 Elisabeth Poulain

Mais il y a plus. La cerise fascine, d’autant plus que « chez elle, tout est bon : y a rien à jeter » pour paraphraser la première phrase du célèbre refrain de la chanson de Georges Brassens. Je précise, tout, vous gardez tout mais attention vous ne mangez pas tout ! Je commence par le meilleur,  goûteux avec mille et une variantes selon la variété que vous choisissez. On va en rester aux Burlat, qui font partie de la grande famille des Bigarreaux.  

Quand on pense aux cerises, l’eau vous vient à la bouche, tellement leur chair sucrée est goûteuse avec une pointe d’acidité, surtout quand elles sont justes à point au regard de leur maturité. Avant elles sont dures et acides, après elles vous restent en main et tâchent vos vêtements…s’il en reste après le passage des oiseaux gloutons…

Cerises Burlat du cerisier dans l'arbre, Cl.31.32-Elisabeth Poulain Cerises Burlat du cerisier dans l'arbre, Cl.31.32-Elisabeth Poulain

Cerises Burlat du cerisier dans l'arbre, Cl.31.32-Elisabeth Poulain

. La chair de la cerise est en effet si gouteuse qu’il vous faudra « partager » avec les oiseaux, qui les adorent au moins autant que vous. La seule différence est que vous pouvez les manger crues, après les avoir lavées ou cuites en tarte, clafoutis, en conserves que vous faites vous-même… ou que vous transformez en kirsch d’Alsace, bien sûr…C’est peut-être plus difficile !  

. Les queues de cerise ensuite. Il me faut parler au pluriel, car il va vous en falloir au moins une poignée par litre d’eau. Ce qui veut dire que vous les lavez avant de les faire sécher pour les conserver.  Ne me demandez pas combien cela fait de cerises. La bonne réponse « tout dépend de la grosseur ». Certains puristes vont jusqu’à peser cette poignée, 30 grammes pour 1 litre d’eau, avec un effet diurétique garanti…

. Et … ce qui manque, ce  sont…-suspense- … les noyaux de cerise. Attention à ne pas les avaler. Il ne s’agit pas de plaisanter. Ces noyaux doivent être précieusement gardés, lavés et même bouillis pour leur ôter toute chair, afin qu’ils soient bien propres. Ensuite vous piquez à la machine à coudre un sac en tissus de coton solide de la forme anatomique choisi, en laissant  une ouverture pour y glisser les noyaux une fois bien séchés. Quelques points de couture permettront de clore le sac.

Et c’est là, où cela devient génial, quand vous avez mal quelque part, imaginons par exemple que votre cou soit un peu bloqué. Vous mettez votre coussin à chauffer doucement et très peu de temps au micro-onde, vous posez le cousin à bonne température sur votre cou et cela vous fait vraiment du bien. C‘était un usage alsacien, au temps où il existait ces gros poêles de faïence qui pouvaient garder la chaleur de la journée  pour en bénéficier le soir et une bonne partie de la nuit…                                                                     

PS. Une remarque d'un lecteur, fin connaisseur de cerisiers et de cerises: "Il faut se méfier des noyaux de cerise dont on ne connaît pas la provenance. Le noyau de cerise est le noyau qui stocke le plus les produits de traitement utilisés. Si la cerise vient de son jardin et qu'on n’utilise pas de produits de traitement, aucun souci. Par contre si ce fruit vient du commerce, il faut être très prudent, car le noyau est probablement malsain. Ne surtout pas le suçoter..!"  A bon entendeur, salut...Ou plutôt, à bon lecteur...       

          

Cherries Variety Lambert, Watercolors 1894, 38450lg.www.nat.usa.gov.wikipedia

Cherries Variety Lambert, Watercolors 1894, 38450lg.www.nat.usa.gov.wikipedia

Pour suivre le chemin

. Les principales variétés sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Cerisier

. La Burlat, à voir sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Burlat  à compléter avec les bases des Bigarreaux dont elle fait partie  https://fr.wikipedia.org/wiki/Prunus_avium

. Voir aussi ce qu’il en et en Alsace http://www.keldelice.com/guide/specialites/la-cerise-dalsace

. Une brève histoire de la cerise sur   http://www.cerises-de-france.fr/1.cfm?p=395-histoire-de-la-cerise-ses-origines où l’on rencontre le roi Louis XV, qui adorait les cerises, tout comme Napoléon « un fan » comme on ne disait pas à l’époque, Léonard Burlat, un arboriculteur, qui a donné naissance à la variété de cerises les plus connues en France….

.  Les paroles de la chanson sur https://fr.wikisource.org/wiki/Le_Temps_des_cerises

LE TEMPS DES CERISES : Quand nous chanterons le temps des cerises,/ Et gai rossignol, et merle moqueur/ Seront tous en fête !/ Les belles auront la folie en tête/ Et les amoureux, du soleil au cœur! / Quand nous chanterons le temps des cerises, / Sifflera bien mieux le merle moqueur !

Mais il est bien court, le temps des cerises / Où l’on s’en va deux, cueillir en rêvant Des pendants d’oreilles…/ Cerises d’amour aux roses pareilles, /Tombant sous la feuille en gouttes de sang… / Mais il est bien court, le temps des cerises, /Pendants de corail qu’on cueille en rêvant !

Quand vous en serez au temps des cerises, / Si vous avez peur des chagrins d’amour, / Évitez les belles ! / Moi qui ne crains pas les peines cruelles,/ Je ne vivrai point sans souffrir un jour…/ Quand vous en serez au temps des cerises, / Vous aurez aussi des peines d’amour !

J’aimerai toujours le temps des cerises :/ C’est de ce temps-là que je garde au cœur /   Une plaie ouverte !/ Et dame Fortune, en m’étant offerte, / Ne pourra jamais fermer ma douleur…/ J’aimerai toujours le temps des cerises/ Et le souvenir que je garde au cœur ! J.-B. Clément.

. Lire aussi le texte d’une chanson de Jean Ferrat sur la vieillesse, avec des paroles de Guy Thomas sur http://www.lesarbres.fr/texte-cerisiers,Jean+Ferrat,,.html

. Dessin datant de 1894, d’une grappe de cerises, mis en ligne sur www.nat.usda.gov. à voir sur https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/d3/Cherries_38450lg.jpg?uselang=fr

. La chanson de Georges Brassens sur http://www.paroles.net/georges-brassens/paroles-rien-a-jeter

. Des astuces pour que les oiseaux ne vous « piquent » pas toutes les cerises, sur  http://www.graines-et-plantes.com/index.php?forum=jardin-jardinage&question=comment-sauver-mes-cerises-des-oiseaux

. Le kirsch d’Alsace à retrouver sur https://www.wolfberger.com/arboriculture/

. Clichés Elisabeth Poulain de quelques cerises vues du dessous du cerisier…sachant qu’il a déjà beaucoup donné cette année…avec mes remerciements à la personne qui m’a autorisé à prendre ces quelques clichés de belles cerises dans le cerisier de son jardin…Avec également une très belle planche de cerises, variété Lambert, mise en ligne sur wikipedia par le site www.nat.usa.gov.

 

 

Voir les commentaires

La frontière entre l’Alsace & la France > Phoscao, L’Illustration 1915

18 Juin 2017, 15:11pm

Publié par Elisabeth Poulain

*L'Illustration 13.11.1915, Annnonces7, Phoscao en Alsace, spécialité française, Cl. Elisabeth Poulain.

*L'Illustration 13.11.1915, Annnonces7, Phoscao en Alsace, spécialité française, Cl. Elisabeth Poulain.

C’est un dessin de Sam paru dans ce numéro du 13 novembre de L’Illustration, en page 7 des Annonces, du côté le plus visible quand on ouvre le magazine. Pour que le lecteur du plus célèbre hebdomadaire français ne se trompe pas sur le type d’informations que l‘on pouvait découvrir au début et la fin du journal, ces pages de publicités n’avaient pas le droit d’être désignées comme telles. Il est seulement indiqué « Annonces 7 ». C’était alors la façon de parler de la réclame, qui, n’avait pas forcément bonne presse ! La formulation avait en outre l’intérêt d’avoir un caractère autre, qui ne portait pas atteinte à la dimension « élitiste » de l’Illustration de par son électorat et bien sûr la qualité de ce premier grand media français du XXe siècle.

La demi-page d’Annonces 7 dans sa moitié inférieure - 28cm de large sur 18 cm de haut- est occupée par le dessin en noir et plan de Sam, un artiste sur lequel je n’ai trouvé aucune information. Il a pourtant beaucoup travaillé en particulier pour l’Illustration en cette période de la guerre. Le résultat de son travail est intéressant parce qu’il adosse ses dessins à des symboles appartenant traditionnellement à la culture française ou…à la guerre. De plus l’organisation de l’utilisation de l’espace occupé par sa création graphique montre que ce dessinateur avait en outre de l’expérience dans les techniques du dessin au fusain et au crayon. Toutes ses réalisations ne sont pas forcément intéressantes, au moins au regard d’aujourd’hui. Mais elles ont assurément une certaine force.

Quant à « Phoscao (Spécialité française) le plus exquis des déjeuners, le plus puissant des reconstituants …», aucune indication de composition n’est indiquée. Ce n’était pas l’époque. On peut quand même suggérer, sans trop de risque de se tromper, qu’il y avait à la fois du cacao et de la phosphatine. Cacao n’a peut-être pas besoin d’être traduit, même si on parle de cocoa en anglais. Par contre la phosphatine nécessite peut-être plus d’information. C’est « une bouillie de céréales pour les nourrissons » comme le dit la publicité de Blédina.

 

L'Illustration 13.11.1915, Annnonces7, Phoscao, en Alsace, spécialité française, Cl. Elisabeth Poulain

L'Illustration 13.11.1915, Annnonces7, Phoscao, en Alsace, spécialité française, Cl. Elisabeth Poulain

Dans les numéros de l’Illustration datés de l’année 1915, que je possède, très rares sont les informations ou les dessins publicitaires citant nommément l’Alsace. Sam, pour Phoscao, aborde ce thème d’une façon très visuelle, avec beaucoup de codes toujours utilisés aujourd’hui, plus de 100 ans, après dans le domaine de la publicité.

Du côté alsacien, on aperçoit mise en lumière la jeune fille alsacienne forcément en costume traditionnel, la maison alsacienne qui se détache sur fond des Vosges, avec de grands sapins sur le côté droit sur lesquels se ressortent les lettres blanches de PHOSCAO renforcées de noir, en laissant apparaître du blanc en dessous pour leur donner de l’épaisseur et de la force. Cette façon de mettre la marque en relief, en lui donnant de la densité, vient de ces superpositions de couleurs des lettres.

. De l’autre côté français de la frontière alsacienne, s’avance un soldat français, qui tend ses deux mains, vers le bol de cacao chaud, que porte la jeune fille coiffée du célèbre nœud noir alsacien qui franchit la frontière de son pied droit. Elle sourit au soldat qui s’avance vers elle. Elle a déjà son pied droit en France-France et l’autre en Alsace alors allemande. Elle enjambe l’aigle allemand bien visible sur le poteau frontière du Reich tombé à terre. C’est l’élément fondamental du visuel parce qu’il indique de quel côté seront les vainqueurs du lendemain. La délimitation entre l’espace alsacien à gauche est clairement située au tiers du visuel qui mesure au total 26cm de haut sur 8,5 de large, le gros trait noir qui fait le pourtour inclus.

Le soldat français dans l’espace Phoscao, située en France, bénéficie d’un quasi carré de 17cm de large sur 18cm de haut. Sa tête protégée par le casque arrondi des soldats français, par différence avec le casque à pointe allemand, indique sa nationalité. Il est bien habillé et rien n’indique que cette deuxième année de guerre est déjà terrible. C’est ce que montre par exemple en page 517 de ce numéro l’article sur les mutilés de guerre en apprentissage dans un atelier de ferblanterie…

*L'Illustration 13.11.1915, Annnonces7, Phoscao en Alsace, Le poteau-frontière. Cl. Elisabeth Poulain

*L'Illustration 13.11.1915, Annnonces7, Phoscao en Alsace, Le poteau-frontière. Cl. Elisabeth Poulain

Pour suivre le chemin

. L’Illustration du 13 novembre 1915, numéro 3793, 73me année, Annonces - 7, avec des clichés d'Elisabeth Poulain

. Retrouver l’histoire de la publicité, en passant par la réclame (la Ière date de 1660 pour… du dentifrice!) , puis l’affiche avec Toulouse-Lautrec, Cappiello Mucha au XIXe siècle, sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_publicit%C3%A9

. Du bon usage du fusain sur http://www.homejardin-loisirs.com/fusain-fiche-technique.html

. Sur les annonces ayant porté sur cette marque pendant la Ière guerre modiale, voir tout particulièrement http://www.lefigaro.fr/histoire/centenaire-14-18/2014/10/10/26002-20141010ARTFIG00235-durant-la-grande-guerre-les-pubs-phoscao-ciblent-les-poilus-et-leur-famille.php

. Voir l’évolution de la publicité pour Phoscao sur http://www.lefigaro.fr/histoire/centenaire-14-18/2014/10/10/26002-20141010ARTFIG00235-durant-la-grande-guerre-les-pubs-phoscao-ciblent-les-poilus-et-leur-famille.php

. La phosphatine, une bouillie à base de céréales pour les nourrissons, à voir sur https://fr.wiktionary.org/wiki/phosphatine . On en trouve encore au chocolat…

. Voir l’histoire du cacao, http://lionsclubbouakedoyen.chez.com/cacao.html et https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_culture_du_cacao

*

. Retrouver l’histoire de l’année 1915 en France sur https://fr.wikipedia.org/wiki/1915_en_France

. La guerre des frontières vue en carte postale symbolique, à voir sur http://www.musee-douanes.fr/expositions/130-detail/13-14-18-douaniers-dans-la-grande-guerre/41-4-aux-frontieres.html

. Une bonne photo d’un panneau à la frontière de l’Allemagne et de la France sur https://commons.wikimedia.org/wiki/File:16-20-57-f-mutzig.jpg

. Sur la réalité de la guerre, sur le front, un site très documenté, http://www.crdp-strasbourg.fr/data/histoire/1GM_combats/guerre_en_15_1.php?parent=61

. La situation des enfants pendant la guerre https://www.histoire-image.org/etudes/enfants-guerre-1914-1918 

 

Voir les commentaires

Sur une assiette en noir & blanc, le Roi Dadbin & Aroua la vertueuse

28 Avril 2017, 11:28am

Publié par Elisabeth Poulain

Assiette Mille et une Nuits, le Roi Dadbin, entre palais, fleurs & dragons, Cl. Elisabeth PoulainAssiette Mille et une Nuits, le Roi Dadbin, entre palais, fleurs & dragons, Cl. Elisabeth PoulainAssiette Mille et une Nuits, le Roi Dadbin, entre palais, fleurs & dragons, Cl. Elisabeth Poulain

Assiette Mille et une Nuits, le Roi Dadbin, entre palais, fleurs & dragons, Cl. Elisabeth Poulain

C’est le titre d’un conte des Mille et une Nuits tel qu’il est dessiné en noir et blanc sur une assiette à dessert, qui ne porte aucune indication. En particulier le dessin n’est pas signé. Au verso, seul un tampon a imprimé une forme indistincte de petite taille sans signification particulière, malgré toute ma bonne volonté. Vous dire d’où vient cette assiette à dessert, je n’en ai nulle idée. Une piste serait pourrait être liée à l‘Alsace et à une dame institutrice, amoureuse de la langue française à une époque où parler français était interdit, même dans le cadre familial. C’est-à-dire entre 1870 et 1918 de présence allemande en Alsace dans le Haut-Rhin . 

Seule reste vraisemblablement d’un service entier, cette assiette unique, qui devait évoquer un souvenir. Elle est vraiment curieuse à plus d’un titre. Ce devait être une assiette à dessert, qui pourtant est également creuse. Je viens de tester approximativement sa contenance, qui est environ d’un quart de litre. Elle est imprimée en noir, gris et blanc, dans des teintes qui n’ont franchement rien de bien séduisantes. Mais avant même de vous parler de ce conte des Mille et Une Nuits, il faut absolument commencer par le décor choisi qui figure sur le tour de l’assiette.

Assiette Mille et une Nuits, le Roi Dadbin, Cl. Elisabeth Poulain

Assiette Mille et une Nuits, le Roi Dadbin, Cl. Elisabeth Poulain

En effet cette assiette est ornée à son pourtour de quatre dragons qui se font face deux par deux, leur long corps écailleux en partie enroulé sur lui-même par deux fois qui touche une ornementation en forme de volute. Leurs dents pointues sont bien perceptibles dans une sorte de grand sourire, qui n’augure rien de bon. Entre les deux formes animales, se tient droite une fleur en forme de sceptre à long manche avec une poignée. Sur les côtés, on peut apercevoir deux palais d’architecture arabe, encadrés dans des volutes tracées en noir en haut et ressortant en blanc sur le fond grisé clair ou foncé dans le bas de la couronne qui entoure le fond de l’assiette.

Et voici enfin le roi Dadbin, comme il est nommé au bas de l’assiette, et les « Mille et Une Nuits » écrites au-dessus des deux personnages. Aroua n’est pas citée, même en seconde position alors qu’elle est la véritable héroïne de ce conte : sans elle, ce roi ne serait qu’un potentat comme un autre, cruel, vindicatif, jaloux et j’en passe… Je m’en voudrais de vous révéler l’intrigue tant elle est à la fois fine en matière d’analyse des caractères des différents personnages et forte par la vertu d’Aroua qui applique avec un très grand courage le principe suivant cité en gros caractères :

. « CELUI QUI DONNE INJUSTEMENT LA MORT SERA CONDAMNE A MORT ;

.   CELUI QUI MALTRAITE SERA MALTRAITE,

.  ET CELUI QUI FAIT LE BIEN EN RECEVRA LA RECOMPENSE", ce qui est le cas d’Aroua.

Ce conte est d’une si grande sobriété, pour dégager la force d’Aroua la vertueuse…que je ne voudrais pas vous dévoiler toute l’histoire elle-même, pour éviter d’abîmer ce conte des Mille et Une Nuits.

Assiette Mille et une Nuits, le Roi Dadbin, fleurs en oblique, Cl. Elisabeth Poulain

Assiette Mille et une Nuits, le Roi Dadbin, fleurs en oblique, Cl. Elisabeth Poulain

Quant à la représentation d’Aroua à genoux qui implore le Seigneur, sur l’assiette, au milieu du désert, ses longs cheveux ramassés sur son épaule droite, son regard implorant le ciel de toute la force de sa pureté, elle est d’autant plus impressionnante que le désert lui-même est un amas de roches et de pierres où visiblement il n’est nulle chance de survie, sans eau ni nourriture…En arrière d’elle, se tient le fameux roi Dadbin , qui fit d’Aroua son épouse.

Comme dans les contes, il y a un traitre.  C’est un vassal attaché au sultan, parti guerroyé de son côté, qui est chargé en son absence de surveiller la princesse, à qui il fait des avances repoussées avec indignation par cette dernière. De retour au palais, le sultan est informé par ce vassal que sa femme lui a été infidèle. Le sultan donne alors ordre de mettre Aroua à mort, en la menant sans eau ni vivre dans le désert. Sur l’assiette, sa stature écrase la silhouette agenouillée de la princesse, qui prie le Seigneur, de toute la force de sa foi. Dans le conte, passe un berger ému par tant de beauté et de pureté. Le roi Dadbin, resté en son palais, attend qu’on retrouve la princesse son épouse. Seul ce berger sauve la vie de la princesse en la menant à sa demande dans un lieu où il y a de l’eau.

La représentation du conte sur l’assiette est alors plus que mensongère. La véritable héroïne, qui a bien respecté les liens du mariage malgré les allégations du fidèle du sultan, le traître qui a été éconduit par la princesse, est bien Aroua. Son sauveur est le berger invisible dans le décor ; quant au roi, il est resté au frais en son palais !

Juste un mot pour finir, sur le pourtour, rien n’est centré, comme le montre le manche du long pinceau que j’ai posé sur l’assiette. Les dragons haut et bas ne sont pas alignées verticalement, ni les deux palais à droite et à gauche, avec un différentiel d’horizontalité encore plus important qu’en vertical. Il reste à citer « Mille et une Nuits » en haut face à « Le Roi Dabin » en bas, la ligne verticale formée par le manche du pinceau sépare bien le couple…Cela au moins est vrai.

Conclusion. Quand il s’agit de séduire des personnes en recherche d’originalité teintée de culture pour se nourrir, un roi sanguinaire et stupide vaut mieux qu’une reine fidèle à ses engagements et à ses croyances…Ceci dit, j’aurais bien aimé voir quelques autres assiettes ou éléments de cette vaisselle !

 

Assiette Mille et une Nuits, le Roi Dadbin, le pinceau en quasi vertical, Cl. Elisabeth Poulain

Assiette Mille et une Nuits, le Roi Dadbin, le pinceau en quasi vertical, Cl. Elisabeth Poulain

Pour suivre le chemin

« L’histoire du Roi Dadbin ou de la vertueuse Aroua », à lire dans « Les mille et une nuits, contes arabes traduits par A. Galland, Volume 4, en livre numérique gratuit sur https://books.google.fr/books?id=x4Oq9Au5RyMC&pg=PA113&lpg=PA113&dq=Conte+des+Mille+et+une+nuit,++Le+roi+Dadbin&source=bl&ots=jHSLhbESio&sig=xS1ZqAQg5zMTFhLsgBWxGKlxNOM&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiT-MzZ3rXTAhUB6RQKHdWoAg0Q6AEIMjAE#v=onepage&q=Conte%20des%20Mille%20et%20une%20nuit%2C%20%20Le%20roi%20Dadbin&f=false

. Voir un site très intéressant, http://www.1001arabianights.com/fr/les-mille-et-une-nuits/tome-viii/histoire-du-roi-dadbin-ou-de-la.html?artpage=2-2

. Et toujours une bonne synthèse, pour replacer ce conte dans le contexte de l’époque, https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Mille_et_Une_Nuits

. Le pinceau sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Pinceau

. Photos Elisabeth Poulain

Voir les commentaires

Le Mont Saint-Michel, les caramels au beurre salé et ...l'Unesco

7 Mars 2017, 18:22pm

Publié par Elisabeth Poulain

Boîte de caramels au beurre salé, le Mont St-Michel-Patrimoine mondial-Unesco, Cl. Elisabeth Poulain

Boîte de caramels au beurre salé, le Mont St-Michel-Patrimoine mondial-Unesco, Cl. Elisabeth Poulain

Traduction du titre. J’ai sous les yeux une petite boîte de caramels que j’ai achetée uniquement pour la boîte moi, qui n’ai réellement aucune appétence particulière pour les caramels, ni pour les bonbons d’ailleurs. Bien sûr, j’ai dû les goûter. Il en restait deux dans la boîte que j’ai d’ailleurs trouvés très bons. Ne vous inquiétez pas, je ne vais pas en faire une cure, un petit caramel par ci, un par là et hop... il n’y en a plus. Il faut dire aussi que la boîte est singulièrement petite et qu’il ne restait qu’un seul caramel.

La boîte mesure 7cm sur 7 sur le dessus et 7,3cm au-dessous. Chacune des six faces a sa propre singularité de façon à présenter le maximum d’informations au regard de la surface restreinte.

Boîte de caramels/beurre salé, le Mont St-Michel/Patrimoine mondial/Unesco, Cl. Elisabeth Poulain

Boîte de caramels/beurre salé, le Mont St-Michel/Patrimoine mondial/Unesco, Cl. Elisabeth Poulain

. 1. Et d’abord, le couvercle qui est bien sûr la face dominante. C’est elle qui porte en caractères saillants aussi bien les inscriptions, à une exception, que le dessin du Mont. En partant du haut voici INSCRIT en petite taille, AU PATRIMOINE MONDIAL DE , cette fois-ci sans relief, L’ U N E S C O en gros caractères espacés de couleur brun rouge, entre tirets et dotés d’une ligne qui surligne au-dessus et de son pendant qui souligne.

. Et voici le Mont Saint-Michel en relief et caractères rouges comme éclairés par le soleil, qui occupe la place d’honneur au centre de la composition. La pointe du clocher est située entre le N et plus près du E. La mer des deux côtes file jusqu’au bord de la boîte. En dessous, Le mont est encadré de trois petites étoiles *** de chaque côté. -- SAINT -- figure en dessous. MICHEL prend réellement toute la place en bas, avec des très gros caractères qui sont doublées sur le côté droit pour accentuer le relief. Il convient d’ajouter à cette composition très travaillée, un effet soleil qui irradie à partir du cœur du cœur du Mont, comme une fleur découpée sur laquelle se détache sur le côté gauche trois mouettes qui semblent venir vers vous.

Boîte de caramels/beurre salé, le Mont St-Michel/Patrimoine mondial/Unesco, Cl. Elisabeth PoulainBoîte de caramels/beurre salé, le Mont St-Michel/Patrimoine mondial/Unesco, Cl. Elisabeth Poulain
Boîte de caramels/beurre salé, le Mont St-Michel/Patrimoine mondial/Unesco, Cl. Elisabeth PoulainBoîte de caramels/beurre salé, le Mont St-Michel/Patrimoine mondial/Unesco, Cl. Elisabeth Poulain

Boîte de caramels/beurre salé, le Mont St-Michel/Patrimoine mondial/Unesco, Cl. Elisabeth Poulain

. 2. Les quatre faces latérales. En commençant par la face avant qui se situe en prolongement du décor principal, voici ce qu’il est possible de découvrir :

. 2.1. la circonférence du Mont 960 m, la hauteur 170 m, le site n° 1 de Normandie,

. 2.2 à sa droite, en sens contraire au cycle de l’heure, la hauteur entre la basse mer et la hauteur la plus haute 15 m, les plus grandes marées d’Europe, la mer qui remonte à 10km à « la vitesse d’un cheval au galop »,

. 2.3. en tournant encore, il est impossible de voir ce qui est marqué à cause d’une étiquette collée sur la boîte qui montre un caramel fabriqué en Normandie photographié de près

. 2.4. sur la dernière face, + de 2,5 millions de touristes, – de 50 habitants…

. La 3è face, le dessous de la boîte, permet de coller la contre-étiquette obligatoire relative à la composition du produit, sa date limite de validité et son code-barre tout aussi obligatoire. Avec en relief, l’adresse www.aazed.fr, concepteur en packaging alimentaire, Aazed, 10 Allée des Cinq Continents, 44120 Vertou – France…Notez l'adresse de la rue qui inclut dans sa dénomination "Les Cinq Continents"! Je gage à coup sûr que l'adresse a été déterminante dans le choix du siège de l'entreprise de communication.  

Boîte de caramels/beurre salé, le Mont St-Michel/Patrimoine mondial/Unesco, dessous,Cl. Elisabeth Poulain

Boîte de caramels/beurre salé, le Mont St-Michel/Patrimoine mondial/Unesco, dessous,Cl. Elisabeth Poulain

Et voilà comment on passe de la Normandie, avec la Bretagne qui revendique sa part bretonne dans le MSM*, au Val de Loire maintenant grâce à l’entreprise de conception de packaging, sans oublier l’Aire d’Alençon**,  gérée par Total. C’est là en effet que j’ai acheté cette boîte sur l’autoroute A 28, qui relie l’A11, en passant par Angers, à l’A13 qui file de Paris au Havre…Ceci uniquement pour la France, car il y a beaucoup plus. Il y a aussi et surtout la double dimension mondiale qu'incarne à elle seule cette petite boîte avec quelques caramels dedans. J'aurais du les compter!

Pour en revenir à l'UNESCO,  Il y a bien sûr d'autres sites inscrits dans la liste pour la France et aussi pour le Monde. La démarche est remarquable, du fait du degré d'exigence très sérieux du classement  au niveau mondial. Les critères, qui sont au nombre de 10, permettent de définir la notion de paysage naturel issu du génie humain préservé...

Et vive ces caramels du Mont Saint-Michel, le 2è monument le plus visité en France, que j'ai achetés pour leur boîte.   L'autre monument, qui attire le plus les touristes, étant forcément la Tour Eiffel à Paris…mais il n'est pas naturel! Nobody is perfect, c'est vrai aussi pour nos monuments!

*MSM = Mont Saint-Michel        ** Alençon est situé dans l'Orne en Normandie

Pour suivre le chemin

Allez voir et revoir le Mont Saint-Michel ; découvrez le aussi d’une façon remarquable grâce à Ouest-France sur http://www.dailymotion.com/embed/video/k3Sk8xdmuam96Ea6G7s

. Voir aussi le Mont-Saint-Michel sur le site de l'UNESCO, avec des photos superbes  http://whc.unesco.org/?cid=31&l=fr&id_site=80&gallery=1&index=13&maxrows=12

. Découvrir notre Patrimoine mondial sur le site  qui lui est dédié sur http://whc.unesco.org/fr/apropos/         qui s'ouvre sur cette phrase admirable: "Le patrimoine est l’héritage du passé dont nous profitons aujourd’hui et que nous transmettons aux générations à venir.", avec des photos à se pâmer....

. Photos Elisabeth Poulain  

Voir les commentaires

RestoBio, Pornic, Manger bon, frais, bio, végétarien si vous le voulez

23 Août 2016, 17:56pm

Publié par Elisabeth Poulain

Pornic, arrivée au vieux port, drapeaux français, Cl. Elisabeth Poulain

Pornic, arrivée au vieux port, drapeaux français, Cl. Elisabeth Poulain

Le titre. Il tient dans les 70 caractères maximum obligatoires, ce qui est déjà un exploit. Il ne peut pourtant être plus complet, ce qui est dommage. C’est donc l’objet de ce billet, vous dire cette fois-ci, sans limitation de caractères pourquoi la décision d’aller déjeuner au Rest’O-Bio de Pornic, sur le plateau a été franchement une bonne idée, pour les membres de notre petit groupe forcément composite en reflet de notre époque. Il y a ceux qui mangent bio, ceux qui sont végétariens et bios ou pas, ceux qui s’adaptent comme les flexitariens, ceux qui sont plutôt portés vers la cuisine traditionnelle…L’intéressant est qu’il n’y a pas de clivage entre les végétariens et les autres. C’est un point important dans les familles ou plus largement les groupes.

Pas de souci au Rest’O-Bio de Pornic, vous avez le choix et cela dans un cadre apaisant où vous voyez le chef cuisiner devant vous, si vous avez envie de le voir. Le cadre joue en effet un grand rôle dans l’accueil du client. Il faut maintenant que je vous explique quand nous y sommes allés et comment nous l’avons découvert.
 

Pornic-Rest'O-Bio-Ville haute sur le plateau-La cuisine-Le Cuisinier-Cl. Elisabeth PoulainPornic-Rest'O-Bio-Ville haute sur le plateau-La cuisine-Le Cuisinier-Cl. Elisabeth Poulain

Pornic-Rest'O-Bio-Ville haute sur le plateau-La cuisine-Le Cuisinier-Cl. Elisabeth Poulain

Le choix du Resto-Bio. Il s’est fait préalablement sur le net en cherchant à « Cuisine végétarienne». On ne peut pas dire qu’on était là par hasard. Nous voulions manger à une table et pas un faire un pique-nique. Il faisait trop beau et trop chaud. Nous voulions à la fois déjeuner sur place, ne pas attendre, manger bon et simplement, des aliments qui ont gardé leur identité, sans sauce cache-misère…et ne pas nous ruiner. Cela fait déjà vraiment beaucoup, surtout au cœur de l’été dans une station balnéaire très fréquentée.

Il s’y ajoute aussi et tout autant l’envie de ne pas être pris dans la grande masse des « Aoûtiens » qui fréquentent et animent en pleine saison cette partie de la Côte atlantique. L’été au sommet de la vague des vacanciers et des touristes, déjeuner relève parfois du parcours du combattant sur la Côte littorale atlantique. Il me souvient ainsi d’avoir beaucoup marché au Croisic un certain mois d’août…

Là à Pornic, nul souci en plus pour garer sa voiture. Le parking est devant le Rest’O-Bio, qui est situé devant le grand magasin BioCoop, c’est dire qu’il y a une vraie logique. Après le déjeuner que vous venez de déguster, vous pouvez faire vos courses, en venant - pourquoi pas - de découvrir des nouveaux accords gustatifs entre par exemple des fruits et des légumes…

Pornic-Rest'O-Bio-Vue sur la cuisine, l'assiette, le mur de séparation de la salle, Cl. Elisabeth PoulainPornic-Rest'O-Bio-Vue sur la cuisine, l'assiette, le mur de séparation de la salle, Cl. Elisabeth PoulainPornic-Rest'O-Bio-Vue sur la cuisine, l'assiette, le mur de séparation de la salle, Cl. Elisabeth Poulain

Pornic-Rest'O-Bio-Vue sur la cuisine, l'assiette, le mur de séparation de la salle, Cl. Elisabeth Poulain

Pornic-Rest'O-Bio-Affichages explicatifs divers-Cl. Elisabeth PoulainPornic-Rest'O-Bio-Affichages explicatifs divers-Cl. Elisabeth PoulainPornic-Rest'O-Bio-Affichages explicatifs divers-Cl. Elisabeth Poulain

Pornic-Rest'O-Bio-Affichages explicatifs divers-Cl. Elisabeth Poulain

Notre choix de menu. Nous avons retenu la formule Entrée-Plat-Dessert. Un jus de fruits et légumes nous a permis de commencer le repas par une bouche fraîche, suivi par un composite de carottes râpées, de radis, de purée d’haricots rouges, avec de l’houmous en complément, pour apporter des lipides. Le plat chaud a été une tarte chaude aux tomates, accompagnée d’une coupelle d’épinards aromatisés au curcuma. En dessert, un far aux pommes accompagné d’un coulis de fruits rouges nous permis de terminer ce déjeuner agréable et léger, dans un endroit bien aménagé qui secrète son propre calme…en dégustant une bouteille d’eau minérale Ventadour 1868…A quand une telle formule de restauration dans d’autres BioCoop ?

 

Pour suivre le chemin

. Retrouvez les coordonnées du Rest’O-Bio dans « Les Hameaux Bio », Zone de l’Europe, 1 Rue du Traité de Lisbonne, 44210 Pornic, Tél. 02 40 21 12 40, Ouvert de 09:30–19:15h.

. Le Rest-O-Bio de Pornic, avec les menus du jour http://www.leshameauxbio.fr/rest-o-bio-plats-du-jour/  valables aussi pour celui de Guérande. Vous pourrez également déjeuner avec les producteurs le 26 août prochain…

. Le financement participatif qui a permis la construction et l’ouverture du Rest’O-Bio sur https://fr.ulule.com/resto-bio/comments/

. Voir aussi dans le livret "Se restaurer Boire un verre, Sortir... A table" édité par Pornic, en page 73 la présentation de Rest'O Bio...

. Photos Elisabeth Poulain

Voir les commentaires

Supporter > Le pack des cigarettes en confiserie Krakatoa, Coronation

17 Août 2016, 15:22pm

Publié par Elisabeth Poulain

*Carton d'accrochage de Supporter, paquets de cigarettes confiserie fantaisie, Cl. Elisabeth Poulain

*Carton d'accrochage de Supporter, paquets de cigarettes confiserie fantaisie, Cl. Elisabeth Poulain

Explication du titre. Voici un nouvel exemple datant d’avant le passage à l’an 2000 de l’art de vendre aux enfants un ensemble à fumer, en précisant tout de suite qu’une telle présentation ne serait actuellement absolument plus autorisée. Elle serait interdite du fait qu’elle serait perçue comme une incitation à fumer.

Vous dire quand et où j’ai acheté cet ensemble « Fumeur », je n’en ai vraiment plus le souvenir. Par contre la raison pour laquelle je l’ai achetée est claire. Il s’agissait de montrer à des étudiants de 5è année d’école d’Ingénieurs jusqu’où pouvaient aller le packaging et globalement la communication pour vendre du chocolat à des enfants. Autant déjà à l’époque, cela m’avait choqué, autant les étudiants avaient trouvé ça « marrant ».

Les seules indications précises concernant l’entreprise tiennent en une ligne sur la pochette extérieure « Supporter, Service Consommateurs, BP 27, 17800 Pons, France » au verso du carton orné d’un dessin de robot à tête de renard souriant et volant qui fait face, avec son épée magique, à des monstres qui font vraiment peur. C’est réussi mais pas signé. Il faut ouvrir le sac transparent en cellophane pour trouver le nom et l’adresse du fabricant « Made in France by Ferton France, 51230 Fère Champenoise », une entreprise d’entreposage et de stockage actuellement.

Sachet, Supporter, paquets de cigarettes confiserie fantaisie, Cl. Elisabeth Poulain

Sachet, Supporter, paquets de cigarettes confiserie fantaisie, Cl. Elisabeth Poulain

Les deux paquets de cigarettes contiennent 10 cigarettes de « confiserie fantaisie, succédanée de chocolat », qui sent encore vaguement l’odeur sucrée du chocolat de couleur « chocolat », plus pour Coronation, le paquet de couleur bleu, moins d’ailleurs pour Krakatoa, le paquet blanc et rouge. Par contre les cigarettes visibles dans la pochette cellophane remplies d’une confiserie blanche, dont le niveau de remplissage a beaucoup baissé, n’ont plus d’odeur.

Outre les deux paquets et les 16 cigarettes « blanches », l’ensemble « Fumeur » est doté d’un briquet évidemment factice et d’une espèce de porte-cigarette d’un beau plastique jaune qui n’a évidemment aucun sens. Au moins pour moi…à part le mettre dans la bouche. Une pratique dangereuse…

Voici pour finir, voici une analyse détaillée du contenu du type « archéologie du sucré du quotidien d’avant le passage à l’an 2000»,

. pour Coronation, la confiserie est à base de « sucre, graisse végétale hydrogénée, lactosérum, cacao en poudre, émulsifiant lécithine, arôme vanilline »,

. pour Krakatoa, la confiserie est à base de « sucre, graisse végétale hydrogénée, lactosérum, cacao en poudre, émulsifiant lécithine, arôme « vanilline ».

Comme vous pouvez le voir, seuls la dénomination et le packaging différencient les deux paquets…Le drôle est que j’ai cru sentir une faible odeur de chocolat dans le paquet bleu Coronation et franchement une très lointaine senteur pour Krakatoa. Comme quoi, la vue modifie la perception d’une odeur…Intéressant !

Sachet intérieur, Supporter, paquets de cigarettes confiserie fantaisie, Cl. Elisabeth Poulain

Sachet intérieur, Supporter, paquets de cigarettes confiserie fantaisie, Cl. Elisabeth Poulain

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 > >>